Bellzouzou, Pensées profondes, livre XIII verset 126:
"Un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"Tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mercredi 27 juin 2018

Ce que je fais de ma journée (avec du post scrotum dedans).

A ma petite R. qui réalise, désolée, qu'elle a sali la table avec sa peinture:
"-ce n'est pas grave, tu sais, H. la nettoiera tout à l'heure.
- et pourquoi c'est pas toi qui nettoie, maîtresse? (oui, pourquoi?)
- bah parce que c'est H. qui nettoie, c'est son travail, de nettoyer la classe quand l'école est fermée et que vous êtes rentrés chez vous.
- (sentencieuse et sourcils froncés) ah oui, toi, tu fais rien de ta journée, quoi !"


Post- scrotum premier: des niouses de Bellzouzou l'aïeule? Cette année encore, elle est chez les Grecs avec Puceminus, et cette année encore, elle a bien des soucis avec sa tablette:
" bonjour   dernier jour a sifnos avons traverse l ile de long en large  [Puceminus] va bien mais celui d avons [minus] se terme  cette tablette est toujours aussi idiote j est pere que tu me lis quand meme  qu'elles nouvelles des grands est s pere n fans? bisous"

Post-scrotum second: il y en a des certains qui se moquent ou c'est moi qui me fais encore des idées?

jeudi 21 juin 2018

Brèves de maternoche et vrac et foutrac de rattrapage (et avec, à nouveau, du pied de chaise de cuisine dedans).

 - Tu sais maîcresse, à la maison, j'ai perdu [je ne sais pas quel petit truc, ndlr]
- oooh, (feignant la compassion comme tu dois si bien savoir le faire en maternoche) (à moins que tu t'intéresses vraiment à tous les petits trucs perdus) (à la maison, en plus) tu vas sûrement le retrouver...
- ça m'étonnerait, parce qu'il est vraiment très perdu.

A un petit en tenue complète de foot aux couleurs de l'équipe de France:
- dis-moi un peu qui est ton joueur préféré?(et bien franchement, il aurait pu me répondre n'importe qui, pour ce que j'y connais, tu penses)
- bah!.. (évidence) c'est maman!

A une petite cocotte contrariée qui bougonne dans sa barbe en rentrant de récré:
- Qu'est ce qui t'arrive, R., ça ne va pas?
(toujours bougonnant) Nan! j'arrive chez moi, je claque la porte de ma chambre!

A part ça mes amis, c'est le mois de juin qui passe en bourrasque, comme tous les mois de juin, j'ai une Minipuce khâgneuse asteure et je gonfle tellement les tétés que je pourrais en tirer du lait sastrouve, l'Ours et moi avons un aperçu de ce qu'est la vie à deux depuis que Puceminus est partie se faire voir chez les Grecs avec les aïeux zouzou (plains-la, pauvre enfant)(pour trois semaines, en plus), la vie à deux à notre âge au mois de juin c'est pas bien folichon, on a juste envie de ne pas se coucher trop tard pour tenir le coup jusqu'au bout (la moooort?), pour tout te dire (je te fais rêver, là, je vois bien), je n'ai pas le temps d'ouvrir un livre et pourtant j'ai un tas de choses appétissantes sur ma table de chevet, et même presque pas le temps de penser à Mads, c'est misère.

Mais je me rattraperai pendant les vacances, chaton.

Et pour faire bonne bouche:
Tu me crois, si je te dis qu'aujourd'hui, on a reçu, bouche en coeur et ronds de jambe, un quatrième pied gauche? Tu devrais.
Comme j'en ai fini de jouer et que les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures (et que j'ai eu laaargement le temps de m'habituer à l'idée que j'aurai sept chaises de cuisine et jamais huit), je demande un remboursement sine die, et je ne te recommande pas (du tout du tout) Alinéa.

mercredi 13 juin 2018

Vrac et foutrac.

De plus en plus fréquemment, j'ai le sentiment d'être un peu en décalage générationnel avec mes petits élèves. Il y a eu l'affaire de la tablette, (oooh, ça vaaa, il y a prescription depuis le temps), celle du téléphone plus récemment, il y a quotidiennement des jeux ou des personnages de dessins animés dont on me parle et que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam, et puis hier, (diiingue), pendant l'atelier de phonologie, on cherche des images d'animaux ou de personnages qui contiennent le son [z] (et c'est misère parce qu'ils entendent parfaitement [sss],mais pas [zzzz], -mais c'est une autre affaire-) il y a quelqu'un qui me saute immédiatement aux yeux (et aux oreilles) quand je le vois sur la table


mais je suis bien la seule, on me regarde avec des yeux ronds,

- mais (enfin!), les enfants, qui est ce personnage (voyons!) ??
- le Père Fouettard, maîtresse!

J'ai dû chanter Son nom, il le siiigne à la pointe de l'épéééé d'un Z qui veut dire Zorrooo, (ce qui a encore aggravé mon cas, je le crains.)

