Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mardi 22 février 2011

En vrac et pas rangé dans les coins.

- Je vais te dire: les artistes de nos jours, y savent pas ce que c'est que l'Art. Et ne me dis pas que tu ne vois pas du tout de quoi je cause. Avoue que toi aussi la première chose que tu as pensé en voyant ce machin c'est Mon dieu mais quel dommage que cette peinture soit si mal cadrée! c'est vrai quoi, nous cacher la main gauche de George c'est hyper frustrant.
- L'Ours a décrété que comme il était enfin en vacances, il bouquinerait chaque après-midi vautré sur son lit comme un pou qui fait de la bedaine, sans que personne ait le droit de venir le déranger parce que lui aussi avait le droit de se faire plaisir un peu de temps en temps non mais sans blague. Je suis allée voir discrètement, il lit le Journal d'André Gide dans la pléïade (tome II 1926-1950). Nous n'avons définitivement pas la même notion du plaisir lui et moi, je le crains. (Ni la même façon d'aborder les vacances, pfff.)

- Oyé oyé, il est enfin né le divin Petitroize de la Dodinette, vous pouvez même aller la féliciter. Tandis que tout le monde presse le petit de faire rapidement de belles et longues nuits, me revient en mémoire que justement, quand Brisefer était tout petit et moi jeune et nouvelle maman, parfois, quand il dormait trop longtemps, je m'ennuyais de lui et j'allais le réveiller (tu as bien lu: mon-petit-gars-me-manquait-quand-il-dormait-alors-j'allais-le-réveiller. Je te promets. Bon je te promets aussi que ça se passait plutôt le jour que la nuit c't'affaire. Et que ça n'a pas duré bien longtemps. Et que je n'ai jamais recommencé avec Minipuce, ni avec Puceminus que j'ai bien laissées dormir.Que j'ai bien laissées pleurer tandis que je dormais, même.) Pourquoi je vous raconte ça déjà? ah oui, les petits zenfants qui viennent de naître c'est bien mignon.

- A part ça, bonnes gens mes chers amis, le contenu rédactionnel de ce blog étant proche du grand r.i.e.n, -ne me dites pas que vous n'avez pas remarqué-, je m'en vais dévaler les pentes et je reviendrai avec tout plein d'idées fraîches, inchallaonycroa.

samedi 19 février 2011

Qu'on m'explique

pourquoi diantre, alors que tous les ans au moins deux fois depuis quelque chose comme environ dix ans l'Ours et moi on se dit le soir en se couchant que Haaan, plus jaaamais de la vie- plutôt sentir Sarkosy entre les doigts de pieds,
pourquoi donc chaque année, on remet ça?
Nan mais dites-moi que je comprenne.

Allez Puceminus, cette fois c'était bel et bien la dernière. ( D'ici l'année prochaine.)

mardi 15 février 2011

Massive attack.

De (la madame de l'Inspection Aca) aux enseignants de l'école de (moua):
"en raison d'une arrivée massive de gens du voyage, la mairie nous demande d'inscrire sans réserve et quelle que soit la composition de la famille, les enfants d'âge maternel à l'école de (moua), en raison du sureffectif des écoles de (à côté) et (de l'autre côté)".
-Et je me plaignais que ma classe me semblait un peu vide cette année.*
* si j'étais mauvaise, je dirais que la madame de l'Inspection nous annonce des fermetures de classe à tout va, dont une chez nous tiens tiens, mais qu'en attendant elle est bien contente de pouvoir bourrer les classes ou c'est encore possible. Remarque, l'an prochain, elle bourrera là où ça ne l'est plus quand même, allez.)

dimanche 13 février 2011

J'ai fait ma Vanessa.

Elle fait sa Vanessa Manquait plus qu'ça Elle va donner d'la voix Des paroles à tout va Manquait plus qu'ça Elle se prend pas pour une poire Elle croit peut-être au hasard Mais tout ça ça s'invente pas On chante ou on chante pas Qu'est-ce que tu crois? -Manquait plus qu'çà, S. Kiberlain-
(samedi entre blogueuses d'un peu partout ici et , magnifiquement conceptualisé, initié et orchestré par la plus génialissime des jeunes filles névrosées, Névrosia!)

jeudi 10 février 2011

Le nouveau piano.

Avant, le piano, c'était chrétien, on faisait ses gammes et on déchiffrait son petit morceau.
Maintenant, c'est misèèère pour comprendre ce que la prof elle attend de toi, je te dis que ça. On s'y met à toute la famille, on consulte à gauche à droite, on se documente en bibliothèque.
Allez, viens t'entraîner au yoga avec Puceminus et moi, on se détend de l'omoplate, on se muscle du creux de la main, on fait l'araignée, la dinde et les ailes d'oiseau avec les doigts, on expire on souffle pffff, c'est l'éclate.

L'Ours, en aparté: Dis donc, je croyais qu'au conservatoire c'était sérieux??!

(J'rigoole, en vrai, la prof de piano de Puceminus, elle est top et ma Puceminus elle joue de ses petits doigts le Grand Chef Sioux comme la championne des jeux Olympiques du piano. Quoi je crâne? si je veux, d'abord.)

mardi 8 février 2011

Sans commentaire.

Il circule actuellement dans les cours de récrés de par chez moi une rumeur dont on a tout lieu de penser qu'elle est fondée selon laquelle un syndicaliste, demandant récemment à l'Inspecteur d'Académie ce qu'il lui faudrait répondre à ses collègues quand à la rentrée prochaine ils se verraient attribuer des classes à 30 et plus (cette année, concernant le seul département d'Eure-et-Loir on nous annonce dans le primaire 13 postes en moins et 30 fermetures de classe), se serait entendu répondre "eh bien c'est simple: vous leur direz de bien en profiter, l'année prochaine ça sera pire et l'année suivante encore plus".

vendredi 4 février 2011

t'en veux

des niouses de mon tricot, huum??? ben tiens en v'là t'es content?le premier qui ricane, plus de la vie je lui cause.
Surtout que je me consolais en me disant que ce serait un vrai plaisir de détricoter, comme de donner un coup de pied dans ton pâté de sable tu vois le genre? quelque chose de l'ordre du jouissif, et que bernique Enrique le jouissif, je ne sais pas si c'est à cause que mes mailles elles avaient trop le mal en dedans ou que la laine elle était juste un peu trop pourvue de l'angora -j'ai bien ma petite idée sur la question-, mais toujours est-il que ça a été une vraie looongue chierie à défaire, très pénible crois-moi, j'ai porté ma croix et mon serre-tête en épines, ah ça oui. Ma maîcresse du tricot qui est une vraie sage la preuve elle a réussi à arrêter le chocolat pendant six mois et ne s'en portait pas plus mal, puis elle a repris -le chocolat- aussi facilement qu'elle avait arrêté, elle dit que c'est en tricotant qu'on devient tricoteuse et que basta le point mousse elle va m'apprendre le jersey une maille à l'endroit qui est à l'endroit/une maille à l'endroit mais qui est à l'envers c'est facile elle a dit.