Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 7 juin 2015

Des niouses en vrac et en mal rangé.

Je vous ai laissés tout seuls presque une semaine et j'ai l'impression que mon dernier billet date d'hier, la faute au mois de juin, quel coquin celui-là, qui a toujours toutes ses cases remplies à ras bord sur mon calendrier familial (et sur le votre aussi, je parie). N'empêche, quand à l'école les récrés rallongent, que les parents mettent  la bouteille d'eau et la crème solaire dans le sac, que je passe un dimanche à faire ma commande de rentrée et à ranger dans mes placards, et à bronzer dans mon hamac aussi un peu, ça sent le bout, et le bon.

L'adoleschiante est officiellement en vacances depuis le 5 juin. Gloups. En réalité elle l'était déjà depuis la semaine précédente, vu que la dernière semaine de cours le conseil de classe étant passé, on rendait les livres et on n'allait en cours que pour faire des "goûters" avec les profs et mater des films. Je rêve. Quand je vois le programme qu'elle s'est concocté pour le mois de juin -glandage intégral- et que j'apprends que dans un autre lycée de la ville primo on finit une semaine plus tard deuzio on incite fortement les élèves de seconde à se trouver un stage pendant les deux semaines finales et troizio si un élève n'a pas trouvé de stage zou c'est semaine d'anglais intensif et vlan dans tes dents le glandage intégral programmé du mois de juin,
ben je regrette que ma fille ne soit pas au lycée privé, tiens. Je dois virer vieille conne c'est sûr, mais je trouve que c'est bien tôt le 5 juin pour une fin d'année, nan?

En parlant de vieille conne, puisque j'y suis, hum, j'ai déniché ce matin dans une broc une jupe pour l'adoleschiante dont je me suis dit qu'elle était peut-être un peu courte mais tant pis, et que ma fille a jugée très exactement mille fois trop longue quand je la lui ai montrée à mon retour. ( Ok.)

Je vous ai dit que j'avais depuis peu un tout nouveau lit, un nouveau sommier, un nouveau matelas et une nouvelle couette, j'ai depuis encore plusse peu un nouvel oreiller, et comme je m'en vantais à une amie, elle m'a dit sans rire que je n'avais plus qu'à prendre un nouveau concubin pour que tout soit complètement nouveau. L'Ours exige maintenant le nom de cette amie pour la blacklister à tout jamais, c'est malin.

Enfin, last but not least, La troisième saison d'Hannibal vient de commencer et le vendredi soir, je vous préviens, je n'y suis pour personne, et c'est même pas la peine d'essayer.
Mais pas le vendredi soir, OK??

14 commentaires:

  1. :-) Le public c'est plus c'que c'était ma bonne dame ! Mais c'est vrai que le coup de faire finir les cours un mois avant la date officielle c'est abusé, faudra pas pleurnicher de ne pas avoir le temps de boucler le programme ensuite... par ici il est de tradition que les élèves de seconde qui finissent un peu plus tôt, il est vrai, en profitent pour faire un échange linguistique, programmé plusieurs mois à l'avance ou partent en séjour solidaire et humanitaire dans le cadre des jumelages avec communes étrangères. Bon j'vais te plaindre un peu quand même parce que j'sens que t'en as besoin là.

    RépondreSupprimer
  2. Et si c'est Mads qui t'appelle ? T'as prévu cette éventualité ?
    F.C

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on verra ce qu'on peut faire, alors ;-)

      Supprimer
  3. Mon petit cousin, dans le privé c'est vrai, a obligation de stager (quoi, ça se dit pas ?) pendant 3 semaines. Il s'est dégoté une place dans le ciné du village, ménage-caisse-projections-conception des flyers-etc, il est ra-vi et se vante de tous les films qu'il va voir gratos (et au frais, lui qui habite bien au sud). :-D
    Je trouve ça très bien de ne pas laisser errer les mômes pendant tout le reste du mois de juin... (même si j'ai un exxxxcellent souvenir de mon propre mois de juin de seconde, il est vrai ^^)

    RépondreSupprimer
  4. c'est où c'est où?? Nous, les secondes (et je suis dans le public), on les garde jusqu'au 3 juillet, hein... bon en général, beaucoup arrêtent de venir avant, rapport à ce qu'ils ont des emplois du temps avec des trous partout (les profs assurant aussi des surveillances, des corrections et des jury d'exam, et donc ne pouvant pas non plus être ici et ailleurs)...

    RépondreSupprimer
  5. On peut essayer de justifier cette mise en vacances prématurées pour qu'ils gardent au moins un excellent souvenir de leurs années-lycée. Avant les épreuves des classes suivantes.
    Ah le mois de juin de ma classe de Seconde... bon OK c'était en 1976 ma bonn'dam', mais ça se pratiquait déjà, et comme ce fut caniculaire, les baignades furent bien plus intéressantes -que dis-je, salvatrices... que des fins de programme. D'ailleurs, je me souviens bien mieux des fiestas avec les copains/copines que du fait d'avoir fini ou pas les programmes. Et je ne suis pas morte. Enfin, je ne crois pas.
    Donc Minipuce va se fabriquer de beaux souvenirs (sinon, il existe plein de sites de révisions, si tu veux lui concocter un petit programme ?!)

    RépondreSupprimer
  6. Quand le lycée est centre d'examens, les gosses sont lâchés super tôt ! Donc si le lycée n'est pas centre d'exams, tout est différent... Mais je me souviens aussi d'un ministre de l'EducNat qui avait parlé de "reconquête du mois de juin"... hihihihohohahahaa... amusant....

    RépondreSupprimer
  7. Ah ben nous on garde les élèves jusqu'à vendredi (et "garder" est le bon mot, vu le peu d'élèves qui viennent avec l'intention de travailler); mais on est les seuls du public à le faire (je ne veux pas savoir ce que fait le privé).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca s'appelle la "reconquête du mois de juin", je me rappelle...

      Supprimer
    2. (je ne demandais pas spécialement non plus à savoir ce que fait le privé, mais maintenant que je le sais, ça me fait un peu mal au cul.)(parce que mes impôts financent le lycée public de ma fille comme le lycée privé de celle de mes voisins, juste comme ça).

      je me souviens de la reconquête du mois de juin, en effet, il semblerait que ça ait fait pchhhit, comme d'habe.

      Supprimer
  8. 5 juin ? Mais c'est quoi, le prétexte invoqué ? Même au collège de mes aînés (collège-lycée, centre d'examen du bac ET du brevet), on les gardait jusqu'au 15… Sinon, la parade extrême, c'est le bac pro : ma fillotte termine le 10 juillet et elle avait repris le 25 août ! Quand on doit caser en plus 3 camps scouts à des dates différentes, les vacances familiales se réduisent à … rien.
    Quant à la réduction de la longueur des jupes… soupir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le lycée ne prend même pas la peine d'invoquer une raison, figure-toi..;-) mais gros lycée centre d'examen, je suppose.

      Supprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: