Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mardi 12 mai 2009

Des maux dans mon couple.

Je n'en ai jamais fait mystère, mon Ours est un personnage singulier. En plus de mille et une choses dont j'ai déjà causé souvent et sur lesquelles je ne reviendrai pas de peur de passer pour une radoteuse sans ratiche, il a la surprenante faculté de parler beaucoup, et longtemps, pendant son sommeil. Il est capable de tenir la durée d'une soutenance de thèse sur quelque chose de tout à fait passionnant comme genre l'électromagnétisme et la relativité, voyez? d'un ton docte qui va bien avec, sauf que c'est du charabia impénétrable, ça sort des profondeurs des entrailles ça roule entre les amygdales et ça se dépose sur une langue pâteuse,
si bien qu'au final on ne comprend rien, mais rien de rien, à ce qu'il raconte.
Et c'est bien dommage car il y met souvent tout son coeur. Et puis aussi l'Ours est un homme très, comment je pourrais dire? d.o.u.i.l.l.e.t, oui c'est ça. Faudrait pas qu'il ressente un jour l'effet d'une seule contraction utérine, même sous péridurale, le pauvre, ça le tuerait.
Fort heureusement, thanks a lot my dearest Lord Jesus, il est rarement malade. Bon, il a bien de petits ennuis deci, delà comme tout un chacun, mais c'est rare, et c'est tant mieux, vu que comme le dit si bien ma cop' d'amour Névros', il ne peut être malade que comme seuls savent l'être les hommes:
o s t e n s i b l e m e n t.
L'autre jour, c'était quasi la fin du monde, tenez-vous bien, un abominaffreux mal de gorge lui a pourri la vie, et la mienne en même temps puisque que j'ai dû endurer ses doléances des jours entiers (mon week end du 8 mai s'en souvient encore, même) et des nuits (pas) entières, notamment celle-là, mémorable, depuis laquelle rien n'est plus pareil entre nous:

" L'Ours, causant dans son sommeil tout à coup, alors que ça fait des heures qu'il se tourne et se retourne dans le lit en gémissant de douleur (o s t e n s i b l e m e nt , souvenez-vous): "- aaaaaah, j'y arrive paaaaaaas, je peux pluuus avaler!!!!!!!!

Moi (ravie, pensez donc: pour une fois que je comprends ce qu'il dit) (mais contrariée quand même: punaise, si ça se trouve, je partage mon lit avec un homme incapable d'avaler sa salive et je vais le trouver raide mort demain matin avec des filets de bave lui tombant tout autour de la bouche): - essaie encore, allez!

L'Ours, toujours endormi : - ouais, mais nan, j'en ai marre. (puis silence radio, entrecoupé à intervales réguliers de ronflements sonores)."

Au petit matin:

"- (vengeance!) tu es réveillé ou quoi?

- (grumpfff) ou quoi.

- nan parce que tu as encore parlé pendant la nuit, dis-moi de quoi tu as rêvé pendant que c'est encore tout frais?

- chais plus trop. Il y avait un problème entre nous, mais j'ai oublié quoi. Tu voulais me forcer à manger, je crois. Ou tu m'empêchais de respirer, je sais plus."

(Mes zamis, je crois que je suis au bord du divorce.)

21 commentaires:

  1. Mais non, mais non... :)) Sache que tu n'es pas seule !! L'Hom aussi parle la nuit entre ses divers ronflements... mais c'est plutôt... "vas-tu me passer c'te fourche, nom de..."... Et, non, ce n'est pas un paysan... Allez, savoir ! Quand au fait que ton Ours est douillet... je te rassure, tous les hommes (mais alors tous, y compris les futurs z'Hom) le sont :))
    Courage à toi.

    RépondreSupprimer
  2. tu sais que rien que le "tu voulais m'empêcher de respirer" ça mérite plusieurs séances chez un conseiller conjugal??
    :)

    RépondreSupprimer
  3. Rhooo, vilaiiiiinneee !
    Je me souvient d'une casi dispute avec mon chum parce que j'avais rêvé qu'il faisait un mauvais truc et je lui en voulais ! :-D

    RépondreSupprimer
  4. Tu devrais être rassurée, tu as épousé un Homme, un vrai, qui appelle le SAMU quand il a une écharde. C'est normal. T'as qu'à aussi faire ta grande malade (gémiiiirrrrrr, souffler) et n'oublies pas le thermomètre sur le radiateur (ou sous une lampe) pour prouver que TU es bien très beaucoup malade.
    Et n'oublies pas :
    - un homme n'est pas malade, il agonise
    - un homme ne conduit pas, il pilote,
    - un homme ne fait pas la sieste, il médite....
    mais c'est comme ça qu'on les aime

    RépondreSupprimer
  5. Hahaha ! Café noir, excellent !
    Derrière ce pseudo se cache un homme, assurément : l'analyse est si fine !

    J'ai le même à la maison. Quand j'ai mal au dos, il a forcément PLUS mal que moi. Bah ouaih, hein. La suprémacie masculine dans TOUS les domaines !!! ;oD

    RépondreSupprimer
  6. Ben non Mistinguette, je ne suis qu'une pov' femme. Mais j'ai le même homme depuis 17 ans, et il a 4 frères et un père (et j'avais un père aussi). J'ai eu le temps de les observer

    RépondreSupprimer
  7. J'aime bien quand tu fais des billets comme ça, avec des vieux dossiers !

    Imagine, si George il est pareil !

    RépondreSupprimer
  8. @ Lucille: le coup de la fourche est excellent, mais sûrement aussi très révélateur (allons donc en toucher trois mots à papa Freud, veux-tu?);-)

    @ Marc: tu crois que je n'en suis pas consciente? je suis au bord du divorce, je te dis.

    @ Tili: si tu l'as rêvé, il y avait sûrement un fond de vérité (allons donc en toucher trois mots à papa Freud, veux-tu?);-)

    @ Poun: im-po-ssi-ble! ( dis donc, tu as encore beaucoup à apprendre des hommes, ma Pounette!) =D

    RépondreSupprimer
  9. J'ai le même à la maison (les pets en moins, grâce à Dieu)... Mais il prétend qu'il ne ronfle pas ou alors seulement quand JE lui ai déplacé son oreiller et que, du coup, il est dans une mauvaise position...
    C'est génétique tu crois ?
    Bises,
    Alexandra

    RépondreSupprimer
  10. mouaaarf, en fait, tu lui bouchais le nez pour le forcer à avaler, je vois que ça :-)))
    le mien ronfle, mais heureusement ne parle pas en dormant... ou très peu ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Ça ne va pas te rassurer mais je pensais que la chute allait être plus gore :-D

    Bon ben maintenant c'est dit, tu as un homme, un vrai!

    Faudra que je lui redemande mais je crois que mon mari a rêvé d'un truc comme ça il y a peu aussi, et je l'ai TRES mal pris :-D
    Le jour où ma fille a rêvé que je les mangeais tous les 3 n'a pas été très glorieux non plus, remarque!

    RépondreSupprimer
  12. Sache bonne amie, qu'une grippe d'ours c'est bien pire qu'une grippe d'homme ou de cochon. Qu'un ours souffre horrrrriblement du moindre bobo, alors il faut être gentille avec ton ours... ( ou que tu changes d'ours).

    RépondreSupprimer
  13. explosée de rire je suis et en même temps je me dis "c'est tellement vrai" !!!Finalement, je suis maintenant sans homme et bizarrement, ce côté ne me manque pas du tout du tout !

    RépondreSupprimer
  14. Ah ben voilà, c'est de ta faute, en plus!
    (et sinon, la dernière note me réjouit: vu hier au lycée les fesses d'un garçon bien moulées dans un shorty qui dépassait ostensiblement du pantalon, lequel devait teni par miracle)

    RépondreSupprimer
  15. c'est vrai qu'on divorcerait pour moins que ça!!!

    RépondreSupprimer
  16. L'homme face à la douleur!.... Ma Môman elle dit: "si le mari mettait au monde le 1er enfant, la femme le 2nd, il n'y aurait pas de famille de 3 enfants."
    J'explique ou bien?...

    RépondreSupprimer
  17. @ Mamy S: une grande et sage philosophe, ta maman ;-)

    RépondreSupprimer
  18. Thémilia und Elliott13 mai 2009 à 14:10

    aaahhh ! trop drôle, la Bellzouz ! Mais je croyais plutôt qu'il récitait Platon, ou Montaigne la nuit ton Ours ! En tout cas, moi j'attends toujours qu'il lise Térence !

    RépondreSupprimer
  19. aaaah! ne vas pas me le dévergonder, hein!

    RépondreSupprimer
  20. :-D Il faudrait presque l'enregistrer dans son sommeil. JKG parle aussi dans son sommeil et il me tient des réunions dans lesquels il m'explique les processus de paramétrages de réseaux informatiques, quand on sait comme j'suis douée en informatique... mais lui reste malheureusement très compréhensible :-)

    A lire ton super post et les coms je suis rassurée parce qu'à l'entendre parler de son lumbago à nos invités, ça faisait presque souvenirs de soldat et j'avais l'impression d'être mariée à un grand malade (mais pas du corps).

    T'es trop chouette toi, j'ai hâte de vous revoir tous.

    RépondreSupprimer
  21. J'étais tellement explosée de rire en te lisant que je ne pouvais lus respirer moi non plus.

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: