Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 3 mai 2007

i have a dream.

Oui, parfois, je rêve.
A des choses horribles la plupart du temps, il faudra que je vous en reparle.

Mais ces jours-ci, mes rêves sont étonnamment calmes. Quoiqu'il m'y arrive, je plane bien au-dessus, je ne ressens rien, je suis dé-ta-chée, les gens.
Tenez, l'autre nuit, celle qui suivit notre visite au (petit mais charmant) zoo des Sables d'Olonnes, j'ai fait un rêve total'érotique où le petit gibbon qui m'avait zieutée d'un air particulièrement lubrique, je trouve, dans la journée, jouait un rôle très actif et non je ne vous ferai pas de dessin, puis devenait un énorme gorille très velu de partout (oui, j'ai pu vérifier) qui se transformait par la suite en Fred Chichin himself et me faisait faire des choses que la Morale réprouve et condamne fermement-et que Bellzouzou l'aïeule ne supporterait pas de lire ici de toutes façons, n'insistez pas.
Eh bien ça ne m'a pas émue plus que ça, les gens, vous voyez. Ça m'a bien un peu surprise -je ne me croyais pas capable de rêver des choses pareilles, quoi-, mais c'est tout.




Par contre, je ne sais toujours pas comment je dois prendre le cou(p) de la girafe.


Non, parce que, la même nuit, les gens, celle où lors de notre visite au zoo, nous avons longuement admiré ça,



j'ai été capable de rêver que mes trois nains, sagement alignés en rang d'oignons à ses pieds, admiraient la bête en contre-plongée, quand celle-ci lentement pencha vers eux son très long cou.

Je pensai alors "hi hi elle va les lècher, hi hi ils vont être tout gluants, de quelle couleur est la langue d'une girafe, au fait, bleue ou noire?", mais la bête ouvrait au dernier moment une très large gueule et -Bellzouzou l'aïeule, ne lis surtout pas la suite!!!- leur gobait la tête jusqu'aux épaules un par un avant de les soulever dans les airs et de les recracher au loin.

(Je précise que l'Ours n'était pas dans mon rêve à ce moment-là, pas dans mon champ de vision en tous cas, sans doute était-il déjà parti ventre à terre quérir un vétérinaire-anesthésiste de girafe devenue folle dinguotte pour faire cesser le massacre. Ça ne m'étonnerait pas de lui, en tous cas.)

Non, parce que que si sur le coup la scène m'a laissée de marbre, au réveil, ça m'a turlupinée quand même un peu, hein. Je ne suis peut-être un être sans coeur oniriquement parlant, mais dans la vie vraie, je suis quelqu'un de très sensible, au cas où vous n'auriez pas remarqué. Alors forcément, je me pose des questions.

Est-il normal que même en rêve non seulement je n'éprouve aucune horreur à assister passivement à cette scène, mais que, circonstance aggravante, je me contente de constater stupidement le petit bruit étouffé que font mes enfants, la chair de ma chair, le fruit de mes entrailles est béni dans la gueule de la girafe? Que par la suite, je ne sois préoccupée que de contingences très bassement matérielles, à savoir comment récupérer mes nains, vu que la bestiole les a recrachés loin et dans des directions différentes? Que je sois même allée jusqu'à envisager de laisser l'Ours faire la sale besogne pendant que j'irais admirer les panthères?

(Question subsidiaire: est-il normal que je me réveille en pleine forme, fraîche et pimpante en me disant "quel drôle de rêve, quand même! et si je le bloguais, tiens?" En clair, suis-je une mère dégénérée, les gens?- vous n'êtes pas obligés de me répondre la vérité-)

9 commentaires:

  1. Bon, je dois avouer qu'après le post d'hier, je pensais alarmer la DASS, mais là, je me fais un tel souci pour ta progéniture que je vais te dénoncer à la presse, à SR et les services sociaux... Surtout qu'au lieu d'aller t'assurer que la chair de ta chair va bien (après un tel rêve), tu blogues! J'y crois pas!!!

    RépondreSupprimer
  2. Bon, moi, je ne m'intéresse qu'à la 1ère partie de ton rêve... et j'en conclus que finalement mon Sébastien C. te plait ! Tout le monde sait que la nuit l'inconscient s'exprime... et voilà, c'est tout ! Faut assumer, point. Toc.

    RépondreSupprimer
  3. Aloooors, la partie velue de ton rêve fait très clairement référence à la salle de bain, poils dans le lavabo, baignoire, toussa. La partie "que la morale réprouve" aussi, d'ailleurs, puisque ne dit-on pas "se laver de ses péchés" ?
    Pour ce qui est des enfants, tu les a rêvés d'abord en imaginant dégoulinants de bave, puis dans la bouche de la girafe, tous crados, cheveux mouillés, donc le thème de la saleté. Elle les jette loin, besoin d'espace.
    Pour moi, ton rêve est très clair :
    Tu veux une nouvelle salle de bain, une grande, avec deux lavabos.
    Facile :-)
    Et donc tu es une mère attentive au bien être de tes enfants. :-)

    RépondreSupprimer
  4. En tout cas t'es une mère TRES drôle!

    RépondreSupprimer
  5. Ce rêve (du moins la deuxième partie hein, la première ça te regarde ;-)) ) donc je disais, ce rêve c'est une malédiction de l'argent de poche qui te l'a envoyée :-)))

    RépondreSupprimer
  6. "On n'est pas responsable de ses rêves".(Saint-Augustin)
    Je fais cette citation mal à propos pour faire enrager Dodinette...

    RépondreSupprimer
  7. bellzouzou tu déprimes en ce moment ou quoi???arrete de culpabiliser à mort comme ça nous on t'aime tu sais!!!et il revient quand brisefer pour te dire qu'il te pardonne à 100%???allez des bises pour la peine!

    RépondreSupprimer
  8. :-))
    Ma chère Bellzouzou !
    Je constate qu'il t'arrive énormément de choses étranges (du moins plus que d'habitude), depuis que tu es rentrée de ces vacances durant lesquelles tu as eu la chance de voir la belle-mère de ta vie ! Alors on substance je dirais : "Ne te bile pas ma poule, ça vient pas de toi, elle t'a maraboutée !" :-))

    RépondreSupprimer
  9. @ Névrosia: aagh bon sang mais c'est bien sûr! pourquoi n'y ai-je pas songé plus tôt???
    'naise, faut qu'je m'fasse désenvouter vite fait, t'as des adresses?!
    ;-D

    @ mam'zelle Maupin: tu crois? ;-}

    @ Melchior: pourquoi? Dodinette n'aime pas Saint Augustin???

    @ Petite maman: ça va, n'en rajoute pas, j'ai déjà bien assez honte comme ça ;-)

    @thémilia: ton S.Chabal, il a juste des poils partout, non merci, sans façon, hein (et puis je refuse de croire que c'était lui, le gorille de mon rêve). toc.

    @ Estelle & Anne-Françoise: merci les filles, 'reusement que vous êtes là, vous ;-)

    @ Eddie: aaaaaaaah, dans mes bras ma coupine!Vraiment, chapeau! j'adoore ta façon d'interpréter ça; en plus, tu m'as total' déculpabilisée, je suis une mère libre, ce soir! Quel talent!Merci ;-)
    (dorénavant, je te soumets tous mes rêves pour que tu me les analyses, d'accodac'?);-D

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: