Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 29 mars 2009

H a r o sur le baggy.

Si vous saviez comme j'ai honte en vous le disant: Brisefer mon fils, pauvre petite âme influençable, cède atuellement à la collègienne way of life de porter son futal très très bas sur le derrière, sous l'élastique de son caleçon genre, de la plus hideuse façon.
Quand je pense qu'hier encore je lui accrochais les boutons pressions bien haut sur ses petites fesses rembourrées. Et que c'est moi qui lui choisissais ses petites affaires, babygros jaune poussin avec dessus une petite voiture à la pompe qui disait d'un air coquinou "le plein de bisous et je roule pour vous", genre.
Alors le baggy, nan, vous voyez bien que c'est vraiment c'est pas possible ce truc. D'abord ça me donne toujours l'impression que le djeun' en question il n'a plus le réel contrôle de ses spincters, si vous voyez ce que je veux dire. Ça me dégoûte un peu, quoi.
Pire encore: la vision de ce pantalon pendouillant quand je marche derrière en pleine rue m'a toujours donné envie de tirer dessus un bon coup, de le descendre sur les chevilles une fois pour toutes, en criant avec ma voix de tête "eh! va donc t'acheter une ceinture, mon gars, ou j'appelle mon cousin Chidéric à la brigade des moeurs!!"
A vrai dire, plus j'y pense, plus j'en ai envie. J'ai jamais osé le faire sur un inconnu, mais sur Brisefer, retenez-moi, je sens que je vais le faire, ah oui, je sens que je vais le faire parce que c'est vraiment une expérience que je veux avoir tenté dans ma vie.
Pis c'est moins grave de faire ça à son fils qu'à quelqu'un qu'on ne connaît pas, nan?
( et un forfait de plus ou de moins au crédit de ma mèrindignité notoire, hein..?)

27 commentaires:

  1. Comme je te comprends, moi aussi je déteste ça. Mais justement en bon ado qu'il est, il a dû le sentir que c'était le top pour s'affirmer vis à vis de sa moman.
    Je me souviens avoir eu une période comme ça, je m'habillais tout en noir, j'avais même des morceaux de métal sur mes chaussures...
    Il faut que jeunesse se passe...

    RépondreSupprimer
  2. :-D Ne le fais pas ! Je ne suis pas certaine qu'il te le pardonne un jour. Ou alors tu le fais à la maison et tu lui dis que s'il continue tu peux frapper à nouveau dans la rue, genre juste devant le collège et même pas masquée.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis d'accord avec névrosia tu peux pas lui faire ça en pleine rue c'est trop terrible!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Huhu te comprends à fond, je souffre de la même tentation que toi ;))
    Moi, Fiston étant un poil trop jeune encore, quand je suis face à un djeun ainsi sapé, je me fends généralement d'un "Hé t'as vu, y'a ton slip qui dépasse hinhin".
    On rigole comme on peut hein ;))
    miss next

    RépondreSupprimer
  5. Oh c'est plus mieux joli qu'avant !

    Sinon les baggy's pareil, les élèves, j'ai toujours eu envie de leur remonter le futal (ou le descendre, mais point ne suis perverse)

    RépondreSupprimer
  6. Alors, comme j'enseigne la communication et que la communication non verbale passe par la représentation vestimentaire... je leur dis "moi ce qui me gène dans votre façon de vous habiller les garçons c'est que les filles ne peuvent pas vous mater les fesses (oui je sais, c'est mal !!!! mais j'ai une classe de garçons alors, les filles, ça leur parle !) et qu'en plus, vous êtes ridicules à imiter le pingouin !" et bien... ça marche pour la moitié d'entre eux ! en plus, je leur demande de venir en tenue professionnelle régulièrement et vu comment les filles les regardent et bien... ils comprennent vite !
    oui, je sais, je vais à l'encontre de certains collègues qui ne veulent pas leur dire mais moi je ne me gène pas ! idem quand je vois mes élèves filles venir avec le string qui dépassent, c'est juste pas possible !!

    RépondreSupprimer
  7. Surtout ne la fais pas. C'est fragile un ado... Après, je pense comme Waldo, on peut en discuter, de préférence avec humour.

    RépondreSupprimer
  8. Waldo tu mérites une médaille !

    le truc qui me dépasse c'est que ça fait des annééééées que ça dure,
    une mode ça doit passer au bout d' 1 ou 2 saisons ! donc ceux qui font ça sont quoi ? des ringards !

    et sinon l'autre jour un djeunz s'est assis à la table à côté de la mienne dans une brasserie où je déjeunais et au moment où il a plié les genoux pour poser ses fesses sur la banquette, son falzard s'est fait la malle sous son boxer dis donc...
    heurk ! j'ai cru que j'allais vomir mon plat du jour !
    c'est horrible de voir un slip d'aussi près quand on mange :-/

    RépondreSupprimer
  9. waldo, ton truc est super !
    mais que dis-tu à tes élèves filles dont le string dépasse ? parce que pour le coup, leur dire que les garçons n'aiment pas regarder ça ne marche pas...

