Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mercredi 26 mai 2010


Au petit matin où les choses seront bientôt difficiles, descendre derrière la maison tous les deux accompagnés des cousins les plus grands sur le chemin des douaniers je ne vais pas pouvoir grimper je suis en sandales mais si tu peux je vais t'aider s'arrêter là où un des cousins a glissé du sentier à vélo il y a deux ans et s'est rattrapé comme il a pu aux ronces pour ne pas dégringoler jusqu'à la mer tu vois que tu pouvais même avec les sandales regarder passer deux randonneurs sacs sur le dos c'est beau ici hein? ah oui c'est beau! vous allez où comme ça? le plus loin possible j'espère bien avec ce beau temps on a de la chance on vient d'Ostende et le mois prochain on se marie Et vous, alors: qu'est ce que vous faites de si bon matin tout en noir sur le chemin des douaniers?

jeudi 20 mai 2010

Nan mais: sérieux?

Je pourrais presque jurer que le père d'élève qui ce soir m'a demandé le plus sérieusement du monde si "c'est s é r i e u x ?? les poux, ça existe encore ???" quand je lui ai annoncé que son fils en avait plein les veuch', il le croyait
v r a i m e n t.

lundi 17 mai 2010

Bellzouzou superstar.

Qui c'est qui est invitée en guest star chez les 2 sisters.in.a.blog et qui se sent plus péter, hum?

dimanche 16 mai 2010

un week end comment dire?

surréaliste romantique (rapport à Chateaubriand sur son rocher) renversant angoissant (il y a un quelqu'un dans le coin qui lit Carrie de Stephan King.) sauvage
planant (Arthus-Bertrand, mais qu'est-ce que tu fais dans mon corps?)
coloré
paisible
plein de mystère (de promesse)(non maman, je ne suis pas enceinte.)
grisant.

mardi 11 mai 2010

En vrac et pas bien rangé comme il faut.

- J'étais bien loin d'imaginer qu'il existât à Paris un endroit aussi beau que la Grande Mosquée, où entre mille et un potins, mes copines blogueuses et moi avons bu un délicieux thé. Je me suis vue dans un palais des mille et une nuits, comme si j'y étais.
- Chais pas vu, mais moi j'ai remis la cheminée et le chauffage en route deux en un, l'écharpe en laine, le da*mart thermolactyl et la couverture chauffante; inutile de vous dire que ce soir en me couchant, je poserai mes pieds glacés sur le torse velu de l'Ours qui me sert à l'occasion de bouillotte humaine -entre autres choses-, quand je l'en ai prévenu ce matin, il a juste gémi faiblement un aaah noon, déjà que je suis un peu enrhumééé, (ce qui veut dire que je peux y aller, hé hé, je parle l'ours dans le texte, allez).
- Figurez-vous qu'il paraît qu'au zoo de Gaza on a peint des ânes blancs à la peinture noire pour en faire des zèbres. Les gars qui ont fait ça, ma main au feu qu'ils ont lu Caroline au cirque comme moi quand ils étaient petits

( le vrai inventeur du concept, c'est Noiraud). 
 - ce matin, j'ai vu rouge avec mon garagiste; il me soutenait qu'il fallait changer les plaquettes arrières, alors que nom de nom je les ai changées en décembre dernier ça a juste été mal fait, oui mais non c'était les plaquettes avant rétorquait-il les yeux au ciel, regardez c'est en mémoire dans l'ordinateur, oui mais l'ordinateur peut ne raconter que des conneries je le sais j'ai un blog, c'était les plaquettes arrières j'en suis sûre vous êtes un voleur, je vais porter plainte, eh ben faites ma p'tite dame c'que vous êtes têtue vous alors! (à midi je retrouve enfin la facture. Plaquettes avant.) - Je ne devrais pas bloguer de sitôt, je pars revoir ma Normandie et je tremble, la dernière fois que j'ai vu le pont, c'était ça, brrr.
Soyez sages, juste ce qu'il faut, et je reviendrai.

vendredi 7 mai 2010

Bellzouzou gère son budget.

Il y a peu, je me rendis à la pharmacie acheter de la lotion biiiip. [La lotion biiiiiip je ne la cite pas, parce que je ne veux pas que vous sachiez de quel mal je souffre, on a tous sa petite pudeur, je vous rappelle.]
Bref, j'allai acheter de la lotion biiiiip et comme c'était la première fois, je n'étais pas encore sûre de son efficacité. Or j'avisai immédiatement, enfer et putréfaction, que la lotion biiiiip se vendait uniquement par lot de deux (lotions biiip). "- Rhalala, ça ne va pas du tout, je suis très contrariée, dis-je alors à mon aimable pharmacienne, je veux une lotion biiip seule et unique en son genre, pas question d'en payer deux, on veut nous pousser à la consommation c'est fou quand même ce monde dans lequel on vit. - Aaah ma bonne dame, je suis bien d'accord avec vous, je n'ai rien demandé mais on ne m'a fourni que des lots. Remarquez, c'est une promotion, une très belle promotion même, 14€50 les deux lotions biiiip, me répondit-elle de son plus beau sourire émail commercial. - Peut-être, mais moi, c'est psychologique, je ne vais pas acheter deux lotions alors que je ne suis pas sûre de finir la première; pis j'ai un budget à gérer et je le gère bien, la preuve; je n'en veux qu'une, ou rien, je suis une rebelle que voulez-vous. - Je comprends très bien. D'ailleurs, comme je partage votre agacement, je vais ouvrir ce lot et vous vendre une lotion biiip à l'unité, au prix de la lotion biiip à l'unité évidemment (cling, émail commercial), et puis je vais les renvoyer à mon fournisseur, ces lots de deux, et exiger qu'ils m'en envoie d'autres, en conditionnement unique parce que ça commence à bien faire!
Ça feraaa donc 9€25, madaaame la rebelle. "
*******************
Quand pleine et entièrement satisfaite de la lotion biiip, quelques semaines plus tard, je retournai à la pharmacie, je constatai que la pharmacienne avait probablement tenu parole: il n'y avait plus de lots. Restait, seule et perdue sur l'étagère, une et une seule malheureuse lotion biiiip, sans doute aucun la siamoise de celle que j'avais achetée.
Je la payai 9€25 et sortis.

mercredi 5 mai 2010

De quoi je suis capable

- de lire un article sur "comment avoir un petit ventre plat cet été" en mangeant du pain, du beurre et du chocolat. - de demander à mes enfants d'arrêter de crier en criant. - d'avoir un livre de nouvelles allemandes génial* à finir sur ma table de chevet et de me vautrer devant le machin House. - d'avoir collectionné pendant des années t.o.u.s les magazines dont Isabelle Adjani faisait la une et d'avoir dit récemment à ma mère qu'elle pouvait tout balancer. - de faire tourner du pouce mon alliance sur l'annulaire gauche alors que je n'en porte pas. - de pondre six phrases sans queue ni tête dans un billet de blog alors que j'ai rien à dire. (* un ami de Jakob Arjouni.)

dimanche 2 mai 2010

Officiellement jeune, qu'on se le dise.

Tu le crois, ça, que l'Ours n'a pas quitté ce tee shirt du week end, tout ça parce que Minipuce lui a solennellement annoncé vendredi soir en faisant ses devoirs que d'après ses calculs savants, il aurait très exactement 97 ans lors du prochain passage de la comète de Halley, hein??
(c'est pourtant la vérité vraie).