Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 14 octobre 2010

Le truc d'aujourd'hui.

Tout le monde sait que j'abrite chez moi toute une floppée de révolutionnaires en peau de lapin.
Il était donc écrit que ce midi, revenant de l'école avec Puceminus, nous dussions marcher parallèle à un joyeux cortège de lycéens débridés, sans pancartes ni slogans ni sifflets, juste lourdement encadrés de flicaille et de journalistes.
Puceminus m'avait prestement lâché la main, probablement histoire de voir si une âme charitable ne la jugerait pas suffisamment grande pour l'inviter à rejoindre le cortège, soyons fous dans nos rêves, hein, et moi, j'abordai naïvement un jeune et beau garçon à mes côtés et lui demandai avec mon plus beau sourire la raison de cette manifestation, ce à quoi il répondit aimablement(textuellement) Oh, c'est pour un truc.

Le truc t'es foutu, les lycéens sont dans la rue.

12 commentaires:

  1. Je ne sais pas si tu es au courant, mais "truc", en langage progéniture-Bellzouzou, ça désigne, depuis une dizaine d'années, le chausse-pied de leur grand-père ("l'aïeul, il a un truc"). Tu peux leur demander confirmation, sitümkrwapa. On peut donc penser que les lycéens chartrains cherchent ou revendiquent un chausse-pied. Kasstwapovkon, t'es foutu, les chasseurs de truc sont dans la rue, OQ OQ OQ n'hésitation!

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Sans vouloir généraliser, note bien qu'à la glorieuse époque des manifs anti-CPE, certains lycéens croyaient vraiment qu'on protestait contre leur Conseiller Principal d'Education (je ne bossais pas dans un lycée de flèches, tu le devines). Alors autant manifester pour un truc, c'est plus inoffensif.

    (la faute en moins, c'est mieux)

    RépondreSupprimer
  4. comme t'es aussi il n'avait pas le temps d'esplicationner ..... surtout à une daronne .... pffff kèstucroi

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai, je me souviens, lors des manifs cépéheu, les djeuns sautaient à saute-bagnole dans la rue vers l'école, là-haut ! ça mettait de l'animation chez les papys/mamies ! Et là, pareil, y savaient pas pourquoi ils z'étaient là, juste pour le fun !

    RépondreSupprimer
  6. c'est moi l'anonyme...!!

    RépondreSupprimer
  7. Ce midi, j'étais chez MC DO Epars (oui, je suis en stage...)(aujourd'hui c'est jeudi, le jour de la cagette de légumes bio, alors le midi,je compense...)j'étais donc chez Mc Do où j'ai surpris une conversation lycéenne:" dis donc, le blocus, c'est mieux que la grève, ça dure plus longtemps!"
    Mais à 12h30, la Place des Epars était quasi vide!!!C'est qu'une manif, ça vous creuse les estomacs!
    Entre 12H30 et 13H30, les lycéens ils ne manifestent plus, ils ne blocussent plus, ils bouffent! C'est plutôt sain, non?

    RépondreSupprimer
  8. et aujourd'hui rebelote si j'en crois la radio!

    RépondreSupprimer
  9. Tant que c'est pas un "truc de jeunes, vous pouvez pas comprendre"...
    En tout cas, c'est plutôt révélateur, comme réponse. M'est avis qu'il y en a un certain nombre qui espèrent juste être en vacances d'automne plus tôt.

    RépondreSupprimer
  10. Ouarf! Je rigole! Surtout avec le comme Pitou! Mais ça fait un peu peur aussi quand même non!

    RépondreSupprimer
  11. Truc, c'est comme Schtroumph : un mot polymorphe que tu ne peux comprendre que dans un contexte précis.
    C'est le contexte qui manque !
    ...
    Nan, contexte n'est pas un gros mot !

    RépondreSupprimer
  12. rien de plus vrai,je ne vois pas où est le problème!
    :)

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: