Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 30 janvier 2012

où je me fais moucher

...en lisant l'histoire du Petit bonhomme de pain d'épice:
- "Il était une fois un petit vieux et une petite vieille....
- (scandalisés, voix de tête) Haaaaaaaan maîtreeeeesse, y fôôôt pas dire çaaa: y fôôôt dire des personnes âgées!!!"

(et dire que la semaine dernière, dans une autre version de la même histoire, c'était "il était une fois un pépé et une mémé..." et qu'ils n'ont pas moufté, va comprendre, hein.)

mercredi 25 janvier 2012

Où je prépare mon divorce.

Monsieur Brisefer mon fils, malgré ses bonnes grosses joues et ses lettres de motivation mitonnées aux petits oignons 
( Nan mais tu vas pas me forcer à écrire que chuis "sérieux et motivé" quand même? parce que ça fait trop intello, jamais de la vie je mets ça), il a eu un mal de chien à trouver un avocat qui l'accepte en stage d'observation de 3ème (de mes deux tétons).
[les chiens. parce que ça nous amuse peut-être, nous, de prendre des stagiaires à l'école? c'est pas comme si on avait des classes surchargées, hein? ndlr]

Alors quand finalement il y en a un qui a fini par avoir pitié de lui et qui lui a signé sa convention de stage, j'ai annoncé la nouvelle à l'Ours avec des trémolos dans la voix et lui, avec des trémolos dans la voix aussi, m'a répondu que tu vois il y a quand même un avocat sympa, à Chartres.

C'est vrai, je lui ai dit, c'est lui qu'on prendra pour notre divorce. La trooonche, z'auriez vu.

dimanche 22 janvier 2012

opus 599.

Ce que j'adore, c'est vouloir faire ma maligne en achetant d'occas' sur le net la partition  réclamée par le prof de piano, me noyer sous les références et les titres (opus truc, opus machin), trouver la perle rare enfin, râler de payer plus cher de frais de port que de marchandise mais tant pis, attendre impatiemment, recevoir enfin, me trouver la meilleure maman du monde, -organisée, rapide, ef-fi-ca-ce-, déposer amoureusement la partition dans le petit cartable de Puceminus pile poil dans les temps la semaine suivante, et trouver un mot du prof en retour:


(sous vos applaudissements)

jeudi 19 janvier 2012

C'est l'histoire d'un gars...

...qui s'était levé très tôt un dimanche matin pour se rendre, la fleur au fusil, à une compèt' de pinguepoung, et qui, comme chaque fois qu'il se rendait très tôt à une compèt' de pinguepoung, n'avait pas préparé ses affaires la veille au soir et les préparait donc à la hâte ce dimanche matin très tôt, vite que je te récupère deci-delà un short pas trop sale le maillot du club ma licence  nan pas celle-là c'est celle de l'année dernière mon pique-nique vite fait du saucisson des chips ça fera l'affaire et oh! surtout que je n'oublie pas de prendre un peu de flotte aussi

....et qui réalisa une fois sur place, après son premier match, en se précipitant  sur sa bouteille d'eau tel le dromadaire du désert,
qu'il avait pris le matin, dans sa hâte



une bouteille de vinaigre blanc.

[La bouteille de vinaigre ne s'ouvrant pas de la même façon qu'une bouteille d'eau, le gars s'aperçut de sa méprise avant d'en avaler une grande goulée, ce que (je sais pas vous mais) perso, je trouve un peu dommage (pour l'histoire.)]

mercredi 18 janvier 2012

8 fois debout.

Eh ben entre le fêtage d'anniversaire en famille réduite (aujourd'hui), en famille élargie (dimanche dernier), en famille élargie (encore)(dimanche prochain), au solfège(o-bli-gé m'a t-on dit) (mais j'ai des doutes) (aujourd'hui), à l'école (demain) et avec les copains à la maison (bientôt, mais rien ne presse, hein), je suis bien contente qu'on ait 8 ans seulement une fois par an, si tu vois ce que je veux dire.

dimanche 15 janvier 2012

La bonne paye

Le dimanche soir, quand on me réclame pour jouer, j'impose la Bonne Paye, le seul jeu auquel je gagne, va savoir pourquoi  -sans doute parce qu'on y compte encore en francs. Et que c'est moi qui tiens la banque, aussi, hé hé.

mercredi 11 janvier 2012

brèves du matin à l'accueil

- il est malade, je vous préviens -ce soir c'est son tonton qui le prend - il dit qu'il y en a qui le tapent à la récré - je peux vous voir demain soir? -il y en a qui le bousculent et il dit qu'il le dit et que les maîtresses ne disent rien -je peux vous voir ce soir? - arrêtez de lui faire faire la sieste l'après-midi, sinon le soir il est pas couché avant minuit  -je peux vous voir tout de suite? - vous n'avez rien remarqué de spécial en ce moment? - depuis que vous avez arrêté la sieste l'après-midi il est crevé il n'en peut plus - vous travaillez sur quoi actuellement? - ce soir c'est ma voisine qui vient le chercher - vous surveillez bien ceux qui l'embêtent à la récréation, hein? - il ne peut pas être fatigué: je le couche tôt - je crois qu'il s'ennuie: vous pouvez pas lui donner plus de travail que les autres? - comment je peux l'aider à mieux travailler? - il va peut-être être fatigué aujourd'hui: on a fait la fête tout le week end - vous n'avez rien remarqué de bizarre hier? - la semaine prochaine c'est garderie tous les matins - il est sage? -il a vomi cette nuit mais ça va mieux - il est mignon, j'espère?- je lui donne du sirop pour qu'il soit sage - je m'excuse, j'ai oublié de rapporter le cahier - je vous ai mis un rechange dans son sac au cas où il vomirait encore - qu'est-ce que je peux lui faire faire à la maison pour qu'il progresse?  -je peux vous appeler dans la matinée pour savoir comment ça se passe? - j'ai oublié de rapporter le cahier, c'est grave? - il ne nous raconte jamais rien de ce qu'il a fait -il vous parle à vous? - vous veillerez à ce qu'il attache bien son manteau jusqu'en haut pour sortir s'il vous plaît- il ne crie pas trop en classe? parce que chez nous il se roule par terre en faisant des colères -j'ai oublié de rapporter le cahier, ça ne fait rien - ne vous inquiétez pas s'il dort un peu: je lui ai donné du sirop pour les nerfs - il aime pas la cantine: les dames, elles le forcent à manger - je crois qu'il s'ennuie: ils ne sont pas un peu bébés les autres, par rapport à lui? -il est un peu malade si ça va pas dans la journée appelez-moi je suis à la maison - vous lui mettez bien son bonnet pour sortir en récréation? - vous n'hésitez pas à m'appeler au boulot si ça va pas, hein? - j'ai oublié de rapporter le cahier, vous n'allez pas m'en faire toute une histoire, quand même? - je ne sais pas encore qui vient le chercher ce soir, mais vous verrez bien - à la maison c'est un vrai diable - il a pris son sirop ça va mieux - vous le trouvez comment, en ce moment? - je crois qu'il s'ennuie: vous pouvez pas lui faire sauter une classe?  - vous veillerez à ce qu'il mette bien ses gants et son écharpe pour sortir s'il vous plaît  -s'il ne va pas bien en ce moment c'est normal: ma femme et moi on se sépare -il avait un bonnet bleu hier - je lui ai acheté des cahiers de travail pour la maison je le fais travailler tous les jours -il est où son bonnet bleu? - il a bien mangé à la cantine? - c'est le cinquième bonnet bleu que je lui achète depuis septembre - à la maison c'est un vrai petit ange - comment je peux l'aider à être sage? - non mais qu'est-ce que vous leur apprenez, à la maison il ne fait que dire Caca Prout -on voit bien que c'est pas vous qui payez les bonnets -

[post scrotum: cet inventaire à la Prévert ne m'a pas été directement ni particulièrement inspiré par l'école où je travaille actuellement, note à l'attention toute particulière des instits chartrains (j'ai les noms, toi, toi, toi et toi) qui se refilent sous le manteau l'adresse de ce blog honteux]
[post scrotum 2: je ne mords personne qui me dise Tiens, au fait, je te lis en secret et je n'en fais plus un secret (je me comprends, et probablement aussi toi, toi, toi et toi, hein?).]

lundi 2 janvier 2012

En ce début d'an et en vrac dès le début:

Mes petits amis, j'ai découvert il y a peu Brigitte Giraud (ne me dites pas que vous connaissiez et que vous ne m'en avez jamais parlé ou je vous cause plus de la vie); j'ai commencé par hasard par Pas d'inquiétude, j'ai aimé, du coup j'ai lu marée noire j'ai beaucoup aimé, du coup j'ai lu une année étrangère j'ai beaucoup beaucoup aimé du coup j'ai lu la chambre des parents et vous devinez la suite. Maintenant je réponds aux questions: 1) oui, j'ai beaucoup lu pendant les vacances, mais passe comme moi la Noël à Saint-André-Goule-d'oie dans la Vendée sauvage et tu comprendras, l'ami. 2) oui, Brigitte Giraud tu peux y aller les yeux fermés c'est de la (très très) bonne 3) oui, je l'ai lue ailleurs qu'en Vendée, et j'ai aimé pareil, mauvaises langues 4) non, je n'ai pas encore tout lu d'elle et vous savez quoi? je me réjouis d'en avoir encore à découvrir.
Comme ma libraire préférée, j'ai le souvenir d'une belle année de lecture (listée quelque part en bas à droite pour ceuzécelles que ça intéresse).

Côté coups durs, sachez que l'Ours a été salement touché ces derniers jours -et ça ne le fait pas rire du tout-, c'est son terrible mal qui est revenu, encore plus sournois. Fâcheuses nouvelles dermatologiques, donc.

 L'hiver au balcon (d'ailleurs, pendant que j'y pense: file vite te faire retirer tes implants si tu veux mon avis) et Noël sous le sunshine ça m'angoisse, maintenant je veux le froid et la neige, et toussouite je te prie, j'ai prévu de travailler l'histoire de la moufle avec mes petits élèves, de quoi je vais avoir l'air encore, hein?

Dernière chose, je n'ai pas réussi à tenir à jour mon blog de 365 photos, à mon grand désespoâr, je suis toujours aussi nullache en photos réussies fortiche en photos ratées (cette année je positive). Dites-moi que nan nan nan pas du tout, je ne serai pas dupe, mais au moins vous serez polis.

ah! et j'oubliais: comme il est de coutume, tous en choeur: que le cul lui pèle Mes bons voeux (les meilleurs, même) et la bonané -et qu'on n'en parle plus, allez!