Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mercredi 3 janvier 2007

La randonnée mode d'emploi.

Figurez-vous les gens que je viens de mettre la main sur une petite merveille de guide qui traînait chez les Bellzouzou depuis des lustres, mais que personne n'avait jamais pris la peine de parcourir -et d'apprécier- comme il se doit.
Pour la petite histoire, c'est un ouvrage ayant appartenu à Bellzouzou l'aïeul. Pourquoi? comment? c'est un mystère sombre et profond, surtout quand on sait que mon vieux père fait de la randonnée comme moi du ninjutsu subaquatique. Mais va savoir, un beau matin, il s'est réveillé en déclarant qu'il fallait absolument qu'il sache distinguer un noeud en huit d'un noeud de chaise, traverser une fondrière, charger un chameau ou utiliser une boussole à prisme. Déjà, rien que la biographie de l'auteur, un brave gars du nom de Hugh mac Manners, sur la jaquette, elle fait rêver, pensez donc: soldat pendant 16 ans, commando dans la 3ème brigade (celle du tigre), il a dirigé l'école de formation au combat de jungle de l'armée britannique (waaah, comment ça en jette), para, instructeur de combat-survie et instructeur-chef de nageurs de combat, n'en jetez plus, c'est l'homme de la situation on vous dit et si on ne vous en dit pas plus, d'ailleurs, c'est qu'il n'y avait pas assez de place sur la jaquette. En plus, vous j'sais pas, mais moi perso, je le trouve plutôt pas mal, le Hugh, au naturel.
Je vous dis ça parce qu'ensuite, en situation, ça se gâte:

Il lui arrive même d'avoir l'air ridicule, je trouve, -mais ces propos n'engagent que moi, hein-; le summum étant atteint avec Hugh dans son abri anti-atomique:

Pas chichi-gratin pour un sou, à la bonne franquette.

Bref, un brave gars, ce Hugh, non? d'autant plus qu'il sait de quoi il cause et qu'il veut qu'on sache qu'il sait de quoi il cause, la preuve: il sait que "si vous apercevez un putois, éloignez-vous; cet animal sécrète un liquide nauséabond et désagréable"(vous ne pourrez pas dire que vous ne le saviez pas).

Il sait aussi qu'"il ne faut pas installer son campement sur une fourmilière" (ça va mieux en le disant, non?).

Il vous conseille de "ne pas donner à manger à un ours, c'est un animal qui peut devenir violent" (aaaah?)

Enfin, il vous supplie de "toujours bien vérifier qu'aucun serpent ne s'est glissé dans votre sac de couchage"(maintenant, si vous en trouvez un, c'est que vous le voulez bien, hein).

Moi, ce que j'aime chez Hugh, c'est qu'il donne des conseils pratiques et pleins de bon sens, du genre, tu n'y avais jamais pensé mais maintenant qu'il te le dit, tu penses: bon sang, mais c'est bien sûr! Tenez, à vélo, par exemple, "concentrez-vous sur le contrôle de votre vélo. Une faute d'inattention peut entraîner une chute au cours de laquelle vous risquez de vous blesser et d'abîmer votre vélo". Quand vous fixez les attaches de votre hamac pour la nuit, "n'oubliez pas que le hamac va fléchir sous votre poids". Ou encore, "évitez, dans la mesure du possible, de marcher avec un pied gelé". Ca, c'est du concret quand même, et du vécu aussi, ça se sent.

Sinon, j'aime autant vous dire que Hugh est un homme, un vrai.

Un du genre à porter son sac.

Y a plutôt intérêt, d'ailleurs, quand on voit tout ce qu'il vous suggère d'emporter.

Outre "l'équipement vital", à porter obligatoirement autour du cou pour plus de sécurité,

visez un peu tout ce que vous devez faire rentrer dans votre sac à dos: nécessaire de randonnée ( couteau suisse avec ciseaux, tournevis, tire- bouchon, loupe, lime à ongles ouvre- boîte, poinçon alésoir, crochet tout en un, allumettes imperméables, lampe- torche, boussole, jumelles, carte), nécessaire de toilette (je ne vous mens pas, accrochez-vous, ça décoiffe: savon et porte-savon, coupe-ongles, miroir métallique, rasoir, crème hydratante, shampoing, peigne, dentifrice, brosse à dents, gant de toilette, serviette de toilette, trousse de toilette) trousse premiers soins ("pharmacie pour la jungle"), nécessaire de survie (Hugh vous précise que tout doit tenir dans une seule boîte): fil de pêche, hameçons et plombs, épingles à nourrice, crayon, fil à scier, lames de scalpel, fil de cuivre, réflecteur, permanganate de potassium, fil, aiguilles et boutons, sel, sacs plastiques, sparadraps, purificateurs d'eau, antibiotiques, bougie. Sans compter, les ustensiles, l'équipement de cuisine, l'équipement pour l'eau, les aliments, le transistor, le duvet et la tente, le PQ. Je ne vous parle même pas de la petite culotte de rechange.

Moi je dis que si d'aventure tu réussis à rentrer tout ça dans ton sac, une fois le sac sur le dos, ce qui ne doit pas être une mince affaire non plus, il s'agit de ne pas tomber à la renverse, sinon, tu ne te relèves JAMAIS.

La sacoche ventrale est en sus, ne comptez pas sur elle pour faire contrepoids, elle ne contient que le strict nécessaire: un carnet, un crayon, des lunettes, une pochette pour les documents, un baume à lèvres, un bandage, des bonbons(!) Hugh, qui est très pudique, ne nous dit pas s'il faut prévoir des préservatifs, chacun agit selon sa conscience. Par contre, comme il aime rigoler, il vous signale à toutes fins utiles qu'une "carte de crédit n'est pas encombrante (au point où on en est, ndlr) et peut être très utile".

Toujours drôle, Hugh. Tenez, il réussit même à plaisanter avec des choses très sérieuses. Les toilettes de plein air, par exemple. Pas du genre à n'y aller que d'une fesse, Hugh. Il vous explique bien, mine de rien pour ne pas vous embarrasser, qu'il faut dresser un écran de feuillage devant les latrines "pour l'intimité" au moment de déposer le bilan ou de lâcher les écluses, mais aussi les creuser sous le vent par rapport à la tente. Hugh reste discret là-dessus, peu d'explication, on a tous sa petite pudeur, hein. Mais toujours le mot pour rire, Hugh, il vous rappelle qu'il faut "toujours installer une corde de sécurité autour des latrines", pour ne pas tomber dedans les soirs de fond de cuve, sans doute.

Drôle, c'est indéniable, mais poète aussi à ses heures.

Tenez, mieux que Ronsard en son temps, il vous parle de la rosée du matin.

Tant de subtilité et de poésie chez un homme, c'est rare, croyez-en ma vieille expérience. Un homme complet, c'est rien de le dire.

Allez, j'vous dis pas tout, car le guide recèle encore bien des trésors, si si, Hugh vous fait les signaux pour hélicoptère avec les bras, Hugh vous présente toute sa collection de chaussettes et de guêtres, Hugh vous apprend à construire un igloo, Hugh vous montre comment bien vous couper les ongles de pieds, il faut le voir pour le croire, hein, si ça vous a pas donné envie tout ça quand même.

(11€40 chez tous les bons libraires, parce qu'il les vaut bien, non? Un homme pareil, ça court pas les rues, je vous signale*).

* Les filles, c'est MOI qui ai découvert Hugh, il est à moi, je le garde, commencez pas à faire vot'numéro, j'vous ai à l'oeil.

19 commentaires:

  1. Bellzouzou l'aïeul3 janvier 2007 à 21:30

    Et depuis quand fais-tu du ninjutsu subaquatique ? On en apprend tous les jours...

    RépondreSupprimer
  2. Benoît, pontife3 janvier 2007 à 21:33

    Au suchet te la note en pas de bache: il élèfe un bédit gojon, le Hugh ?

    RépondreSupprimer
  3. Y'aurai pas du Georges dans l'hugh. Cet homme t'a fait de l'effet. J'espère que tu vas faire un Part II.

    RépondreSupprimer
  4. Maintenant que t'as trouvé Hugh, laisses-moi Georges :-p

    (euh, ça fait partie des résolutions 2007 les posts de plus de 20 § et le papier peint à fleurs ou c'est juste comme qui dirait pas fait exprès ? ;-) )

    RépondreSupprimer
  5. Voilà qui me refroidirait plus qu'autre chose, dis-donc ! Avec un bouquin et un guide comme ça, la rando c'est pas d'la-rigolade-non-de-d'là ! Ouais, le gars n'est pas laid (Népalais ?! faciiiiile) mais ça a pas l'air d'être un riant. N'empêche, j'avais un voisin militaire dans les ex-chasseurs alpins, ben les ballades en forêt c'était pas de la gnognotte!

    RépondreSupprimer
  6. Sûr que Benoît Polvoerde a dû dormir avec le bouquin de ton Hugh pendant le tournage des Randonneurs...

    RépondreSupprimer
  7. bon,je suis d'acc avec luna pat : tu délaisses Georges pour Hugh ? remarque : l'est pas mal dans le genre militaro-macgyver ! ouais, pour le papier peint à fleurs, tu fais dans le 70z'art maintenant ??

    RépondreSupprimer
  8. Il ne connait rien en ours. C'est quand on ne leurs donne pas à manger qu'ils deviennent facilement violents! Mais je suis d'accord sur le fait qu'il est préférable de marcher avant d'avoir les pieds gelés. Parce qu'après on mets nos pieds gelés sur les fesses de notre amour mais ça marche pas.

    RépondreSupprimer
  9. Ma tenue préférée, c'est Hugh-Indiana Jones ! Pour la rosée, gaffe à ne pas la récolter... dans la zone des latrines (d'où l'intérêt de la corde !).

    RépondreSupprimer
  10. MDR ! Et est-ce qu'un des valeureux acheteurs de son guide est revenu vivant pour nous dire si ça marche ???

    RépondreSupprimer
  11. Je viens de me marrer lourdement toute seule devant mon écran !
    C'est vraiment un monument d'anthologie ce bouquin !
    Tout porte à croire que ton Hugh a dû à un moment croiser la route de Baden Powel....j'y ai retrouvé quelques consignes de ma période scoute, notamment concernant les latrines !
    Je vous épargnerai les détails, mais la corde...si, si c'est utile !!!!

    RépondreSupprimer
  12. Et ben, j'ai pas l'air bête à rigoler toute seule devant l'ordi...
    Sinon, c'est vrai qu'un porte-savon, c'est primordial pour un randonneur..on en connait qui se sont perdus pour moins que ça !!

    RépondreSupprimer
  13. au fait, y avait une dédicace pour toi hier soir sur mon blouc (elle y est encore remarque...)

    RépondreSupprimer
  14. Oh mon dieu! ce gars existe vraiment. Dites-moi qu'il a engagé qqn pour poser à sa place ou alors c'est qu'il s'est amputé de l'amour-propre en se coupant imprudemment les ongles de pieds en pleine jungle (sans mettre de corde autour!)

    RépondreSupprimer
  15. totalement excellent

    cette note est aussi mythique que ce brave Hugh, c'est dire :)

    RépondreSupprimer
  16. ahahahaha trop fort

    hugh et ses déguisements, ça donne envie de faire de la randonnée dis donc

    RépondreSupprimer
  17. Il risque pas de s'étrangler avec son équipement vital ??? o_Ô

    RépondreSupprimer
  18. Bon Le Caribou crapahute... jusque là rien d'etonnant... J'avais pris ce bouquin à la bibliothèque il y a quelques temps, et je ne l'avais pas acheté... surement Parce que je ne l'avais pas vu comme un bouquin humoristique Mouhahahahahahaha
    J'vais estimer que pour partir sur plusieurs avec ses conseil, fallait louer un camping car pour tout prendre Mouhahahahaha

    RépondreSupprimer
  19. le mec de la photo , il a éte autant dans les commandos que moi..............un peu comme le plombier polonais de la pub HIhihihihihi

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: