Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

samedi 14 juillet 2007

Arrêté officiel.

- Attendu que je l'ai bien mérité,


- Attendu que l'ours est de retour, des ampoules plein les pieds, des courbatures plein le dos et de la crasse entre les orteils,

- Attendu que certains ont testé et retesté leur équipement en usine, mais se languissent de l'essayer en conditions réelles,

je déclare officiellement ouvert mon grand déblogage annuel jusqu'à fin août au moins -on est fonctionnaire de l'Education Nationale ou on ne l'est pas-et mon sevrage brutal d'ordinateur et de chocolat (ne me demandez pas le rapport).


Et comme l'an dernier, j'invite tous ceux qui souhaitent une carte postale et un autographe de ma belle-mère à m'envoyer leur adresse par mail.

mercredi 11 juillet 2007

Y a pas d'Justice!

In Libé ce jour: "Un roumain débouté de sa plainte contre dieu.
Un Roumain qui avait porté plainte contre Dieu pour «escroquerie» et «abus de confiance», lui reprochant notamment de ne pas avoir répondu à ses prières, a été débouté de son action par le Parquet de Timisoara, a rapporté mercredi le quotidien Evenimentul Zilei.
Mircea Pavel, 40 ans, qui purge une peine de 20 ans de prison pour meurtre, avait porté plainte contre «le nommé Dieu, domicilié aux cieux et représenté en Roumanie par l’Eglise orthodoxe», l’accusant d’«escroquerie, abus de confiance, corruption et trafic d’influence».
«Lors de mon baptême, j’ai conclu un contrat avec l’accusé visant à me délivrer du mal. Or, jusqu’ici, ce dernier n’a pas honoré ce contrat, bien qu’il ait reçu de ma part différents biens et nombreuses prières», a écrit Pavel.
Le Parquet de Timisoara l’a toutefois débouté de sa plainte, estimant que «Dieu n’est pas un sujet de droit et n’a pas d’adresse»."

mardi 10 juillet 2007

J'avoue.

Il y a quelque chose que je ne vous ai pas dit, les gens.

Quand je suis célibataire, yep,

je change mon fond d'écran:


yep yep

Et sans scrupule.

lundi 9 juillet 2007

C'était le bon temps

l'an dernier, quand, profitant de ce que l'Ours n'était pas là, je faisais mille choses horribles et délicieuses que j'ai l'interdiction formelle de faire d'habitude:
- je m'enfilais tranquille trois pots de Häagen-Dazs chocolate midnight cookie en rang d'oignons et presque sans respirer. Naaan, cette année, je fais régime.
- j'écoutais ABBA à fond les manettes, I was a Danciiiiiiiing queeeeeeen ... Mais Minipuce m'a emprunté mon disque un jour et je ne sais pas où elle l'a mis (et j'ai quand même un peu la honte de téléphoner chez ma belle-mère pour le lui demander, voyez.)
- je pétais dans mes draps sur l'air de la Marseillaise les soirs de match. Ben y a pas de foot -et Dieu merci- cette année, j'avais donc l'intention de péter dans mon hamac, mais il n'y a pas de soleil non plus, c'te misère.
- je faisais voir du pays à ma carte bleue, je lui faisais prendre un peu l'air . Mais copine Véro est en vacances et j'aime bien faire chauffer la CB à deux (on se partage la culpabilité, je trouve).
- les nuits de pleine lune, j'immolais par le feu dans ma baignoire un épouvantail à l'effigie de ma belle-mère (ça fait pléonasme, non?) en récitant une messe noire et en buvant un élixir à base de sang de cochon vietnamien. Ça, les gens, j'y renoncerai JAMAIS -'reusement qu'il me reste quand même un petit plaisir dans la vie non mais sans blague-.

dimanche 8 juillet 2007

Les trucs et astuces de l'Ours pour voyager léger.

L'autre jour, en comm', le Caribou s'étonnait de la (toute relative) légèreté du sac de l'Ours pour la semaine et pensait pouvoir en déduire que mon homme ce héros que je vénère respecte et admire touletintouintoussatoussa fait de la randonnée à la petite semaine.
C'te scandale, alors qu'il a lu tous ses classiques.
Alors holàhooo, je rectifie bien vite pour rétablir son honneur: autonomie complète intégrale et absolute sauf nuits en refuge, il porte donc sur son dos saaaaa maisoneeeeeette tout son attirail de survie, gamelle, boustifaille, gourde, couteau fétiche et réchaud dans le sac donc, bâton, piolet et crampons, et mon amour dans son coeur.
La "légèreté" de l'ensemble s'explique tout simplement par :
1) le tout lyophilisé.
Attention, c'est léger mais c'est du trois fourchettes au Michelin, hein: sauté de lapin chasseur aux petites carottes, cari de thon à l'antillaise, aiguilettes de canard cuisinées aux lentilles, hummm, qui veut du rab?
2) la politique du slip unique pour la semaine, tout simplement*.
Il suffisait d'y penser, c'est tout bête hein?

* en même temps, ça ne change pas beaucoup ses habitudes, hein, ne vous inquiétez pas pour lui, il ne sera pas trop dépaysé.

samedi 7 juillet 2007

Mouais.



En plus, plus conceptuel tu meurs, ce sont deux pieds gauches.

(trop dommage pour toi, Géant Vert).

vendredi 6 juillet 2007

Couleraoule et relaxmax.

Non, vous n'avez pas la berlue ou quoi, c'est bien le remake de l'an passé que je vous fais On s'était dit rendez-vous dans un an/ Même jour, même heure, mêmes pommes.

J'ai intrigué longuement, des mois durant même, pour que les nains aillent voir ailleurs si la mer est belle et ma belle-mère plus aimable que son pot de chambre, pendant que l'Ours vérifie de son côté que les Pyrénées sont toujours vertes en bas et blanches en haut, il ne me téléphonera que si et seulement si ce n'est plus le cas, et à condition que son portable passe, rien n'est moins sûr, j'ai donc la paix pour un petit bout de temps, une semaine, c'est toujours ça de pris.



Et si vous aviez pu voir l'Ours hier soir, terminant ses tous derniers préparatifs en sifflotant Ooooooooh Daniellaaaaaaaaa et réfléchissant intensément pour savoir s'il mettait ses nouilles à la carbonara lyophilisées dans la pochette droite et la lampe frontale dans la gauche ou bien l'inverse. La randonnée, les gens, quelle aventure, non mais sans blague.

( N'empêche que ce matin aux aurores, quand je l'ai accompagné prendre son train, son sac de 11.5 kg sur le dos, le bâton et le piolet jaunes de chaque côté et les crampons lui tombant sur les fesses pour équilibrer le tout, les énormes godillots de 15 ans et les chaussettes rouges relevées jusqu'aux genoux pour faire staïle, j'étais bien contente que les voisins dorment encore).

jeudi 5 juillet 2007

Je suis en vacances...

..donc je range, je jette, je trie.


Et des fois, je ris.


Il ne m'en faut pas beaucoup, je vous l'accorde.

Ça ne vole pas très haut chez les bellzouzou, c'est vrai aussi.

Et c'est décidement une question qui pose problème, il va falloir mettre les points sur les i.

mercredi 4 juillet 2007

Je dis 22.

J'aurai sûrement des choses à vous raconter un de ces jours, mais pas cet aprèm', j'ai rencard chez les gardiens de la Paix.


Et pour combler le vide de mon absence d'inspiration, hoplavoilà, tiens, une chaîne (quoi? c'est vacances, je vous signale)



Mon zoeil de biche, donc:

(et j'aimerais bien voir ton zoeil à toi aussi!)

mardi 3 juillet 2007

Errare humanum est (perseverare diabolicum).

Au secouuuurs....elle revient!!!

Et plus déterminée que jamais, elle nous présente en total'exclu ses toutes nouvelles créations (reculez-vous et prévoyez de quoi ne pas vous faire trop mal au coccyx en tombant à la renverse)







(non, vous n'avez pas la berlue, ce sont bien des nouilles, et Bellzouzou l'aïeule ne perd jamais une occasion de mettre en valeur ses hortensias.)

lundi 2 juillet 2007

Ayé, je suis en vacances.



Si.
Depuis vendredi soir, même.
Et on n'est pas jaloux, je vous prie, je l'ai bien mérité.
D'abord parce que j'ai ma traditionnelle angine de début de vacances, la faute à mes amygdales qui repoussent je suppose; ensuite parce que vendredi c'était sortie de fin d'année en grandiosapothéose: pêche à la truite à volonté avec Cro Magnon, sous la bruinasse, aveksonanorakçakaï, et des nains sous amphét'.

dimanche 1 juillet 2007

L'amour courtois.

J'en connais une qui se laisse conter fleurette de façon très romantique.


Hum.
Après avoir découché trois nuits d'affilée et fait la bête à deux dos avec (au moins) Matou Grisou et Matou Rouquinou.