Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 21 octobre 2010

Sarkozy, la Galmotte et la chemise haïtienne.

Oye oye bonnes gens, avec toutes ces histoires d'essence qui nous pourrissent l'information -je suis bien la seule au monde à penser que tant mieux s'il n'y a plus d'essence, je resterai dans mon lit et je n'arrive pas à comprendre pourquoi tout le monde ne pense pas pareil non mais sans blague,
bref, avec toute cette désinformation, on en oublie quand même l'essentiel, hein, c'est que Sarkozy aujourd'hui tiens-toi bien, il est à Bonneval-les-oies à côté du Chartres de chez moi et heureusement que j'ai mon petit Echo mignon pour me tenir au courant.
Donc si ça vous intéresse à onze heures et demie aujourd'hui, Sarko il a bouffé à la Galmotte à Bonneval-les -oies-sauvages, j'y étais pas j'ai plus d'essence je vous rappelle, mais y a pas de raison pour que ça se soye mal passé, Stéphane Fertier le propriétaire depuis 2004 n'était pas un poil stressé et a promis hier qu'il n'allait "rien changer", si ce n'est un petit effort vestimentaire: il allait "mettre une chemise haïtienne et des mocassins".

lundi 18 octobre 2010

(...)

- "c'est pas normal du tout qu'il ait encore attrapé des poux, c'est la faute à la famille S. chuis sûre, c'est eux qui en rapportent à l'école, ils lavent jamais leurs gamins"
Variante: "venez pas me dire qu'il a des poux: tous les jours, je le mets le matin à l'école: il en a pas, je le récupère le soir: il en a!!"
- " il a bien fait son caca? nan parce que depuis quelques jours, c'est un peu dur".
-" il est rentré de l'école hier avec les doigts pleins d'encre, et il y en avait jusque sur les manches de son pull, vous leur mettez pas de blouse c'est pas possible!"
- " ah madame, s'il est si pénible en classe, c'est parce qu'il est plus intelligent que les autres, il s'ennuie, alors il embête les autres."
variante:" vous voulez pas me le tester pour lui faire sauter une classe, des fois?"
- " l'argent de la coopé, je vous le donne demain, j'ai pas mon porte-monnaie sur moi aujourd'hui."
-" je ne comprends pas pourquoi vous me dites qu'il est si terrible en classe: à la maison, vous pouvez demander à mon mari, c'est un vrai petit a. n. g .e ."
-" c'est à cause de la sieste que vous lui faites faire l'après-midi qu'il refuse de se coucher avant 23 heures le soir".
Variante: "c'est à cause du laitage que vous donnez à 10 heures qu'il ne bouffe rien à midi."
Variante 2: "c'est à cause du laitage que vous donnez à 10 heures qu'il est obèse".
- "ah, il a vomi ce matin en classe? et aussi cet après-midi? [tu as vomi à l'école, mon pauvre chéri?] il vous a dit qu'il avait vomi toute la nuit dernière? ah non, il confond, c'était une autre fois; mais de toute façon, je vais vous dire: il n'est pas malade, son vomi, c'est des glaires."
- "Il est un peu malade, hein, mais je vous le mets quand même: il avait tellement envie de venir à l'école, il pleurait pour venir!"
-" il a encore été mordu aujourd'hui à la récré?! mais madame, si ceux qui mordent vous les mordez pas pareil pour leur montrer comment ça fait d'être mordu, ben y comprendront jamais!"
- "ça ne m'étonne pas qu'il soit encore tombé à la récré: je vous ai vues, les maîtresses, vous surveillez rien, vous faites rien que boire votre café."
- "le cahier de correspondance? Quel cahier de correspondance? il y a un cahier de correspondance? ah j'ai jamais vu de cahier de correspondance moi madame, c'est pas que je vous l'ai pas rendu, c'est que vous me l'avez jamais donné!"
- "Si je suis en retard, c'est pas ma faute: c'est le téléphone qui n'a pas arrêté de sonner, c'est ma sciatique, c'est les bouchons sur la route, c'est que j'ai pas regardé ma montre et que mon réveil n'a pas sonné, c'est que je ne savais plus quel jour on était, c'est ma femme qui m'a pas dit de venir, c'est que je suis venu à pied, c'est à cause de la grève des trains, c'est que je travaille la nuit, c'est mon patron qui m'a pas laissé partir, c'est la faute à pas de chance, c'est la faute à Sarkosy"
variante: "Vous n'allez pas me faire une remarque parce que j'ai 5 minutes de retard quand même? Je travaille, moi!"

jeudi 14 octobre 2010

Le truc d'aujourd'hui.

Tout le monde sait que j'abrite chez moi toute une floppée de révolutionnaires en peau de lapin.
Il était donc écrit que ce midi, revenant de l'école avec Puceminus, nous dussions marcher parallèle à un joyeux cortège de lycéens débridés, sans pancartes ni slogans ni sifflets, juste lourdement encadrés de flicaille et de journalistes.
Puceminus m'avait prestement lâché la main, probablement histoire de voir si une âme charitable ne la jugerait pas suffisamment grande pour l'inviter à rejoindre le cortège, soyons fous dans nos rêves, hein, et moi, j'abordai naïvement un jeune et beau garçon à mes côtés et lui demandai avec mon plus beau sourire la raison de cette manifestation, ce à quoi il répondit aimablement(textuellement) Oh, c'est pour un truc.

Le truc t'es foutu, les lycéens sont dans la rue.

lundi 11 octobre 2010

La grande école, ça vous change une petite fille

moi je dis (aussi)
Petite fille la plusse mignonne du monde, jamais un mot plus haut que l'autre, à peine un geste déplacé de temps en temps qui vous dit tout à trac un soir en rentrant de l'école que Aaaargh, c'est nuuul, pourquoi on va toujours faire les courses à Inter*marché nous, hein, moi je veux aller à Carre*four, Carre*four c'est bien , Carre*four il donne des cartes je te ferais dire, moi je veux aller à Carre*four tous les jours et puis d'abord Hugo il a trop de la chance sa maman elle travaille à Carre*four et lui il a tout plein de cartes, pourquoi tu travailles pas à Carre*four toi, hein, (se roulant par terre-presque limite, hein-) je veux que tu travailles à Carre*four là maintenant tout de suite!!!!

dimanche 10 octobre 2010

Le collège, ça vous change une petite fille

moi je dis
[et c'est pas fini: demain je vous raconte comment la grande école ça vous change aussi une petite fille (une autre). soupir]

mercredi 6 octobre 2010

Le tag de la Castafiore.

milleuh colombeuh

Vidéo réalisée a capella, sans trucage et sans qu'aucun animal soit martyrisé tu penses (la bête féroce étant sortie, probablement faire ses besoins dans le jardin de mon voisin le plus con du monde);
avec en soliste une Bellzouzou sous sciatique invalidante, aux maracas et aux choeurs un Brisefer fiévreux qui avait trop de courbatures t'es folle je cite pour sortir son saxo et l'Ours enrhubé et asthmatique;
Puceminus au diaporama de la mort, en pleine forme, elle, est-il besoin de le préciser?
(Minipuce a refusé de participer au motif que ce n'était pas bien de se moquer (hein???) car la chanson est quand même jolie je cite, -j'ai toujours su que c'était elle, l'oreille musicale de la famille.)
Les plaintes de toute sorte et je ne doute pas qu'elles soient multiples, sont à adresser à l'organisatrice de ce fabuleux concours (où il n'est même pas précisé ce qu'on gagne, c'te misèère).

( Il y a quand même des gens qui ont du goût, heureusement, parce que sur you*tube, 273 aiment et 10 seulement n'aiment pas cette vidéo, je vous signale).

dimanche 3 octobre 2010

Liasse et liesse chez Bellzouzou.

Figurez-vous que l'autre jour, en récupérant le coeur vaillant une liasse de 858 bulletins par moua rédigés dans mon Bellzouzou le plus châtié et tout fraîchement imprimés par la èphecépéeuh de mes deux ovaires,
en les récupérant donc, le carton sous le bras, j'ai été prise soudain, stupeur, tremblements et suée froide dans le dos, d'un terrrrible doute orthographique rétrospectif,
- 858 fautes d'orthographe et la honte intersidérale à tout jamais imprimée noir sur blanc sur papier glacé, tu visualises?-.
J'ai donc appelé Bellzouzou l'aïeule qui est de notoriété publique un petit bescherelle sur pattes.
Elle recevait en sa cuisine et n'était pas d'humeur à causer accord du subjonctif jusqu'à la Saint Glinglin avec moi, je l'ai bien vu, mais elle m'a aimablement confirmé que je ne m'étais pas trompée (c'est juste pour ça que tu m'appelles?) et je peux désormais zieuter d'un air fier ma liasse.

(858 mises sous pli à faire, tu m'encourages dans les com', et merci de ta compréenssion comme dirait ma fille.)