Bellzouzou, Pensées profondes, livre XIII verset 126:
"Un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"Tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 23 octobre 2017

(complètement en) Vrac micmac et foutrac de vacances.

Je ne sais pas ce que fabrique copine F. avec mon mari, mais ils font des trucs, c'est sûr





NAN MAIS ILS FONT DES TRUCS, C'EST SÛR!!


(rien à voir, n'est-ce pas?)
Mes petits élèves ne savent toujours pas
étendre correctement une lessive de chaussettes
après 7 semaines de classe.
c'est pas demain que je vais toucher ma prime au mérite, moi.
Nous avons inauguré les vacances cet après-midi avec les copines
(sous cette bête-là, oui)
en actualisant les potins pendant *quatre heures*
(il y avait de quoi faire, faut croire)

J'ai vu Faute d'amour au ciné, pas gai-gai et qui ne donne pas franchement envie de vivre en Russie, avec quelques longueurs et aussi un peu de poésie dans le glauque. Lu Les mots qu'on ne me dit pas, de Véronique Poulain, vite lu vite oublié sans être déplaisant.

[Et sinon, je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j'ai vraiment envie de souhaiter une bonne retraite à Christine Boutin (mais vraiment bonne, la retraite, et ferme et définitive, aussi, hein) et de bonnes vacances à tous les autres.] Soyez sages, et je reviendrai.

vendredi 20 octobre 2017

Tuiles et tuyaux.

Quand le plombier, qu'on attend depuis la fin de l'été, est enfin là, toute la famille est là aussi (ou presque) pour le recevoir avec la haie d'honneur (ou presque), on écoute religieusement ce qu'il a à nous dire (en gros) Je vais commencer par reparer le gros tuyau au plafond du garage, SURTOUT ne tirez pas d'eau aux robinets ni les chasses d'eau ou je prendrai tout sur la tête, et à ce moment très précis de l'histoire, il y a l'Ours-mon-mari qui veut faire son intéressant auprès du plombier et qui se tourne ostensiblement ironique vers moi avec son air de N'est-ce pas? s'il y en a une qui va oublier la consigne dans pas plus de dix minutes à coup sûr, c'est elle!
Sauf que devinez qui j'ai vu se précipiter ventre à terre avec sa serpillière et ses plus plates excuses au secours du plombier pas plus tard que tout de suite après le début des travaux, après qu'il a tiré la chasse d'eau sur son petit pipi de début d'après-midi?


dimanche 15 octobre 2017

Vrac micmac et foutrac du dimanche soir

L'autre jour, j'ai joué aux cartes avec un de mes petits élèves, qui m'a battue à plate couture et en me disant (avec le ton qui va bien et la petite voix aiguë) Ah, tu fais moins la maligne, hein!

L'Ours mon mari, qui est toujours sur le pont branle bas de combat et paré à l'abordage quand il s'agit de se foutre des gens qui font la queue à la pompe chaque fois qu'on annonce une pénurie d'essence, a fait une crise de panique en voyant vide deux semaines de suite le rayon beurre de son intermarket. Qu'à cela ne tienne, il est revenu du marché hier matin avec six paquets de cinq cent grammes (fais le calcul), qu'il a planqués dans le congélateur, et c'est toujours ça que les Chinois n'auront pas. Ah il fait moins son malin, quand il s'agit de manquer de beurre pour son petit déjeuner, hein.
(Sans blague, c'est quoi cette histoire de Chinois qui se mettent à bouffer du beurre, maintenant??)

Minipuce a entendu sa soeur répéter dans sa chambre la chanson de Molly Malone, celle qui vend des cockles et des mussels alive alive oh, et lui a demandé un peu plus tard à table -et très sérieusement- si elle apprenait une chanson en latin. Mes filles sont très douées pour les langues, je vous l'ai déjà dit?

La même Minipuce a rencontré le ministre de l'Education Nationale aux rendez vous de l'Histoire l'autre jour à Blois, et a répondu de façon convenue à ses questions convenues sans que ça lui fasse ni chaud ni froid . Comme à vous et comme à moi, en plus, chuis sûre.


(Message perso à Brisefer-mon-fils:
tu vois que tu aurais dû venir manger à la maison aujourd'hui, mon coco??)

A part ça, j'ai beaucoup ri à Le sens de la fête, sans prétention ni temps mort et des acteurs extra, et Frappe-toi le coeur, le dernier Nothomb (dont un roman sur deux me barbe, en général) m'a bien plu aussi.
C'est une semaine bien chiante qui s'annonce, j'attends vos petits mots d'amour bienveillants pour me donner du courage, hein. (Et Mads, si tu veux répondre à la lettre que je t'ai donnée il y a deux ans, c'est le moment, chaton.)

samedi 7 octobre 2017

"Oui, je comptais bien prendre le bus de 7 heures, mais en réalité il ne circulait pas le week end, c'est (GrantAmour) qui s'est trompé en me donnant l'horaire, mais de toute façon je l'aurais loupé, vu que mon réveil n'a pas sonné et que ma coloc n'était pas là pour me réveiller."  Minipuce, la fille de bientôt dix-huit ans qui sait ne compter que sur elle-même.

mercredi 4 octobre 2017

L'âge de tourner la page.

"- Dis donc, maman, t'as quel âge? me demandait ma Puceminus l'autre jour.
- mais (l'âge que j'ai à ce jour) (et que je tairai ici avec votre permission, on a tous sa petite pudeur, n'est-ce pas? ndlr) (quand je pense qu'il y a  de ça pas longtemps du tout je pouvais me rajeunir sans vergogne).
- nan mais dis donc, ça fait une é-ter-ni-té que tu as (l'âge que j'ai à ce jour)!! (suspicieuse, soudain) tu es sûre que tu as bien cet âge-là? (calculant vite fait) Ou-ais, c'est bien ça, que tu as, mais crois-moi, ça durera pas toujours!" (gnn? ndlr) (mais qu'est-ce que j'ai fait au doujésus pour avoir des enfants aussi mauvais, dites-moi?)


dimanche 1 octobre 2017

vrac, micmac et foutrac du dimanche soir

Pas grand chose, mes amis, j'ai jardiné un peu, et je m'attends par conséquent à être perclue de courbatures toute la semaine, j'ai vu Un beau soleil intérieur, et à part la (toujours aussi) grande beauté de Juliette Binoche et la scène finale qui m'a amusée un peu, je me suis faiche comme rarement au ciné (les critiques dithyrambiques du film, euh?), je me suis régalée en revanche avec Profession du père, du (toujours aussi) brillant Sorj Chalandon, j'ai révisé mes déclinaisons latines avec Puceminus (et euuuh), et c'est tout pour aujourd'hui, alors comme ça fait bien peu convenez-en, et que le temps est tout moisi, je vous propose un peu de Mads illico, pour faire bonne bouche et mettre tout le monde de bonne humeur, ne me remerciez pas, ça me fait plaisir à moi aussi.