Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

vendredi 1 février 2013

Petit billet énervé du vendredi soir.

(mais vous commencez à avoir l'habitude, non?)


Mes chers parents d'élèves,
pour fêter dignement l'anniversaire de votre petit à l'école,
sachez que fabriquer vous-même, dans votre cuisine la veille au soir,
(avec l'aide, même symbolique, de votre enfant c'est encore mieux),
un bon vieux gros gâteau au chocolat
ou même un gâteau au yaourt tout ce qu'il y a de plus con
(et même deux, tiens, doublez juste les proportions),
ne vous prendra pas beaucoup plus de temps que d'aller l'acheter tout frais prêt à Carrouf.
Ça vous coûtera moins cher aussi,
je peux vous le dire puisque vous avez oublié d'ôter le prix collé dessus,
9€99 pour un truc pareil, mazette.
Sachez également que le chocolat est une valeur sûre chez les petits de 4 ans,
 alors que la crème, la poire et le cassis, à cet âge, bof .
Votre tout petit gâteau de 7 cm de diamètre pour quatre personnes à la diète était une véritable chierie à découper en 29 parts,
il a donc été distribué en toutes petites miettes aux petits
qui (s')en sont foutu absolument partout
et n'a pas eu le succès mérité (?)
Vous m'en voyez navrée, mais pas autant que votre petit garçon, à vrai dire.

27 commentaires:

  1. Ah oui , quand même ! Un jour, une mère d'élève a trouvé fun d'amener des bacs de glace pour l'anniv de son rejeton. On l'a accueillie fraîchement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il y avait de l'idée, nan? si ça se trouve, elles étaient faites maison, en plus.
      pff, c'est comme ça qu'on décourage les bonnes volontés, et qu'on se retrouve après avec des gâteaux carrouf ;-)

      Supprimer
  2. Heureusement par chez moi y'a pas de Carrouf! Nous avons eu droit à un fondant au chocolat fait par papa!!! T'es jalouse, hein?

    RépondreSupprimer
  3. Et bien nous notre directrice nous interdit de faire des gâteaux maison. Ils doivent venir de carrouf!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. euh, en forme de quoi te dirait mon fils? ;-)

      Supprimer
    2. qu'est ce qu'elle est vieille cette blague! mais toujours de bon gout!

      Supprimer
  5. Double gâteau au yaourt avec pépites de chocolat pour ma mienne lundi ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors ça, c'est la claaasse internationale!

      Supprimer
  6. Ici, c'est souvent fait maison. Miam ! (oui, quand y'a assez et que ça me fait de l’œil, je goûte aussi !)
    Mais le pire c'est les trucs impossibles à partager sans en mettre partout (parce que dans ma mini école, chuis maîtresse mais aussi technicienne de surface, donc !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je goûte TOUJOURS. Si c'est du poison, des fois.

      Supprimer
  7. Dans l'école de mon fils, les parents n'amènent pas de gâteaux pour les anniversaires : les enfants les font en classe ! (un par mois pour tous les anniversaires du mois) Du coup je n'ai jamais eu à me poser la question, par contre je suis jalouse parce qu'ils ont l'air de faire de super bons gâteaux !!!
    Et je confirme qu'il y a des écoles où on n'a pas le droit d'amener des gâteaux "maison" : mesure d'hygiène, tout ça tout ça.... Le quatre quart pré-emballé est de rigueur.... pauvres enfants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais. A la crèche de Puceminus, on nous réclamait le quatre-quart dans son emballage d'origine ET le ticket de caisse pour tracer le matos! Je cuisine avec mes élèves en classe, lors d'occasions bien spéciales et quand il y a "projet" derrière (la soupe avec les légumes qu'on est allé ramasser ensemble, la galette en janvier;;); s'"obliger" à cuisiner un gâteau pour les anniv' systématiquement chaque mois, ça me fatigue d'avance et je n'y vois pas grand intérêt pédagogique. Que les parents jouent le jeu ou pas quand l'école les autorise à faire des gâteaux maison, après c'est leur problème (et celui de leur enfant, mais je n'y peux rien).

      Supprimer
  8. y a une année où c'était quatre-quart de rigueur (les grandes barres d'1 mètre là) et ma fille se plaignait toujours des anniversaires : "c'était nul, c'était un gâteau à rien"

    (et sinon mea culpa une année j'ai fait un super crumble, la maîcresse l'a trouvé achment bon et elle m'a demandé la recette, par contre l'ATSEM elle me faisait un peu la goule, elle avait du courir à la cantoche chercher des petites cuillères en urgence... oups !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et si tu avais aussi oublié les verres en plastoc pour servir le jus de fruits, là c'était pire encore plussse ;-D

      Supprimer
  9. Chez nous (mais c'est en école élémentaire), c'est pas de gâteau du tout, ni commerce ni maison (plusieurs enfants à PAI multi-allergies), par contre distribution de bonbons en début de récré ok (les allergiques ont leur réserve perso.) Ce qui m'arrange bien, parce que les gâteaux ça prend quand même vachement de temps à servir, toussa. Hier, nous avons eu droit à des brochettes de bonbons, c'était bien sympa !
    De temps en temps certains amènent à boire... une fois nous avons eu une pauvre brique de 1/2 l de jus de fruit (je ne savais même pas que cette contenance existait.) A partager en 26, c'était... hum. On dit que c'est l'intention qui compte, mais parfois il vaut mieux rien du tout que pas assez, je pense.

    RépondreSupprimer
  10. Comme chez Bidulette: le fait maison est interdit, c'est la maîtresse qui s'y colle (et qui communique la recette après, en général). De fait, pour la galette, le P'tit Mousse n'a pas participé à sa fabrication, parce que bon, une vingtaine de gamins ne peuvent pas tous "touiller" en même temps, hein.
    Ca m'ennuierait un peu de devoir faire moi-même, parce qu'il faut un peu de temps et d'organisation, mais tu peux être sûre que je mettrais du chocolat.

    RépondreSupprimer
  11. Tu te plaints de la taille du gâteau mais si ça se trouve il n'était destiné qu'à son fils, pas à être partagé avec les camarades. Non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour le petit ET pour la maîtresse quand même....

      Supprimer
  12. Dans certaines écoles, le gâteau fait maison est interdit : il faut que les ingrédients apparaissent clairement (en cas d'allergies), et que la date limite de consommation soit apparente (des fois que la maman qui fait un gâteau elle-même utilise des oeufs pourris...) Dans quel monde on vit ma bonne dame ?

    RépondreSupprimer
  13. tiens, j'arrête de sous mariner pour une fois...dans l'école de mon fils, c'est collation collective tous les jours: ce qui veut dire qu'au lieu de donner un goûter à son enfant chaque jour, on fournit un goûter pour toute la classe une fois par mois, selon un calendrier établi en classe et distribué en début de mois. Pratique...c'est donc gâteau pour les anniversaires, et puis fruits, yaourt, fromage, légumes coupés, céréales, soupe....facile...sauf quand ma progéniture a lancé à la maîtresse 'ma maman, elle est trop forte en crêpes'...(il maîtrise déjà l'art de la flatterie le fourbe).

    RépondreSupprimer
  14. han qu'est ce qu'elle est langue de p... cette maîtresse bellzouzou!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. n'est ce pas? mais seulement le vendredi soir.

      Supprimer
  15. Pour avoir un allergique à la maison (et donc dans la classe de sa maîtresse), je confirme que toutes les positions existent: la maîtresse qui ne fait plus aucune cuisine en classe, de peur d'envoyer mon petit à l'hôpital (au moins, elle fait gaffe!), à celle qui finalement, se moque pas mal qu'il ait sa boite de biscuits pour les jours où, à celle de cette année, qui modifie ses habitudes: normalement, elle demande des gâteaux maison, mais cette année, ils les font en classe et compatibles pour mon loulou. La classe. Tout ça dans la même école!

    RépondreSupprimer
  16. Nous c'est comme tu veux. Maison ou commerce. Et gouter collectif. Je me suis retrouvé un jour au goûter collectif à faire 25 oeufs durs parce que les enfants bossaient sur l'oeuf. Et le moi d'après, j'aurais jamais du demandé au kiki ce qu'il voulait comme gateau pour sa classe... ce nain m'a répondu des macarons...ouaiiiiiiiiiiiis....donc fournée de macarons (et depuis, je ne m'y laisse plus prendre hein !)

    RépondreSupprimer
  17. J'ai connu ça avec des CE1 et le gamin voulait en prime aller en distribuer aux 11 maîtresses de l'école :(

    RépondreSupprimer
  18. J'ai fouillé tes archives pour retrouver ce qui était "le gâteau attendu par les maîtresses des petits de 4 ans" (même si celle de Félix, plutôt vacharde sur les bords, a déjà interpellé une mère qui avait apporté le gâteau au chocolat en question que ce n'était "pas très original"! mais bon, que je sache, aucun autre gâteau n'a trouvé grâce à ses yeux alors on va se concentrer sur les valeurs sûres...)

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: