Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mercredi 20 mai 2009

La chose.

Figurez-vous que mon Brisefer interprétera très bientôt le rôle de Monsieur, frère de Louis XIV, et que tout le monde a été mis à contribution pour l'aider à trouver son costume, mais la final touch c'est Bellzouzou l'aïeule qui l'a apportée, en prêtant à son petit fils plutôt ras des tifs dans la vie vraie la chose, une perruque qui pue le moisi sa race d'être restée 40 ans dans son sous-sol et qui fait tellement peur à la bête féroce quand quelqu'un se présente à elle avec ça sur la tête qu'elle en lâche systématiquement une série de pets incontrôlés, la pauvre, mais qui ravit Brisefer à un point que vous ne soupçonnez même pas, " j'ai trop l'air de l'époque , moi, maintenant!" Tout à fait mon chéri qu'on lui dit.
Mon Brisefer, ça m'étonnerait pas qu'il soit un grand artiste, plus tard.
( et le meilleur pour la fin: je sais que vous n'allez pas me croire, mais je vous juuuuure que c'est vrai ( des témoins occulaires, il y en a):
vous vous demandez sans doute ce que faisait cette chose dans le sous-sol de Bellzouzou l'aïeule, qui n'a, à ma connaissance en tous cas, jamais fait les poubelles de sa vie, mais serait plutôt, de notoriété générale, ancienne vénérable professeure de Lettres Classiques -français-latin-grec s'il vous plaît- ?
Eh ben, Bellzouzou l'aïeule, cette chose-là, dans les années 70, elle se la mettait sur la tête pour aller travailler.)

22 commentaires:

  1. Ah, c'était une autre époque ! Pinochet, Franco pas encore découpé, Giscard et Chirac copains, les Khmers rouges, Nixon et le Vietnam, etc. etc. C'était le bon temps.

    Et Bellzouzou enfant ignorait la micro-informatique. Une autre époque, décidément.

    RépondreSupprimer
  2. Ca aurait pu être marrant une photo de l'aïeule en costume d'époque....

    RépondreSupprimer
  3. Moi qui n'avais pas vu le post précédent, j'ai cru que ces belles boucles étaient l'état naturel de Brisefer, et que tu nous prenais à témoin qu'il avait grand besoin d'aller chez le coiffeur.
    A ma décharge, il est tôt, et le soleil du matin dans ma cuisine brouille un peu ma vision de l'écran.

    RépondreSupprimer
  4. J'y crois paaaaaaaaaaas!!!

    RépondreSupprimer
  5. Attends qu'une quarantaine d'années passent, on va se marrer -ou pas- de ce qu'écriront de nous nos petits-enfants....
    Ne sois pas insensible à la créativité, la mode, le ridicu... non, l'audace de l'époque !
    Bises,
    Alexandra
    P.S. Un beau ruban dans les cheveux de Brisefer finira la tenue.... Ou le fera ressembler à Francis Lalanne, à voir.

    RépondreSupprimer
  6. Ca n'arrive pas souvent, mais éclats de rire en lisant ce billet, sous le regard interrogatif et inquiet de mes collègues...
    Merci, merci pour cette minute de rigolade !

    RépondreSupprimer
  7. aïeulBellz: comme j'te comprends, c'était l'bon temps.........
    woodstock, peace and love......


    JoeButagaz : tu sais c'qu'elles te disent, les aïeules????????? hein??? tu l'sais??????????

    RépondreSupprimer
  8. Dis dons, on comprends que "Monsieur", c'etait trop un tombeur hein, avec une zeveulure pareille.

    (Un tombeur de filles ET de garcons meme)

    RépondreSupprimer
  9. Thémilia und Elliott20 mai 2009 à 19:51

    Tellement difficile le job de professeure de français-latin-grec qu'elle s'en était arrachée tous les cheveux ???



    d'où ze perruque bouclée !


    ou était-ce une fan de Bonnie Tyler, ou Farrah Fawcette période "drôles de dames" ?

    Bon, ché pas mouaaa ...

    RépondreSupprimer
  10. Qu'est ce qu'elle faisait comme job en 70 ??? C'est étonnant une perruque pour aller bosser (sauf cas de force majeure). Je voudrais pas effrayer ton Ours mais ça craint du boudin.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai rien compris, tu as talqué la perruque de ta mère ?
    Mais sinon elle est jolie cette perruque, médisante, pas plus moche que celle que j'avais l'an dernier en tous cas. :-D

    RépondreSupprimer
  12. Ce devait être une mode répandue à cette époque (nous avons sensiblement le même âge...), puisque ma respectable mère possédait quasi la même (avec laquelle nous avons de grands souvenirs, de tournage surtout...).

    RépondreSupprimer
  13. ma moman a presque la même ! :-))

    RépondreSupprimer
  14. ça lui va super les bouclettes en plus

    RépondreSupprimer
  15. Des fois je me dis qu'au lieu de m'embêter à aller chez le coiffeur ou me faire des couleurs, je ferais mieux de me les raser et d'acheter quelques perruques !
    ça passe au lave-linge ?

    :D

    RépondreSupprimer
  16. hmmm oui oui il a effectivement l'air ravi ton Brisefer ! C'est quand ce pestacle ?

    RépondreSupprimer
  17. @ l'aïeul & Mamyvette: nostalgiques, les aïeux??! ;-)

    @ Djaj: merci à toi!

    @ Joe: en effet, ça dev(r)ait être drôle!

    @ Flore: ça aurait pu être ça, je râle souvent pour qu'il coupe ses tifs!

    @ Nath & Estelle: siiiiii!!

    @ Café noir: toi, tu es genre je fais l'exercice avant d'apprendre la leçon, non?? relis le texte, tout est dedans et la prochaine fois, c'est une heure de colle namého! ;-)

    @ Thémilia: pour ne pas savoir qu'en dire, je vois bien que tu es sur le cul, là!! je te la montrerai la perruque de ma mère, tu pourras même l'essayer si tu veux!

    @ Drenka: oui, il avait des "moeurs particulières" elle a dit, la prof, et nous à la maison, on a dû approfondir un peu les explications, parce que Brisefer ne s'est pas contenté de ça, tu penses.

    @ Bérangère: il va être ravi de l'entendre!

    @ Tili & Louadelias: non, c'est juste l'éclairage qui donne cette impression, mais tu m'as donné une idée avec ton talc! (et aussi Louadelias avec son ruban!!)merci, les coupines.

    @ Myriam & Eddie: oui, il paraît que ma belle-doche en avait une aussi, elle s'était bien gardée de me le dire.

    @ Christellemars: figure-toi que OUI! (tu penses bien qu'on l'a lavée, elle pu-ait)

    @ Poun: 4 juin!

    RépondreSupprimer
  18. Et voilà ! j'avais presque gagné ! Si ce n'est que le rôle de mère-grand était en fait celui de frère-du-roi... bah, c'était pas loin ! ;-D

    RépondreSupprimer
  19. La tenue de gala est presque complète! Enormous! Il pourra la recycler pour un prochain spectacle, d'une autre époque : il a tout de la staying alive attitude!
    La Coccinelle

    RépondreSupprimer
  20. Je te dis : Moi aussi...... je dois avoir l'âge de ton aïeule alors.... car vois-tu ce fut la mode ma chère.... la mienne je l'avais acheté toute bouclée et chatain foncé.... moi qui ait les cheveux raides et fins.... et je m'aimais beaucoup avec.... et je me souviens, qu'à l'époque j'étais un peu fauchée... et que la perruque coutait... je ne sais plus mais un peu cher, et que mon aînée de 7 ans d'âge de plus, m'avait dit : oh la la te prives donc pas soeurette.... tu seras ni plus riche ni plus pauvre à la fin.... ben elle avait raison... mais qu'est-ce qu'on pouvait ne pas être naturelle.... Il faut dire à la décharge que les coiffures de l'époque étaient très apprêtées et qu'avoir un poil qui dépasse on n'aimait pas trop.... la perruque c'était bien pratique.... ah ton aîeule.....!!!!

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: