Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 30 novembre 2009

Une tourniqueeette pour faire la vinaigreeeette.

Figurez-vous qu'hier soir, tandis que je démélais la tignasse de Minipuce devant Questions pour un champion -on ne rit pas-, j'eus la surprise très grande que dis-je? j'eus le choc de ma vie quand à la question "comment s'appelle la chanson dont le refrain commence par "Ah Gudule!", je vis ma fille se lever d'un bond vers le poste et hurler aux candidats qui séchaient lamentablement "mais c'est La complainte du progrès!" et croyez-moi pas si vous voulez mais deux secondes après Julien Lepers annonçait que c'était La complainte du progrès,

ahah,

ma fille de moi qui gagne à Questions pour un champion, le rêve de toute ma vie et celle d'après, ce chuis fière didonque, et avec une question sur Bobby Lapointe en plus! (bon, l'Ours qui lit par-dessus mon épaule me signale que c'est du Boris Vian, mais ça change rien, hein.)

jeudi 26 novembre 2009

Devinez un peu qui revient?

EDIT: Ben je sais, je sais, je suis en retard je suis en retard je n'ai pas le temps de vous dire au revoir, mais pour des raisons indépendantes de ma volonté, je ne pourrai vous montrer Ce qui revient que jeudi soir, mais vous serez pas déçus du voyage, alors patience mes zamis -en attendant, je suis surprise que personne n'ai vraiment trouvé, d'ordinaire, il y a toujours une petite commentatrice futée qui trouve (message perso: Luna, tu me déçois, tu sais?).
Pis tiens tant que j'y suis, un autre truc qui revient à Chartrouchnock-les-bouseux chaque année, c'est la fête de la Saint Dédé et sa fouârfouille plus bloguable tu meurs

Et comme on trouve de tout à la fête de la Saint Dédé, j'avais aussi repéré un splendide maillot de catch en nylon avec bonnet assorti (tu as bien lu) que je tenais à vous montrer, ben le temps de sortir mon appareil, il était vendu, crois-moi pas si tu veux.

(la réponse demain). (et nan, c'est pas ma belle-mère). (pas encore).

mercredi 25 novembre 2009

Où je réalise que ma vie ne sera qu'un long chemin d'épines (et aussi un pot-pourri de vieux billets).

Bah d'accord, c'est entendu, je suis une mère indigne qui n'hésite pas à envoyer sa fille à l'école avec un sac Petit Ours Brun à presque 6 ans, mais j'endure aussi pas mal, je vous ferais dire et j'ai le cuir épais, très épais même, croyez-moi.
Et tiens, dis-moi voir un peu le contraire:
(pas plus tard que ce matin)Minipuce m'observant de très près entre les sourcils: "dis, ces rides-là, tu vas les garder toute ta vie ?" puis devant mon air désolé "haaaaan, ne me dis pas que tu vas en avoir encore plus?!!"

mardi 24 novembre 2009

La fin d'une époque.

Puceminus ce matin, partant pour l'école: " mon sac, je le prendrai plus j. a .m .a .i .s, y fait trop pitié, je te dis!"

mercredi 18 novembre 2009

J'écris ton nom, H1N1.

Bé j'vais vous dire, l'actu elle ne passe par chez moi comme d'hab', parce que nous, à part trois-quatre cas de varicelle, rien mais alors rien de rien, hein. Chaque fois qu'un parent téléphone le matin pour prévenir de l'absence de son enfant, on lui en demande la raison plein d'espoir Un peu de grippe A, peut-être? tu parles, que des maladies pas à la mode. On est vraiment une école de loosers, pfff.
(Pisque c'est ça, ben demain à l'écriture, on fera des bâtons en forme de H1N1, ça va nous occuper.)

mardi 17 novembre 2009

J'en dors plus la nuit.

Ben je vais vous dire mes petits zamis que c'est vraiment pas le moment de me prendre avec des pincettes, ça va mal, ça va mal, je vous dis que ça. Déjà qu'hier soir au tricothé hebdo, on a profité de l'absence de toutes les nullipares pour se raconter nos accouchements, on faisait semblant d'en rire mais croyez-moi ça saignait quand même dans les recoins je vous fais pas un dessin, j'ai eu le sommeil agité. Pis parce que j'avais légèrement mal aux dents depuis quelque temps, je suis allé ce matin chez le dentiste qui m'a dit texto haaaaan mais Madame Bellzouzou, vous avez un trou dans une dent, vous arrivez à dormir avec ça? (pas très bien, je vous l'ai dit); en me le bouchant, il en a trouvé un deuxième dans la dent derrière alors que je ne lui demandais rien et que ce trou-là ne m'empêchait même pas de dormir. Je n'ai plus qu'un demi sourire étant paralysée du côté droit du crâne jusqu'au double menton. Heureusement que George est actuellement en tournage, je n'aimerais pas qu'il me voie dans cet état. Enfin pour couronner le tout devinez un peu quelle belle-personne chère à mon coeur je n'avais pas vue depuis plus d'un an s'annonce pour dans très bientôt, sonnez hautbois résonnez musette, hum? Je ne voudrais pas avoir l'air de réclamer, mais si vous vouliez bien compatir, même rien qu'un peu, ça m'obligerait.

vendredi 13 novembre 2009

Bellzouzou à l'école laïque et ça se voit.

" Maîtresse Bellzouzou: -qui peut me dire quel jour nous étions hier?
-Y. (dont, -le croirez-vous?- la maman porte le voile): - jeudi avec un J comme Jésus!
- Bellzouzou (pensant avoir mal entendu, pince-moi je rêve): avec un J comme qui ?
- Y. (levant les yeux au ciel, air de Si ça se trouve, c'est comme les catcheurs, elle connaît pas!): comme Jésus-Christ, maîtresse!"
{Bonus vous n'allez pas le croire: voilà ce qui s'affiche devant moi un dixième de seconde après avoir publié ce billet:
"Dieu vous aime Comment le savoir ? Comment le connaitre ? Christ- le désir pour Lui Et l'adorer. Tout ce qu'Il peut faire pour l'homme et la femme.
Jésus déteste la croix Jésus est toujours vivant Livres gratuits à télécharger! "
(Je crois bien que je me suis fait remarquer, là.) }

mardi 10 novembre 2009

Les bulles pour Brisefer.

Il arrive parfois, même quand on s'appelle Brisefer le malin et qu'on est le roi pour en faire le moins possible le plus vite possible et toujours au dernier moment, qu'on soit dans l'embarras.
Et croyez-moi, se souvenir Enfer et Malédiction tard le dimanche soir au retour d'une compèt' de ping c'est pas possib' j'y crois pô que pour le lendemain matin il fallait oh miiince dessiner une bande dessinée chais plus trop de quatre à sept cases je crois c'est bien embêtant je vais mourir. D'autant plus embêtant mes petits zamis que le prof il a dit qu'il fallait reprendre pour ça le personnage du travail précédent. Or on est bien obligé à cette occasion d'en avouer de belles et terribles, genre que le personnage de l'ancien travail en question, ooooh! Jamais oooh! on n'arrivera à le refaire, vu que c'est Lucille qui l'avait dessiné pour Brisefer (quand vous demandez en quel honneur la dénommée Lucille a accepté de faire une chose pareille, on vous répond (ton larmoyant) que C'est parce que je suis toujours gentil avec les filles, moi!, ce qui ne vous éclaire pas beaucoup plus à vrai dire).
Les bulles. Alors ce qui est bien dans ce cas-là, quand on est au pied du mur quoi, c'est d'oublier qu'on ne sait pas dessiner un rond comme sa mère, d'arrêter de rouspétancer et de se mettre à l'ouvrage, pfff et tirlalangue. (et comme on ne s'appelle pas Brisefer le malin pour rien, on mettra avec son air de ni vu ni connu j't'embrouille toute la sainte famille à contribution, sa mère pour l'idée générale (et géniale), son père pour les détails techniques et ses soeurs pour effectuer la basse besogne -le coloriage, entendez-) Qu(i)'est -ce qu'on attend pour être heureux? Je me le demande.

lundi 9 novembre 2009

Ben je vais vous dire. Votre balance, que vous ne sortez que pour les grandes occasions ou quand un doute vraiment douteux de chez les doutes vous étreint, elle a beau vous annoncer que vous avez pris cinq kilos depuis la dernière fois, et pas seulement dans les dents, vous êtes toujours libre de ne pas la croire.
C'est ce que j'ai fait, d'ailleurs, tu penses.
Mais le signe qui ne trompe pas, mortecouilles et mouche à formol, c'est quand un matin de grand frimas, ce matin par exemple, vous ressortez vos jolies bottes, celles qui vous font des mollets si bien galbés que vous m'en direz des nouvelles, et que là
Enfer et putréfaction
Votre mollet justement
Vous avez beau faire
Il ne rentre pas.
(demain j'arrête la Häa*gen-D).

dimanche 8 novembre 2009

La question très philosophique du dimanche soir, espoir

Peut-on me dire pourquoi c'est la bête féroce, qui monopolise systématiquement la meilleure place? - et qui ronronne si fort qu'on n'entend même plus crépiter le feu dis donc-.

mardi 3 novembre 2009

Queue'd'chat.

Hier soir surgit Puceminus, l'air affolé, dans la cuisine où toute la famille l'attendait pour manger hurlant "haaaaaaaaan! Minouchette s'est coupé la queue!!!"si désespérément qu'on a tous violemment rejeté notre chaise en sautant en l'air d'un seul bond d'un seul

et on n'était même pas encore assez remis de nos émotions pour identifier la fourrure de la doudoune de Brisefer que Puceminus se roulait de rire par terre à s'en crever le bidon.

( La bête féroce, elle, pionçait au coin du feu, ses attributs intacts et sans rien soupçonner de ce à quoi elle avait échappé, l'heureuse bête.)