    RépondreSupprimer
  10. Pour les filles, c'est plus délicat ! j'ai dû intervenir auprès d'une jeune filles sur la demande d'un prof homme !! il ne pouvait plus la regarder, c'était plus fort que lui... faut dire un peu beaucoup aguicheuse la gamine, et va zy que je me penche bien pour chercher mon stylo, je m'assois bien au bord de ma chaise. Du coup, j'y ai mis les formes mais je lui ai bien fait comprendre que dans certaines situations, ça pouvait plus que gêner... elle a compris ! mais c plus délicat !
    pour elles aussi, j'utilise l'humour quand je peux : "euh... c'est pas plage aujourd'hui ?! si ? zut, j'ai oublié mon maillot de bains !"

    RépondreSupprimer
  11. tu me fais penser à ma grand-mère (si... skuze hein) qui, à la vue d'un nombril à l'air pourvu d'un piercing, est toujours prise d'une irrésistible envie de tirer sur ledit piercing, comme ça "pour voir".

    je me demande pourquoi aucune de ses petites-filles n'a tenté le coup du bijou ombilical tiens... ;)

    RépondreSupprimer
  12. PS m'dame, on écrit H-A-R-O

    non mais bon, je m'occupe de ta culture moua :P

    RépondreSupprimer
  13. D'abord j'ai souvent tiré sur la culotte du plus jeune de mes fils qui portait trop bas. A sa décharge il a de belles fesses.

    Cette mode vient des prisons des usa où les détenus n'ont pas de ceinture ni lacet pour ne pas avoir de quoi se pendre. Je déteste.

    RépondreSupprimer
  14. alors moi je l'ai fait..à la maison..ok..mais quel plaisir..lol..faut dire que mes zados ont beaucoup d'humour...
    et puis ils ont des si jolis caleçons...lol!
    bon c'ets vrai que c'ets aps super joli...mais...comme disait ma grand-mère..faut bien que jeunesse se passe..quand je vois maintenant Fils ainé,costume cravate,pour aller au boulot..je crois qu'il a eu raison de s'éclater avant...

    RépondreSupprimer
  15. Ouh que c'est dur d'être mère!!! Livrés sans le mode d'emploi, nos Cherspetits s'empressenr de venir ados.... Arghhhh... J'avoue n'avoir pas toujours eu l'humour, et la répartie, de Waldo!
    C't'agaçant, hein, cette manie de grandir et de ne plus se laisser habiller par môman?...:)

    RépondreSupprimer
  16. J'ai un de mes élèves qui met des baggys, et souvent, il lui descend carrément en dessous du boxer (oui, j'ai pu distinguer la différence !!!)... mais bon, moi, je dis rien (et je mate... rhoooo :-D)
    J'ai encore quelques courtes années avant que mon pétard ne s'y mette et je prie pour que la mode soit passée !

    RépondreSupprimer
  17. Mais les baggies, c'est has been ! C'est les sleems qui reviennent à la mode ! Enfin !

    RépondreSupprimer
  18. J'attends le billet qui nous racontera la suite,les conséquences et la vengeance de Brisefer!
    :)

    RépondreSupprimer
  19. Je trouve ça moche aussi, preuve que je suis vielle, mais je me souviens avoir porté des jeans soigneusement déchirés et que mes parents râlaient.
    Je crois que le plus agréable c'était bien de faire râler les parents ;-)

    RépondreSupprimer
  20. Ah, oui, l'envie de tirer dessus! Ces sous-vêtements qui prennent le dessus m'agacent. Et si tu lui achetais des slips bien ridicules, il continuerait à les montrer, tu crois?

    RépondreSupprimer
  21. Comme les copines, je pense que si tu lui fais ça dans la rue il t'en voudra beaucoup plus qu'un inconnu :-D

    Mais à la maison, à mon avis tu peux te lâcher :-D

    RépondreSupprimer
  22. Et dire que c'est censé être passé de mode... En même temps, la mode par chez nous, elle met autant de temps à venir qu'à repartir.

    RépondreSupprimer
  23. je trouve ça laid!!!! en plus g peur qu'il se tape la honte et que le falzard finisse par tomber pour de bon et laisse voir un moche slip et non un joli caleçon viril , lol!! fiston grandit mais jspr que d'ici deux ou trois années on sera passé à autre chose parce que bbbbberrrrckkkkkk!!! je veux bien les jeans troués plutôt

    RépondreSupprimer
  24. Très drôle ton billet ! Fut un temps où j'écoutais Bros (when will I be famous) et je je portais des jeans déchirés de partout. Je devais viser pour passer les pieds et rester dans le pantalon. J'étais en seconde et très heureuse d'être interne car mes parents n'avaient aucune idée de la façon dont je m'habillais en semaine. Et hop, ni vu ni connu j't'embrouille. C'était avant ma période babos (merci la fac d'anglais et les potes en lettres)et la période piercing et rasée à la Shinead o'Connors.

    RépondreSupprimer
  25. le pire c'est qu'il n'y a rien de plus beau à mon avis que les fesses du papa de L. à l'heure de la sortie des classes, moulées bien serrées dans son jean.
    Mais va dire ça à ton fils, hein.

    RépondreSupprimer
  26. Je compatis, compatis, compatis.
    C'est vrai que c'est trop moche cette mode, et ils ont pas tous des beaux caleçons en-dessous en plus...

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: