Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 19 novembre 2006

Trompe-la-mort (aux rats)

Je connais quelqu'un, que par bonté d'âme et charité chrétienne je ne nommerai pas (mais qui se reconnaîtra), que son mari avait accusée d'avoir voulu le tuer par empoisonnement.
Un beau jour, donc, cette personne, citoyenne responsable (amie des bêtes par ailleurs) décide de mettre un collier anti puces à son chat.
Comme le collier est trop grand pour le cou de sa bestiole, elle l'ajuste à la bonne taille, puis coupe aux ciseaux le surplus.
Rien que du très banal et pas bien passionnant tout ça Bellzouzou, me direz-vous et vous aurez raison, mais attendez la suite.
Cette personne civilisée a pour habitude de recycler ses bricks de lait vides en s'en servant comme petite poubelle de cuisine.
Avisant une brick de lait vide près de l'évier, elle se dit "chic, la jolie petite poubelle de cuisine du moment", jette nonchalamment son petit morceau de collier anti puces dedans, puis s'en va, innocente et joyeuse vivre sa destinée fatale.
A ce moment précis pourtant, l'Histoire se joue.
Le mari entre en scène.
Il est assoiffé que plus assoiffé que lui, c'est le dromadaire du désert déshydraté pendant trois semaines + un jour en saison blanche et sèche.
Il avise la brick de lait qui, je peux vous le dire maintenant, n'était pas totalement vide de lait en fait, et ne saisit donc pas qu'elle est sur la fonction "brick de lait" mode: off, mais sur la fonction "petite poubelle de cuisine" mode: on, mais là, on peut dire que pour une fois, ce n'était pas de sa faute, c'est vraiment pas que je prenne sa défense non, mais vous auriez fait tout pareil, vu que je le répète, la bouteille contenait un petit fond de lait.)

Le mari boit, donc.

Et soudain reçoit au fond de la gorge the petit bout de collier anti- puces placé là dans une intention forcément malfaisante par sa femme perfide et vénale.

Imaginez le choc. Imaginez le drame.

Sa pauvre femme a dû faire pénitence, et dormir chez sa mère pendant trois jours + trois jours sur le canapé.

Et même si, après bien des années, l'incident est clos et le sujet soigneusement tabou, même si la félicité conjugale est revenue au triple galop avec dans sa musette l'Amour Pour Toujours Eternel Sans Divorce (l'APTESD), n'empêche que le cher et tendre époux n'a jamais pu s'ôter d'un doute.

13 commentaires:

  1. J'imagine le choc. J'imagine le drame.

    Et, franchement, je suis morte rire, alors que c'est pas bien de se moquer d'autrui !

    RépondreSupprimer
  2. c'est amusant cette idée de boire dans une poubelle...

    RépondreSupprimer
  3. Trop drôle!! Le pov' mari tout marri!!! Je me mets à la place de ta copine... elle a dû trop s'en vouloir!! Pourtant, ce n'est qu'un malheureux concours de circonstance!! MDR!

    RépondreSupprimer
  4. Ce pauvre epoux paranoïaque ose t-il encore manger les plats à base de champignons que lui prépare sa moitié ? :-))

    RépondreSupprimer
  5. Et il n'a pas côtisé au CCC (comité contre les chats) après tout ça ???

    RépondreSupprimer
  6. Si je comprends bien , non seulement il faut se méfier des chats mais aussi des amies des chats?

    RépondreSupprimer
  7. c'est quand même pas de toi dont tu parles là,bellzouzou,rassure moi??

    RépondreSupprimer
  8. Le pire enfin fut évité
    Le pire ah cela eût été
    Que le chat des gens précités
    Eût reçu en lait à téter
    Le contenu restant du bric avec le poison ajouté.

    RépondreSupprimer
  9. excellentissime... et alors le vieux flash back de la mort "APTESD" wouah ça nous rajeunit pas

    RépondreSupprimer
  10. (Suite)
    Enfin buvons à sa santé
    Ses jours ne sont pas écourtés
    Puisque le Ciel en Sa bonté
    A fait que le mauvais coup du diable a raté.

    RépondreSupprimer
  11. Utiliser les bricks de lait comme poubelle de cuisine, quelle idée ! Et comment faisait-elle, la veuve potentielle tueuse de mari ? Elle prenait un petit cutter et hop, en un savant coup de poignet, tranformait la brick pour obtenir une fort pratique poubelle de table (ou de cuisine) ? Depuis, elle n'achète plus que du lait en bouteille...

    RépondreSupprimer
  12. et après cette histoire, quand l'ex-future veuve place un certain livre de chevet qui parle d'amour sous l'oreiller , le tendre époux lui répond " va dormir dans le canapé" !

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: