Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 23 décembre 2010

Je suis venue te dire...

[ôyeah ôyeah mes amis, nan je ne suis pas encore mourute ensevelie sous mes 20 cm de neige, mais quand même hein: l'Eure-et-Loir en vigilance orange tous les quatre matins, ah ça c'est quelque chose, hein (hum).]

...que je m'en vais passer quelques jours en Nollande chez les Zollandais.

Adios mios amigos, et comme il y aura le ternet, peut-être bien que si vous êtes sages je posterai de loin en loin.

(Et euh ah: Nowel heureux, mes amis!)

vendredi 17 décembre 2010

La route jusqu'au portail (elle est longue).

Le repas de Noël ce midi entre collègues à l'école, il a failli très mal commencer. C'est moi qui étais chargée de faire les courses pour tous, c'est pas pour rien que j'ai un mi-temps de feignasse hum, et je les avais faites et bien faites, sauf qu'au moment de sortir la voiture du sous-sol, bernique Enrique, tout verglassé c'était. J'ai arrosé le par terre d'eau brûlante, et croyez-moi pas si vous voulez, le temps que je courre à la voiture mettre le contact et tout et tout, c'était déjà tout reverglassé. J'ai donc appelé mes chers collègues à l'école pour leur dire que la raclette sans la charcutaille, sans le fromage et même sans les cornichons c'était très moyen je sais, mais comme ils avaient déjà les patates à l'eau ils ne mourraient pas de faim et bon appétit mes zamis. Ensuite j'ai raccroché et j'ai attendu bien tranquillement qu'on vienne me chercher, ce qu'on a fait sans tarder, oeuf corse. Ensuite, pile poil devant l'école, grands dieux j'ai réalisé que j'avais oublié les cornichons dans mon frigo, cornichons que ma collègue A m'avait expressément demandé d'ajouter à ma liste de courses, parce qu'elle n'envisage pas (ce sont ses mots) une raclette sans cornichon, -et que j'avais donc achetés car j'ai pour principe de respecter les croyances de chacun. Le repas de Noël ce midi entre collègues à l'école, il a failli très mal continuer, donc. Pis le repas de Noël ce midi entre collègues à l'école, il a surtout failli très mal finir, quand à 13 h 20, au moment d'aller ouvrir la grille, il n'y en avait pas un capable de toucher son genou gauche avec son coude droit, la faute au seul collègue muni de basses nobles de l'école qui prend des cours d'oenologie et qui voulait absolument mettre en pratique avec nous (tu as très bien compris à quoi je fais allusion).
C'est collègue A, (celle des cornichons), qui s'est dévouée pour aller ouvrir, et je peux vous dire que d'après le témoignage des parents présents au moment des faits, elle n'a pas emprunté le chemin le plus direct pour arriver jusqu'au portail.

dimanche 12 décembre 2010

Le retour (du bâton) du tag de la Castafiore.

Tout le monde se souvient de ma grande performance vocale d'il y a peu.
(j'espère).
(que tout le monde s'en souvient)
(favorablement, va sans dire)
Eh bien, il y en a une certaine qui l'a visiblement trouvée insuffisante (malgré qu'elle m'a proclamée grande vainqueuse toutes catégories, va comprendre)
qui m'a envoyé ceci
(y paraît que c'est mon prix)
(vu qu'elle, c'était l'initiatrice du concours)
(tu suis?)
Les secrets de la technique d'Armande, un programme structuré, ludique, pédagogique et interactif. C'est marqué sur la jaquette.
(avec la participation exceptionnelle de Jean-Pascal et Eva de la Star académy 1, excusez du peu.)

Mais figurez-vous que je suis bien au-delà de la vexitude.

J'ai décidé de la prendre au mot: je vais suivre le programme.

(elle va le regretter toute sa vie.) ( ça sera ma vengeance.)

jeudi 9 décembre 2010

Mental (âge, calcul, maladie).

Mon Brisefer, c'est un fait, il aime bien rigoler, et il aime les profs qui font de l'humour pendant les cours. Nous, le soir au dîner, on a droit au debriefing des blagues des profs et on sait qu'on doit rire absolument.
Mais un prof qui fait mine de donner une claque à ses élèves, en mimant le geste à distance et en disant "claque mentale!" ou qui, comble de subtilité, parfois même -parce qu'il aime varier ses effets- s'approche de quelqu'un, mime un coup de boule à son encontre en disant "coup de boule mental", c'est du tellement grand humour, fin racé et subtil que Brisefer*, chaque fois, ça le laisse pantois, et nous on ne sait plus s'il faut rire ou pleurer.
* et je suppose qu'il n'est pas le seul.

dimanche 5 décembre 2010

Petit Papa Noël,

cette année Puceminus est au CP, elle peut t'écrire elle-même (une partie de) sa commande, tu en as de la chance, moi je dis,

et t'as intérêt d'en avoir en réserve.

vendredi 3 décembre 2010

Le tricot, ça vous gagne.

(Si on m'avait dit qu'un jour j'écrirais ça, hein.) Mais c'est vrai, le tricot ça vous gagne. Tenez moi, par exemple, quand au plein coeur de l'action bains/devoirs/repas du soir et classe du lendemain à préparer -au hasard- je sens que mes nerfs vont lacher, que même George il faudrait pas qu'il vienne me chatouiller les tétons, hop hop hop mon tricot, et ça fait pchhhhhh tout de suite, imparable. Limite je suis détendue du tricot à tel point que ça aurait de quoi m'inquiéter; l'autre nuit par exemple, j'ai rêvé qu'il se passait un truc très grave, je ne me souviens plus quoi exactement mais c'était très grave croyez-moi, (genre il y avait le feu au lac, quoi) mais moi je me disais juste qu'il n'y avait pas de quoi faire le tour de la maison par le plafond, je me dépêchais pas plus que ça parce que j'avais plus urgent à faire: je devais d'abord finir mon rang, figurez-vous.
Quand j'ai raconté mon rêve à l'Ours, un peu inquiète, en lui demandant comment il interprétait ça, il m'a répondu que lui n'y voyait rien de grave: ça prouvait qu'avec le temps -et le tricot- je devenais raisonnable. Parfaitement, c'est ce qu'il a dit.
Sauf que quand il m'a vue tricoter frénétiquement devant "incroyable talent" l'autre soir, il a dit qu'il s'était lourdement trompé ma pauvre et qu'il retirait tout ce qu'il avait dit.

(faut-y que je sois crâneuse courageuse de vous montrer mon ouvrage alors que je SAIS que des yeux de fouine vont tout de suite s'apercevoir que j'ai loupé une maille au rang 43 troisième à gauche et que mes bordures elles ont la gale aux dents.)

jeudi 2 décembre 2010

Des pipeules dans ma classe.

L'an dernier, j'avais Kirikou dans ma classe. Cette année, Björn Borg, c'est sympa aussi.