Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mercredi 9 août 2006

In bed with mon ours (c'est chaud)

La nuit, mon ours ronfle si fort que parfois, j'ai l'impression qu'il va s'en faire sortir les amygdales par les trous de nez.
( Ca m'embêterait quand même.) Mais l'Ours ne fait pas que ronfler la nuit.
Il parle aussi.
Ca pourrait éventuellement m'amuser ou m'instruire, seulement j'ai beau tendre les écoutilles, je ne comprends jamais un traitre mot de son baragouin obscur, malgré son application à crier très fort et à le ponctuer de "oooh" et de "aaah"mystérieux.
Mais l'Ours, qui est décidément un être exceptionnel convenez-en, ne fait pas que ronfler et converser la nuit, non, ce serait trop facile.
Pour corser un peu l'affaire, il gesticule aussi.
Un jour, va savoir peut-être qu'il rêvait qu'il était Mike Tyson, son bras est parti comme un ressort et il m'a balancé son poing dans la figure. Le docteur que j'ai vu le lendemain a examiné longuement le dégradé de couleurs autour de mon oeil, écouté mes explications d'un air dubitatif voire franchement sceptique, prescrit du repos et de la pommade et demandé, soupçonneux, au moment de la poignée de main finale:"vous n'êtes pas une femme battue, au moins? Il faudrait me le dire, hein?"
Une autre nuit, quand Monsieur Brisefer n'avait encore que quelques jours et qu'il se familiarisait doucement avec le métier de père, l'Ours endormi se mit soudainement à genoux dans le lit, me passa sans vergogne une main sous la nuque, l'autre sous les fesses et souleva son bébé du lit (ça devait être un cauchemar, le bébé en question ayant grossi d'au moins 50 kg depuis la dernière fois).
-" MAIS QU'EST-CE QUE TU FAIS ???? "
L'Ours me regarda de son air le plus imbécile, me laissa retomber brutalement sur le lit et se rendormit illico en me tournant le dos.
Bon, vous comprendrez que la nuit dernière, quand je l'ai entendu, entre deux ronflements, marmonner sur l'air de "Zidane y va marquer", ça ne m'a que moyennement amusée et j'étais déjà légèrement sur mes gardes voyez-vous, mais quand il a commencé à donner de la tête, ni une ni deux, je suis partie dormir avec Puceminus.

19 commentaires:

  1. Ma pauvre autruche, t'es méritante quand même de tenir compagnie à l'ours la nuit.
    j'avais une copine, ado, championne de l'uppercut en plein sommeil... ben j'ai juste dormi une nuit avec elle, les suivantes je les ai passé sur le plancher de sa chambre, c'était nettement moins risqué et traumatisant.
    Sinon un des critères pour être l'homme de ma vie c'est "me laisser dormir tranquille" mais c'est pas facile à trouver finalement : le dernier en date ne ronfle pas, ne parle pas, ne bouge pas (surtout quand un BB pleure) mais... il grince des dents. Vivement qu'il arrive au 3ème âge et qu'ils les mettent dans un verre sur la table de chevet.

    RépondreSupprimer
  2. Morte de rire ! L'avantage, c'est que mon chéri d'amour n'aime pas le foot.

    RépondreSupprimer
  3. moi il a une énergie délirante ! pour se retourner, il se soulève d'au moins 30 cm avant de se laisse retomber comme une crepe de l'autre coté...
    ça fait quasi trembler les murs...

    RépondreSupprimer
  4. les nuits sont sportives chez toi...!!! le mien est calme, j'en profite pour rire des malheurs des autres ;)))

    RépondreSupprimer
  5. bellzouzou,tu mérites une nouvelle médaille!!!

    RépondreSupprimer
  6. un des avantages de vivre seule, je ne suis pas embettée la nuit....

    RépondreSupprimer
  7. @ EStelle: c'est ce que je ma disais aussi..

    @ Silo: pas bien de se moquer des misères des autres. tu riras moins quand tes nuits seront hantées par les cafards togolais, hein.

    @ Isma: tiens, j'ai oubié de le dire, mais mon ours fait ça aussi(vrai de vrai)!

    @ Anonymous: trouve-toi un autre pseudo, chérie, celui-là est laid.
    Mon ours niera bien sûr connaître une chanson aussi stupide.

    @ Luna pat: dis donc, t'es une femme à hommes, toi ("Sinon un des critères pour être l'homme de ma vie c'est "me laisser dormir tranquille" mais c'est pas facile à trouver finalement : le dernier en date ...");-DD

    @ La JD: oui, pouvoir péter dans ses draps, c'est sympa, je suis bien d'accord avec toi.

    RépondreSupprimer
  8. Mais qu'est-ce que tu es drôle quand tu racontes tes malheurs nocturnes... Ah, Oh, Hi, Hu... Excellllllllent !!
    Mais dis donc, il donne autant de lui-même pour les nuits d'amûûûûr ???
    Et Puceminus, elle gigote pas ?? Ce serait bien là le plus incroyable de tout, finalement ;-)))

    RépondreSupprimer
  9. Puceminus ne gigote pas, mais elle m'a flanqué son Titou-doudou qui pue sa race sur le nez toute la nuit.
    Je préfère encore réintégrer le lit conjugal, surtout que les nuits d'amûûûûûr, aaaaaaaaaaaaaaah!

    RépondreSupprimer
  10. Je suis écroulée de rire devant mon écran, c'est malin !
    Tu devrais essayer la caméra infra rouge, une nuit, puis le montrer à ton ours le lendemain, ça pourrait être rigolo ?
    mon Chéri perso se contente de décoller le papier peint en ronflant, ce qui est déjà pas mal... et de s'étaler de tout son long dans le lit, aussi, me laissant à peine 10cm pour dormir... heureusement qu'il est confortable (chéri, pas le lit, quoi le lit aussi, mais chéri plus !)

    RépondreSupprimer
  11. il décolle le papier peint????!!! mazette.

    RépondreSupprimer
  12. je connais, ayant des problèmes semblables, c'est une maladie fréquente chez les ours...ça se soigne... ça s'appelle l'apnée du sommeil.

    RépondreSupprimer
  13. hehe, ça me rappelle une histoire : lors d'une "cousinade", 2 mes cousines dormaient dans un grand lit. l'une d'entre elles était de l'espèce de ton ours, et en pleine nuit, elle s'est mise à genoux, a pris son oreiller entre 2 mains, et s'est mise à taper sur sa voisine en criant
    "Douchka (= son chien) descends de mon lit !"

    inutile de te dire la rigolade le lendemain quand on lui a raconté (c'était dans un "dortoir" au grenier, on devait être 7 ou 8 dans cette chambre)

    elle tombait du lit aussi. tout le temps.

    elle s'est guérie toute seule en dormant quelques nuits dans la baignoire. impossible de tomber, et même de bouger, et sa frénésie nocture fut finie pour de bon.

    RépondreSupprimer
  14. "Douchka (= son chien) descends de mon lit !"-------> j'adôôôôre!!!
    (tiens, j'pourrais essayer ça cette nuit sur mon ours, customisé maison genre: "Jennifer-Diddl, (mon poisson rouge), descends de mon lit!" hi hi, c'qu'on va rigoler.)

    RépondreSupprimer
  15. Chez moi c'est plus calme, mais traumatisant quand même : il pique tout le temps les draps et couvertures, moi qui suis frileuse comme pas deux. Si, une nuit je me souviens, il s'est mis à répéter : "Marine... Mariiine...". Il s'est retrouvé avec un coquard, j'ai dit que j'étais somnambule. Ah pis moi aussi ma Prune elle a un doudou qui chlingue sa race qu'elle veut absolument me faire sentir !

    RépondreSupprimer
  16. Incroyable, bellzouzou, t'es SÛRE qu'il a pas une double vie ? J'ai vraiment le même... Une de nos nuits les plus mémorables s'est passée à Bruxelles. Un de nos premiers voyages d'amoureux, mais nous nous sommes perdus et avons erré longuement (en voiture et sans demander notre chemin, fierté de mâle oblige) avant de trouver notre hôtel. Toute la nuit : "Non, pas là ! La dame elle a dit à gauche... A GAUCHE !" (Que dans ses rêves il demande son chemin !).

    RépondreSupprimer
  17. Personnel : a y est, mon mail devrait fonctionner maintenant. BISES.

    RépondreSupprimer
  18. MDR!!!!
    quand je pense que cauet va jusqu'à polluer les nuits de certaines citoyennes!

    RépondreSupprimer
  19. Ben zut alors : et moi qui reste pratiquement immobile de la nuit.
    Finalement je suis l'homme parfait ;-)

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: