Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 6 novembre 2016

Vrac, micmac et foutrac du dimanche soir.

Je me demande comment j'avais fait pour oublier combien les années lycée, et tout particulièrement la dernière, étaient rythmées par les soirées, grandement prolongées dans la nuit, du samedi soir entre copains, et de quelle façon on se faisait recevoir quand on osait suggérer diplomatiquement que peut-être ces soirées à répétition nuisent-elles un peu, ma chère enfant, si tu en crois ma vieille expérience, à la qualité de ton travail/sommeil/humeur ?

Définitivement, si vous m'en croyez, jetez-vous sur n'importe lequel des quatre romans de Sandrine Collette (ce qui vous donnera envie de lire tous les autres), et vous me remercierez plus tard.

La plusse chouette troupe de théâtre du monde reprend du service dans quinze jours avec deux représentations, dont la première partie d'un humoriste un peu connu dans un festival officiel. Bon, on fait ça gratos, on n'est même pas annoncé dans le programme, on va se faire lancer des tomates c'est sûr (je hais les premières parties de toutes mes forces: je viens voir quelqu'un et je subis quelqu'autre, nan mais quelle horreur, hein. Un peu comme si avant d'avoir droit à Mads Mikkelsen, je devais me fader Viggo Mortensen) (tiens, au hasard, les filles),
mais c'est bien la première fois qu'on va avoir un public qui ne sera pas composé exclusivement de parents ou d'amis, et puis cette pièce qu'on a créée et qu'on traîne porte depuis plusieurs années déjà tous les six, [des extraits de paroles de chansons françaises (très) connues mises bout à bout de façon (pas mal) déjantée avec comme fil conducteur, l'Amour (what else) et la solitude], quel bonheur d'en voir enfin le bout, mes zamis.

Désolée, je ne suis pas libre avant quinze jours, chaton.

11 commentaires:

  1. Tu sais qu'elle fait envie ta pièce, là comme ça ? Mais je suis un peu loin...

    RépondreSupprimer
  2. J'peux te remplacer pour Viggo !!!tu nous mettrais une petite vidéo de ta pièce ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On verra si on peut en montrer un petit chouïa ;-)

      https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/t31.0-8/s960x960/15003193_516382695235985_8433704542762501775_o.jpg

      Supprimer
  3. Merci pour la découverte de Sandrine Colette ! j'en ai déjà lu 3, j'ai fini Les nœuds d'acier hier soir, difficile de fermer les yeux après…

    RépondreSupprimer
  4. Si tu n'es pas dispo avant quinze jours ...c'est que le théâtre passe avant lui ? ???
    Je ne sais pas s'il faut s'en réjouir ...oui , je crois car donner la réplique à des gens sympas comme tu le dis , ce doit être chouette !
    F.C

    RépondreSupprimer
  5. Ouhlalaaaah!! Chaton ne te fera peut-être pas une proposition pareille de sitôt, tu prends peut-être de gros risques en lui répondant ça!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un risque que je prends, en effet;-)
      (en même temps, à chaque fois que j'ouvre mon blog, il renouvelle sa proposition, dingue, hein?)

      Supprimer
  6. Je prends Viggo :D :D
    T'as vu ça ? https://www.youtube.com/watch?v=PlTad6jaLrc

    RépondreSupprimer
  7. Ah , je comprends maintenant pourquoi tu vas changer de voiture !!!!
    F.C

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: