Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 28 mai 2009

Des niouses de l'Echo.

(parce que ça faisait longtemps, et pis pour embêter Sandra, aussi.) Je vous ai déjà avoué que le petit péché mignon de mes rêves les plus fous, ce serait d'être grand reporter à l'Echo Républicain, le canard des bons-tuyaux-de Chartrouchnock-les-oies-dans-les- blés- dorés- de chez moi. (entre parenthèses, avec toute la pub que je leur fais, ils sont quand même culottés de ne m'avoir jamais offert en tout et pour tout qu'un misérable petit abonnement gratuit d'à peine quinze jours. A vrai dire, c'est un scandale, Liliane fais les valises. A l'Echo, c'est que des rats avec des oursins dans les poches, voilà c'est dit, voyez que je n'ai pas d'actions chez eux, et que je sais esprit critique garder, hein). Mais bon, à part ça, à l'Echo, ils sont très forts, ils ont leur style, moi j'aime. C'est ce que je me dis chaque matin, en dégustant les infos. Et c'est ce que je me disais l'autre jour encore, tiens, en lisant que dans un patelin de vers chez moi donc (à l'Echo, ils savent trouver l'info dans les coins les plus reculés, je vous l'ai déjà dit?), les gens qui habitent à côté du collège sont quand même pas mal importunés, les pauvres, par devinez quoi? (il faut le faire quand même) la nouvelle sonnerie utilisée pour rassembler les élèves dans la cour.
Je te jure. Tiens, c'est bien simple, ils en ont carrément marre, ils vivent un véritable enfer accoustique car ça se répète au moins six fois par jour rendez-vous compte. Et si encore c'était une mélodie traditionnelle biiip biiip biiip, mais penses-tu noon: c'est sur la mélodie des Copains d'abord de Georges Brassens que retentit la stridente musique; bon, ils n'ont rien contre Brassens, ouhlààà c'est pas ça, c'est juste que vous l'ignoriez peut-être, mais cette mélodie comporte énormément de sonorités graves et aiguës.
Comme je te le dis, mon ami. Comble de malchance, les haies qui séparent le collège des jardins des voisins ont été rasées, il faut attendre que les nouveaux arbustes plantés repoussent, ça va être long comme tout. Le pire, on va vous dire, c'est qu'il n'y a rien de rien à faire: tenez, la principale du collège qui, il faut le reconnaître, est pleine de bonne volonté, a fait installer de la mousse sur les haut-parleurs et réduire le son au maximum, mais ça n'a rien changé pour les voisins, pis en plus, il y a des élèves un peu coquins du pavillon de l'oreille interne qui ont dit qu'ils n'avaient pas entendu la sonnerie et qui ne sont pas rentrés, c'était terrible. Là logiquement, vous vous demandez pourquoi je vous cause de ça, vu que c'est une bien inintéressante triste affaire qui n'est malheureusement pas près d'être résolue, je vous le dis, moi.
c'est juste que je m'imaginais le bonheur du journaliste à exercer son magnifique métier au moment où il a pris la photo pour illuster son papier (car à l'Echo ça se voit qu'ils savent trop qu'une bonne photo peut en dire plus qu'un long article) : "allez les gars, montrez-nous comment vous faites au moins six fois par jour quand la sonnerie elle retentit, hein!!



L'Echo Républicain, le poids des mots, le choc des photos, moi je dis.

mercredi 27 mai 2009

Allumée.

Vous avez passé une belle soirée entre filles only, à causer jusqu'à plus d'heure de Ah! la vie l'amour les hommes la vache.
Sortant du resto tard dans la nuit (vous ouvrez le convoi de voitures qui raccompagnent chez elles les unes et les autres), vous vous faites klaxonner plusieurs fois de suite par de jeunes et beaux gars. Immanquablement, ça provoque hilarité et fièvre dans l'habitacle Nan mais z'avez vu, les filles, comme on est jeunes et séduisantes, on a un succès fou !! La copine qui conduit la voiture derrière vous vous fait des appels de phare, Ah ben ça doit bien ricaner derrière aussi, tiens!!
Puis brusquement, un appel reçu sur le portable d'une des passagères Eh, dis à Bellzouzou qu'elle a oublié d'allumer ses phares!!!
et rien à voir, mais pfffff...pisqu'on peut pas vieillir incognito et qu'il y a toujours des coupines d'amour pour le rappeler à la face du blog, ben maintenant va falloir faire péter les com' mes zamis; je vous rappelle juste comme ça que le record est de 164 mots d'amour l'an dernier, et qu'à seulement un de moins ma journée d'anniv' serait complètement gâchée et par votre faute, hein, ce serait dommage.

mardi 26 mai 2009

Il y a un cauchemar dans mon grenier.

Parfois, il ne faut pas espérer péter plus haut que son cul dans sa classe, surtout avec des tout- petits, tiens le toi pour dit ou tu me la copieras cent fois. L'autre jour par exemple, je lis le petit chef- d'oeuvre de Mercer Meyer

à mes élèves; ils sont attentifs, inquiets et fascinés par le cauchemar -et moi j'aime les voir aimer avoir peur, hein-, puis c'est l'habituelle logorrhée de Eh ben moi aussi un jour j'ai fait un cauchemar et je suis tombé de mon lit qui dévie en Eh ben moi aussi je suis tombé de mon lit et je m'ai ramassé tout seul qui dévie en Eh ben moi ma mamie Georgette de Vovette elle a dit que j'ai 4 dents qui poussent bref, une suite d'idées qui s'enchaînent, sans queue ni tête, pas de chapeau pas de braguette, le quotidien enchanteur des maîkresses de petite section

quand tout à coup, miracle: N. revient spontanément à l'histoire et au sujet qui nous me préoccupe, en désignant une image du bouquin:

"- eh ben moi, je le trouve bizarre, ce cauchemar.
- aaah??! (ravie qu'il y en ai au moins un qui suive) et pourquoi donc le trouves-tu bizarre, ce cauchemar, N.? (relève un peu le niveau de la conversation, N., interprète-nous ce cauchemar au regard de la conception lacanienne de l'inconscient, thèse/ antithèse/ synthèse, je te prie.)
- (levant les épaules) Bah, parce qu'il est pieds nus, tiens!!"
Ah mais oui, maintenant que tu me le dis....

mercredi 20 mai 2009

La chose.

Figurez-vous que mon Brisefer interprétera très bientôt le rôle de Monsieur, frère de Louis XIV, et que tout le monde a été mis à contribution pour l'aider à trouver son costume, mais la final touch c'est Bellzouzou l'aïeule qui l'a apportée, en prêtant à son petit fils plutôt ras des tifs dans la vie vraie la chose, une perruque qui pue le moisi sa race d'être restée 40 ans dans son sous-sol et qui fait tellement peur à la bête féroce quand quelqu'un se présente à elle avec ça sur la tête qu'elle en lâche systématiquement une série de pets incontrôlés, la pauvre, mais qui ravit Brisefer à un point que vous ne soupçonnez même pas, " j'ai trop l'air de l'époque , moi, maintenant!" Tout à fait mon chéri qu'on lui dit.
Mon Brisefer, ça m'étonnerait pas qu'il soit un grand artiste, plus tard.
( et le meilleur pour la fin: je sais que vous n'allez pas me croire, mais je vous juuuuure que c'est vrai ( des témoins occulaires, il y en a):
vous vous demandez sans doute ce que faisait cette chose dans le sous-sol de Bellzouzou l'aïeule, qui n'a, à ma connaissance en tous cas, jamais fait les poubelles de sa vie, mais serait plutôt, de notoriété générale, ancienne vénérable professeure de Lettres Classiques -français-latin-grec s'il vous plaît- ?
Eh ben, Bellzouzou l'aïeule, cette chose-là, dans les années 70, elle se la mettait sur la tête pour aller travailler.)

mardi 19 mai 2009

vendredi 15 mai 2009

Si tous les lapins du monde...

...voulaient bien se donner la main.
Et rapidos encore, sans faire de manières, hop hop hop et que ça saute, si ce n'est pas trop demander. Nan parce que j'enrage quand au bout de quelques années d'enseignement (je n'en dirai pas plus, on a tous sa petite pudeur, hein), je suis encore capable de me lancer tête baissée dans des travaux dont on ne voit tellement pas le bout que l'ATSEM me regarde arriver le matin avec des yeux haineux et injectés de sang et que les gosses font "ooh noon!!!" quand je les appelle pour finir leur kravail.

mercredi 13 mai 2009

Le désenchantement.

Imaginez un peu que votre toute petite Puceminus d'amour, dont le monde entier loue la grâce, l'intelligence et la beauté, (et ce n'est pas tout) dont le monde entier loue également la gentillesse, l'amabilité, l'innocence, la douceur, la perpétuelle bonne humeur et la politesse (et ce n'est toujours pas fini) à qui le monde entier donnerait le Bon Dieu sans confession et le lui a même déjà donné, tiens
bref imaginez un peu le choc quand parce que vous l'avez battue au Pouilleux votre toute petite Puceminus d'amour donc vous fait spontanément à vous sa mère et d'un air fort marri un magnifique doigt d'honneur (avec l'index, le doigt d'honneur, mais tout de même.)
et je sais déjà ce que vous allez me dire, mais que voulez-vous? il y a bien des têtes à chapeaux, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas être une tête à doigts d'honneur. (soupir).

mardi 12 mai 2009

Des maux dans mon couple.

Je n'en ai jamais fait mystère, mon Ours est un personnage singulier. En plus de mille et une choses dont j'ai déjà causé souvent et sur lesquelles je ne reviendrai pas de peur de passer pour une radoteuse sans ratiche, il a la surprenante faculté de parler beaucoup, et longtemps, pendant son sommeil. Il est capable de tenir la durée d'une soutenance de thèse sur quelque chose de tout à fait passionnant comme genre l'électromagnétisme et la relativité, voyez? d'un ton docte qui va bien avec, sauf que c'est du charabia impénétrable, ça sort des profondeurs des entrailles ça roule entre les amygdales et ça se dépose sur une langue pâteuse,
si bien qu'au final on ne comprend rien, mais rien de rien, à ce qu'il raconte.
Et c'est bien dommage car il y met souvent tout son coeur. Et puis aussi l'Ours est un homme très, comment je pourrais dire? d.o.u.i.l.l.e.t, oui c'est ça. Faudrait pas qu'il ressente un jour l'effet d'une seule contraction utérine, même sous péridurale, le pauvre, ça le tuerait.
Fort heureusement, thanks a lot my dearest Lord Jesus, il est rarement malade. Bon, il a bien de petits ennuis deci, delà comme tout un chacun, mais c'est rare, et c'est tant mieux, vu que comme le dit si bien ma cop' d'amour Névros', il ne peut être malade que comme seuls savent l'être les hommes:
o s t e n s i b l e m e n t.
L'autre jour, c'était quasi la fin du monde, tenez-vous bien, un abominaffreux mal de gorge lui a pourri la vie, et la mienne en même temps puisque que j'ai dû endurer ses doléances des jours entiers (mon week end du 8 mai s'en souvient encore, même) et des nuits (pas) entières, notamment celle-là, mémorable, depuis laquelle rien n'est plus pareil entre nous:

" L'Ours, causant dans son sommeil tout à coup, alors que ça fait des heures qu'il se tourne et se retourne dans le lit en gémissant de douleur (o s t e n s i b l e m e nt , souvenez-vous): "- aaaaaah, j'y arrive paaaaaaas, je peux pluuus avaler!!!!!!!!

Moi (ravie, pensez donc: pour une fois que je comprends ce qu'il dit) (mais contrariée quand même: punaise, si ça se trouve, je partage mon lit avec un homme incapable d'avaler sa salive et je vais le trouver raide mort demain matin avec des filets de bave lui tombant tout autour de la bouche): - essaie encore, allez!

L'Ours, toujours endormi : - ouais, mais nan, j'en ai marre. (puis silence radio, entrecoupé à intervales réguliers de ronflements sonores)."

Au petit matin:

"- (vengeance!) tu es réveillé ou quoi?

- (grumpfff) ou quoi.

- nan parce que tu as encore parlé pendant la nuit, dis-moi de quoi tu as rêvé pendant que c'est encore tout frais?

- chais plus trop. Il y avait un problème entre nous, mais j'ai oublié quoi. Tu voulais me forcer à manger, je crois. Ou tu m'empêchais de respirer, je sais plus."

(Mes zamis, je crois que je suis au bord du divorce.)

dimanche 10 mai 2009

Haro sur le baggy (2)

Huhu, c'est qui qui est content ?

Commentaire de Brisefer, un peu paniqué: "mais faut que je retrouve ma ceinture, moi!"

( Pas un quart de seconde il n'a envisagé protester ou faire de la résistance. C'est là que je m'aperçois qu'il est encore petit, mon fils. )

jeudi 7 mai 2009

Mes enfants sont des veaux.

"Puceminus: dis, maman, est-ce que tu es contente d'avoir des enfants?
- hum, vu le bruit que vous faites, parfois je me demande si je n'aurais pas préféré ...(je cherche désespérément) ... des veaux, tiens!
- haaan mais naan, t'es pas fooolle? on aurait fait "meuh" et je suis sûre que ça ne t'aurait pas plu du tout, ça!!"

mardi 5 mai 2009

Le kéké des plages.

Maintenant j'en suis sûre, j'ai épousé la sexitude incarnée (et décomplexée).
Mon mec? une bombe, hein!
(Qui est aussi l'homme le moins écolo que la terre ait porté, hélas trois fois hélas.)

Puceminus, à sa soeur: " eh, t'as vu, papa, y fait son kéké des plages!!!"

lundi 4 mai 2009

Bellzouzou arrive après la bataille.

(méheuuuu j'étais en vacances je vous signale)
J'ai quand même l'intention de vous dire que j'ai bien rigolé la semaine passée à lire les exaspérations de toutes les blogueuses indignées que notre ELLE national considère que ces filles-là sont "rondes":
Il y a pitêt' ds choses plus importantes, mais je tenais à vous faire savoir mes impressions à moi:

- la fille du milieu, perso, je la trouve plutôt "rectangulaire"

- la fille de gauche doit certainement porter des fringues hors de prix pour avoir droit de photo dans ELLE, n'empêche que je la trouve sapée comme l'as de pique. Y'a que dans ELLE qu'on peut se permettre d'être habillée comme ça, si vous voulez mon avis. - la fille de gauche, toujours elle, elle a son centre de gravité placé chais pas où mais pas où il faut. Elle se tient mal c'est rien de le dire, mais surtout, surtout: elle a les pieds en dedans que si j'étais elle je filerais dare-dare chez le podologue et si c'est bien la même fille que sur la photo de droite, cette fois c'est sûr c'est avéré, haaan, c'est très grave ce problème de pieds. C'est surtout ça qui me saute aux zoeils, quoi.

- Je n'aimerais pas qu'ELLE commente une photo de moi, ça c'est sûr.

C'est vraiment tout ce que ça m'inspire, je dirais même qu'il n'y a pas de quoi fouetter son chien, j'ai déjà été bien plus choquée par d'autres articles du même magazine L'échangisme: comment? tu pratiques pas pour rallumer la flamme de l'Amour dans ton couple, mais d'où tu soors, toâ? ou La chirurgie esthétique "préventive" à 29 ans ou encore Comment s'habiller pas cher, les bons plans d'Inès avec des pulls à 300 €, style.

Sur ce, je vous laisse, je vais me faire un rail de Häa*gen-Dazs.

dimanche 3 mai 2009

Crevassionnée.

Je comptais bien revenir causer ici aujourd'hui, je m'en faisais même une joie ouhlaaa, mais je vais devoir faire court et c'est vraiment pas parce que j'y mets de la mauvaise volonté ou que je n'ai rien à dire ah ça non, c'est juste que j'ai sur l'index une crevasse sa mère la mort en strass et guenilles qui m'empêche de rouler impunément de la souris. ( Et de mille autres choses aussi, notamment la vaisselle, vous vous doutez bien.)