Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mercredi 1 mars 2017

Princesse Minipuce

Minipuce, qui passe cette semaine son bac blanc, est rentrée furieuse hier de sa première journée Nan mais tu te rends compte qu'on nous fait travailler dans l'amphi qui est glacial et où on est tellement mal assis que j'ai commencé à avoir mal au cul après seulement cinq minutes et que là ce soir je ne le sens plus (mon cul).
Elle est donc partie ce matin pour ses épreuves avec une bouteille d'eau et des petits gâteaux, une petite couverture pour ses jambes et un coussin à glisser sous ses fesses, le tout dans un sac rempli comme si elle partait pour trois jours chez sa grand-mère donc, et avec sa dignité en bandoulière. 

10 commentaires:

  1. En amphi? Avec vue plongeante sur la copie du voisin de devant?

    RépondreSupprimer
  2. UNE VRAIE PRINCESSE.Bon courage à elle pour cette semaine!

    RépondreSupprimer
  3. La version moderne du petit pois...
    Ceci dit, il me semble que pour l'eau et les gâteaux, on nous l'avait dit avant l'épreuve. Pour le coussin et la couverture, en effet, certaines fois ça aurait été une bonne idée!

    RépondreSupprimer
  4. eh ben elle a raison de râler, Minipuce. Je me souviens de partiels dans une ci-nommée "galerie vitrée" où il faisait 30° et pas d'ombre au mois de juin, ou dans un amphi où il n'y avait que ces petites tablettes où on ne peut poser qu'une feuille A4 et encore, toutes à droite comme de juste, et je suis gauchère ... Bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dirait une description de l'amphi N de Tolbiac qui contenait pas moins de 1000 étudiants. Je suis gauchère et prendre les cours sur ces tablettes, c'était pas de la tarte, le tout dans un nuage de fumée car à l'époque, nous fumions tous et pas qu'un peu.

      Supprimer
    2. je vois que vous êtes une ancêtre comme moi ! je me rappelle avoir allumé des cigarettes pour être moins gênée par la fumée des autres.

      Supprimer
  5. Décidément, toutes les facs se ressemblent, j'ai pensé illico à l'amphi D de celle de lettres et sciences humaines de Nantes... celui où un jour d'hiver notre prof d'histoire contemporaine a amené un thermomètre, et une fois le 16° atteint, a décrété qu'il ne terminerait pas son cours dans ces conditions, nous a libéré et a filé chez le doyen s'en plaindre.
    Pour la vue plongeante, en épreuves nous étions assis une place sur deux en décalé... donc circulez, y'a rien à voir!! (sauf si on était derrière ma copine S, qui écrivait très gros!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi, j'ai le souvenir qu'en amphi, on arrivait même à lire les traductions du dico posé sur les genoux de celui qui trichait aux versions anglaises deux rangs devant!

      Supprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: