Bellzouzou, Pensées profondes, livre XIII verset 126:
"Un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"Tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mercredi 30 mai 2018


Un lion a bouffé son yaourt comme un cochon à la cantoche, sauras-tu le reconnaître?

lundi 28 mai 2018

JourS de fête (encooore)

Je m'en suis souvent plainte ici même, (bon ok: je m'en plains tous les ans) (mais il y a peut-être des gens ici qui lisent mon blog depuis peu et qui ne le savent pas encore) (je vous ferais dire)
mon anniversaire tombe toujours au même moment que la fête des mères et c'est un peu comme les gens qui sont nés le jour de Noël et qui ont droit à un prix de gros, je vous fais pas un dessin.
Hier, c'était les deux le même jour, et c'était encore pire.
Comme je n'étais pas à la maison, j'ai d'abord reçu un sms de Puceminus qui me souhaitait un bon anniversaire, puis de Minipuce qui me souhaitait une bonne fête. Je me suis demandé si elles s'étaient concertées pour faire moite-moite chacune et expédier ça un peu plus vite, mais il paraît que non.
Heureusement, j'ai reçu ensuite un sms de Brisefer-mon-fils (parfait) qui m'a souhaité les deux (deux-en-un et d'une pierre deux coups, mais bon, ne chipotons pas, ne soyons pas mesquine) avec sa façon toujours droit-au-but et pas de chichis entre nous (n'est-ce pas?) Bonne  fête et bon anniversaire, maman! qui lui est propre.


Quand je smèsse avec mon fils.
Tu le cernes le Toujours droit-au-but et pas de chichis entre nous de Brisefer, maintenant?

mercredi 23 mai 2018

Billet à haute teneur en serial killer.

Aujourd'hui, dans la librairie de Chartrescitymaville, j'ai demandé le dernier Emile Louis, ce qui a fait éclater de rire un client (mais pas le libraire)(qui, de plus n'avait pas le bouquin, ni d'Emile, ni d'Edouard). A contre coeur, je suis allée le réclamer à l'autre librairie, et croyez-moi pas si vous voulez, j'ai redemandé le Emile Louis (je suis tordue, vous croyez?) (et le Edouard n'y était pas non plus).

mercredi 16 mai 2018

Brève de maternoche.

Sans vouloir me vanter, je crois que j'ai parfaitement bien réussi la socialisation de mes plus petits élèves cette année, que j'ai surpris hier pendant l'atelier peinture faisant "Tchin, à not' santé!" avec les petits pots de peinture, (et le ton et le geste qui vont bien). 
L'atelier s'est arrêté à l'apéro, du coup, il a fallu que j'aille en nettoyer quelques-uns dare-dare*.

(* surtout que comme il y en avait un qui leur disait dédaigneusement que Pfff, c'est même pas comme ça qu'on fait l'apéro, j'ai eu peur que ça continue avec Après faut l'boire!, pensez.)

dimanche 13 mai 2018

Vrac micmac et foutrac du dimanche soir veille de rentrée (sa mère).

Alors qu'est-ce qui s'est passé pendant ces vacances, dis voir? il s'est passé qu'on a fait cinq jours en doudou croque love en Belgitude, Anvers, Malines, Lierre et Bruxelles, un seul jour de soleil, celui où on repartait, et de nombreux dangers à éviter dans ce pays, ma foi




                                           (mise en page complètement dégueu, tu peux le dire).


Sinon la Belgique c'est joli, dommage qu'il pleuve, juste, hein.

Il s'est passé aussi de belles lectures, les loyautés de Delphine de Vigan que je recommande, le chouette premier roman d'Isabelle Carré, les rêveurs, pays perdu, de Pierre Jourde, et des lectures qui m'ont barbée, le dernier Olivier Adam, Chanson de la ville silencieuse, que j'ai abandonné très vite.
Des toiles, chouettes Mobile Homes et Don't worry he won't get far on foot (si Mads n'existait pas, outre qu'il faudrait l'inventer, je serais amoureuse de Joaquin Phoenix. Ou de Javier Bardem. Ou des deux), ou moins chouettes, Place publique, les Jabac peinent à se renouveler, maintenant c'est sûr.

Il s'est passé que j'ai vu Mads à Cannes, avec ses petits souliers vernis comme prévu, mais derrière ma télé je l'ai vu, il préfère monter les marches avec sa femme plutôt qu'avec moi, on dirait, et c'est vraiment pas mignon de sa part.

Il s'est passé que l'Ours mon mari a dû annuler sa petite semaine de rando solo dans les Pyrénées, qu'il préparait depuis des mois, la faute aux chemins pas praticables à cause de la neige (tous les soirs il appelait les gardiens des refuges pour demander si ça s'arrangeait un peu cette affaire, et tous les soirs il était encore un peu plus désespéré), en désespoir de cause et la mort dans l'âme tu penses, il a renoncé, et dis donc ça tombait bien, quelques heures plus tard la sènecéèffe lui annonçait que son train de retour ne circulerait pas et qu'elle allait le lui rembourser. C'est toujours ça de gagné dans l'affaire, a dit l'Ours en ravalant un sanglot.

Il s'est passé que mon lave-vaisselle n'a toujours pas été réparé depuis deux mois qu'on attend une toute petite pièce de rien du tout qui permettra de bloquer la porte pendant les grandes eaux, ça commence à bien faire, je vais appeler pour me plaindre et tu vas voir ce que tu vas voir j'ai dit. Suuurtout pas, ou tu peux faire une croix sur ton stage chez Jean-Louis Aubert, m'a répondu l'Ours, qui a la mémoire moins courte que moi.

Il s'est passé que l'autre jour, j'ai reçu un coup de fil de GrantAmour, qui voulait causer à Minipuce. Euh, pourquoi que tu appelles sur le fixe et pas sur son portable direct, juste comme ça pour savoir? je lui ai demandé. C'est parce qu'elle ne veut pas être dérangée pendant qu'elle travaille, alors elle m'a confié son portable pour quelques jours, m'a-t-il répondu. Je lui ai donc passé Minipuce plusieurs fois par jour pendant plusieurs jours, et j'avoue que leur logique m'échappe, hein.