A part ça, mes amis, je suis jusquezaucou dans la semaine la plus terrible qui soit, avec du trac qui monte, du strass, du stress et des répètes tous les soirs ou presque avant toute une série de représentations avec ma petite troupe de la mort (je vous jure), on joue vendredi, samedi, dimanche (relâche le lundi, comme les pros, j'adoore!) et mardi, dans de petites salles ou chez des particuliers (on peut venir jouer chez toi, si tu nous invites. on est bons, en plus.), 
des répètes, donc, mais aussi quelques réunions ici et là, la chorale des petits devant les parents (et l'énervement qui va avec), la kermesse de l'école (et l'énervement qui va avec)(et encore: le barbecue avec les parents d'élèves d'après kermesse et l'énervement qui va avec je le sèche: j'ai répète.)
Donc tu me dis adieu dans les comm', c'est plus prudent, je ne suis pas sûre de revenir un jour.

mercredi 6 juin 2018

Sage-femme.

L'autre jour, je suis allée voir une sage-femme*.
Puceminus, voix suraiguë: Kwaaaaâ? tu vas voir une sage-femme? tu es croyante, maintenant??
(elle a confondu avec une bonne soeur, je suppose). Ma fille, 14 ans, le Brevet l'an prochain, moui moui moui.

*maman, noon, je ne suis pas enceinte. Je préférerais encore prendre un bouledogue, tu sais bien.

dimanche 3 juin 2018

La grande et looongue aventure de la chaise de cuisine.

Un jour, c'était il y a longtemps, c'était avant Noël dernier, j'ai dit à l'Ours qu'il allait nous falloir acheter d'autres chaises de cuisine (oui, je reçois dans ma cuisine, moi, je n'ai pas de salle à manger, figurez-vous) (mais j'ai une arrière-cuisine, en revanche) (je suis snob si je veux) (et donc je cuisine dedans alors que je mange dans ma cuisine)(je pourrais donc dire qu'en réalité j'ai bien une cuisine, c'est mon arrière-cuisine) et une salle à manger (c'est ma cuisine) (mais je sens bien que j'embrouille un peu les choses), 
il allait nous falloir des chaises supplémentaires, disais-je, parce quand on reçoit beaucoup de monde chez les Bellzouzou, on n'en a jamais assez (de chaises) et qu'avec une table particulièrement haute (y a-t-il des choses que vous ignorez encore de ma vie toute privée, dites-moi?), on ne peut pas ajouter juste un tabouret au débotté, c'est beaucoup trop bas par rapport à la table, résultat: on compte toujours très précisément combien de personnes on invite et on ne n'invite jamais une personne supplémentaire quand on a rempli notre ratio chaise/invité, j.a.m.a.i.s, c'est pas qu'on vous aime pas, c'est que c'est techniquement pas possible, sachez-le.
Et ça me pesait cette histoire de chaises, j'ai donc décidé d'en acheter plusieurs en sus, c'était une bonne idée, je trouve, non?

La mauvaise idée, en revanche, ça a été toutes les idées qui ont suivi.
D'abord, on a décidé de ne pas aller chercher nos chaises dans le magasin, parce qu'il était loin, en banlieue, et que ça nous barbait d'y aller alors qu'on pouvait se les faire livrer direct dans la cuisine (la salle à manger).
Ensuite, la (particulièrement très) mauvaise idée, ça a été de commander un nombre impair de chaises (c'était une idée très très mauvaise, j'insiste sur ce point).
Enfin, la dernière mauvaise idée, ça a été de commander dans le magasin dont le nom commence par un A et finit par un A, qui ressemble (un peu) à ik*ea, sauf que lui ça commence par un I et ça finit par un A, comme tu sais sûrement. Mais si on a commandé là, tu penses bien, c'est parce que c'est là qu'on avait acheté nos anciennes chaises et qu'on voulait que ce soye les mêmes, (tant qu'à faire).
Mais toutes ces idées, dont je ne savais pas qu'elles étaient mauvaises, je les ai eues, tu penses, et c'est bien ma veine.

Un jour, c'était il y a longtemps, c'était avant Noël dernier, en 2017, j'ai commandé trois chaises, donc.
Un autre jour, assez longtemps après d'ailleurs, j'ai été livrée (deux paquets) et j'étais bien contente. C'était avant de comprendre que probablement les chaises étaient conditionnées par deux et que c'est pour cette raison qu'il y avait deux paquets. Celui qui contenait le lot originel de deux chaises était intact, et l'autre avait été ouvert pour n'en laisser qu'une (chaise) (vu que j'en voulais seulement trois, et que c'était l'erreur très fatale, tu suis, un peu?), le carton était déchiré et écrabouillé, à l'intérieur c'était pas beau à voir. Et, pour couronner la reine mère, il n'y avait pas de quoi monter une chaise, vu que le gars qui avait retiré une chaise du lot, s'était gouré avec les pieds, on avait un mauvais pied. Le mauvais pied, c'est comme le mauvais oeil: quand tu l'as, tu es mal barré. En l'occurrence, ici, le mauvais pied, c'est celui qui est rigoureusement identique et non symétrique à l'autre, rapport aux trous (j'espère que je suis bien claire)(mais je n'en suis pas sûre), ce qui fait que tu ne peux pas les relier entre eux et que tu pleures(niches).

Bref. On a téléphoné au service après-vente, on était encore de bonne humeur, obtenu au bout de quelques jours un code pour rendre le paquet abîmé et au contenu non conforme à un relais-colis, où on s'est rendu une première fois pour s'entendre dire que le code n'était pas bon et ne passait pas et impossible de faire quoi que ce soit, puis une deuxième fois quelques jours après parce qu'il avait fallu entre temps redemander un code qui avait mis un certain temps à arriver là encore, on était un peu moins de bonne humeur mais ça allait encore: le colis était reparti et bientôt on nous livrerait une nouvelle chaise bien emballée toucomifo et avec deux pieds aux trous bien symétriques.
Quand on a reçu le colis, on a fait la danse du ventre et commencé à monter la chaise, on était impatient de s'asseoir dessus, pensez, depuis le temps qu'on l'attendait, celle-là.

C'est là qu'on s'est aperçu, enfer et putréfaction, que cette fois encore merdézut on nous avait fourgué deux pieds identiques et non.. (j'arrête)(je pars du principe que tu as compris mon problème de pieds) (parce que c'est marre de t'espliquer tout le temps).
On avait donc toujours en notre possession deux mauvais pieds. Et toujours le mauvais oeil pourrais-tu ajouter, si tu avais mauvais esprit. On n'était plus vraiment de bonne humeur. On a conversé avec le service après-vente, plusieurs fois et chaque fois c'était compliqué d'expliquer notre histoire de pieds aux trous pas symétriques, on a envoyé des photos, des schémas, on a refusé catégoriquement de retourner au relais-colis où on voulait nous renvoyer pour rendre les pieds parce que ça faisait déjà deux fois, hein, et que c'était une erreur qui leur était entièrement imputable; ils en ont convenu et, grands seigneurs, ont accepté de nous livrer à domicile un nouveau pied.
Ca serait bien que vous nous renvoyiez un pied parmi les deux qui, dans la boîte que vous avez ouverte pour nous, logiquement doivent vous rester sur les bras quelque part dans votre entrepôt, on aurait plus de chance de récupérer le bon, (et puis ce sont deux mauvais pieds (bien que deux bons pieds de notre point de vue, hein) que vous n'arriverez jamais à vendre, on leur a dit), 
mais si vous ouvrez une nouvelle boîte pour une raison ou pour une autre, de grâce (ça se voit qu'on était vraiment désespérés? ndlr), envoyez-nous les d.e.u.x pieds!!, on trouvera forcément le bon (et on vous renverra alors tous les autres). Oui oui vous avez raison, c'est ce qu'on va faire, ils ont dit.

Ce n'est pas ce qu'ils ont fait, parce qu'on a attendu deux mois au moins et que quand on a râlé que c'était bien long, il nous a été répondu bien aimablement que certes oui et veuillez nous excuser pour le délai de traitement de votre commande nous mettons tout en place pour vous satisfaire, mais la pièce vient chez notre fournisseur à l'étranger et il faut lui laisser le temps d'arriver, soyez patients et merci de votre compréhension.
On a donc été patients vu qu'il n'y avait pas grand'chose d'autre à faire, et de très mauvaise humeur pendant un certain temps, jusqu'à il y a trois jours pour tout te dire (pour mémoire, on avait commandé nos chaises avant Noël), quand on a fini par recevoir notre colis. Lequel ne contenait qu'un seul pied. Ils jouent à la roulette russe on dirait, on s'est dit lugubrement (parce qu'il n'était plus question une seconde de danse du ventre).

Est-ce que tu me crois si je te dis que c'était une fois encore le mauvais pied? Je te promets, jure et crache par terre. On s'est même demandé si ce n'était pas nous qui étions un peu concons à ne pas savoir monter une chaise (qu'on a pourtant montée en plusieurs exemplaires sans jamais aucun problème auparavant), on a vérifié mille fois, demandé de l'aide autour de nous, une double correction, une contre-expertise, et ce constat sans appel:
nous sommes désormais en possession de trois mauvais pieds.
(Et d'une humeur de dogue russe).
Nous ne pouvons toujours pas inviter la foule dans notre cuisine, nous connaissons le numéro du service après-vente et le numéro de commande par coeur, notre historique est long comme un jour sans fromage, il faut une demi-heure à notre correspondant, jamais le même tu devines, pour en prendre connaissance à chaque fois, et autant pour expliquer une nouvelle fois qu'il nous faut deux pieds symétriques et non identiques et quand on regarde la chaise bien en face, c'est le pied droit qu'il nous faut, le droit vous notez? pas le gauche, le gauche on l'a déjà en triple,
et si je n'ai pas encore perdu mon légendaire flegme (huhu), c'est seulement parce que je me suis dit que j'avais matière à faire un billet de blog, ce qui me rend toujours joyeuse, au cas où tu ne le saurais pas.


Ben j'en suis bien contente pour toi, chaton.