Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 28 janvier 2008

Je sors couverte.

Alors là les zamis, je sens que vous n'allez encore pas me croire et pourtant.
Figurez-vous qu'après mes soucis tracas enquiquinements et autres embêtements concernant mon toit au-dessus de ma tête que c'est une vraie catastrophe je ne sais plus à quel saint me vouer c'est dire, eh bien je crois que c'est enfin la fin de la misère: j'ai enfin trouvé un couvreur qui sache me parler.
Un couvreur, pas vilain de la face et du reste en plus (je me comprends), qui est venu à l'heure (j'y crois pas), le jour dit (spa possible), et avec son échelle (incroyable), un couvreur qui est monté spontanément sur mon toit inspecter la misère et a posé son diagnostic de façon si poétique, originale, pertinente et adaptée que j'en suis restée toute chose:
(attention, phrase maboul-versante) "Ben, comment dire? sur votre toit il y a des ratures, mais pas de fautes d'orthographe".
(si c'est pas mignon, hein.)

13 commentaires:

  1. AAAHAHHH enfin, un qui sait parler aux profs !

    RépondreSupprimer
  2. waah ! la chance ! il va venir avec son blanco tu crois ?

    RépondreSupprimer
  3. excellent!!!il etait au courant pour ton metier ou pas?

    RépondreSupprimer
  4. Et il adapte ses diagnostiques au boulot de chacun de ses clients?

    RépondreSupprimer
  5. Attends la facture, tu comprendras pourquoi il a laissé l'enseignement pour se faire couvreur.

    RépondreSupprimer
  6. @ Moukmouk: tu me fais du mal.

    @ Marc: ça peut être rigolo dis donc, genre "il y a comme une boulette avec votre toit" au boucher-charcutier; ou "on dirait bien qu'il se présente par le siège celui-là" à une sage-femme, hein :-)

    @ Luna: un de ses collègues était bien venu avec (de la colle uhu) du mastic ;-(

    @ Estelle: quand il m'a dit ça, je me suis tout de suite posé la question de savoir s'il connaissait mon métier, mais franchement, je ne vois pas comment il le pourrait (à moins d'être en ménage avec Madame Soleil)

    @ Shalima: je n'ai pas zieuté son annulaire guche, mais si ça t'intéresse, je regarderai mieux la prochaine fois.
    ;-D

    RépondreSupprimer
  7. en voilà un qui sait parler aux femmes.
    heu, pardon, aux maîtresses.

    ;)

    RépondreSupprimer
  8. Je crois que tout le monde a dit ce que je voulais te dire sur le rapport à ton métier alors je me tais du clavier.

    RépondreSupprimer
  9. En voilà un qui sait parler à ton coeur. C'est quoi sa profession couvreur-poète ?! Il chante la sérénade en changeant les tuiles ?!

    RépondreSupprimer
  10. Tres fort! C'est une bonne nouvelle non, les ratures c'est pas grave ? (ou j'ai rien compris)

    RépondreSupprimer
  11. et la facture...tu crois qu'il va y faire des ratures ??? ;-)

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: