Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mercredi 15 novembre 2006

Mes voisins les rigolos.

Que feriez-vous si d'aventure, vous aviez de vieilles planches toutes pourrites -moisites et qui ne servent à rien qu'à faire joli dans votre jardin, et que votre voisin, le dénommé Ours de Bellzouzou, faisait des travaux juste à côté dans le sien un jour où vous devez aller travailler, misère, vous n'allez pas pouvoir surveiller que le-dit voisin ne vous vole pas vos très précieuses planches pourrites-moisites pour faire quelque chose avec mais franchement on ne voit pas vraiment quoi???? Facile, suffit d'être prévoyant et malin:

et de les scotcher pour que votre voisin comprenne bien le message: il ne doit surtout pas vous voler vos planches pourrites-moisites, d'ailleurs vous l'avez à l'oeil, c'est clair?

Avant, je croyais que mes voisins étaient de gros cons. Mais j'avais tort. Maintenant, je sais que ce sont des rigolos, en fait.

17 commentaires:

  1. Lefuneste, voisin d'élite.15 novembre 2006 à 10:30

    Ben quoi, y a pas de raison. On n'est jamais trop prudent.

    RépondreSupprimer
  2. de mauvais poil,bellzouzou ce matin??il devrait etre content de t'avoir comme voisine,tu dois pas etre triste au quotidien..

    RépondreSupprimer
  3. "Nous avons au jardin un nombre suffisant,
    Ce me semble, de vieilles planches ?"
    Charles B. (revu et corrigé)

    RépondreSupprimer
  4. Ils ont juste voulu te donner matière à écrire sur ton blog, non ? Drôle de voisinage en tous cas.

    RépondreSupprimer
  5. La confiance règne entre vous :-D

    RépondreSupprimer
  6. C'est ptêtre juste décoratif, ce joli scotch noir, non ? ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Au moins il est très évident qu'il aime l'effort!

    RépondreSupprimer
  8. N'avais-tu
    Pas rêvé de monter sur les planches ?
    Ouvre l'oeil ! Les voilà. Le moment est venu.
    Il te suffit de passer par-dessus
    Le grillage, et le processus
    S'enclenche.

    RépondreSupprimer
  9. Achtung ! Guigongue gonfoide la blange à rebazer tu foissin a gommis l'atuldère tan zon gueur.

    RépondreSupprimer
  10. bigre, c'est que tu me fais peur, Benoît!

    RépondreSupprimer
  11. Ah ! Benoît, arrête !
    Nous prends pas la tête !
    Ici c'est un blog sérieux.
    Abstiens-toi, tu ferais mieux...

    RépondreSupprimer
  12. Bellzouzou, allez, tu te méprends, c'était pour le vent !! Y'avait pas de vent ? Ah, alors nous avons AUSSI le même voisin (mais le nôtre il calcule au plus près sa façon de se garer, il est capable de reculer de 12 cm s'il réalise qu'il reste 12 cm de vide entre sa caisse et notre sortie de jardin...).

    RépondreSupprimer
  13. même voisin, même bM (dicton iroquois)

    RépondreSupprimer
  14. on peut être rigolo ET c.. !!

    Bon nmaintenant, tout est question de dosage ..

    RépondreSupprimer
  15. i absolutely love your own writing type, very charming.
    don't give up and also keep posting considering the fact that it just simply well worth to follow it,
    excited to see a lot more of your stories, have a pleasant day ;)

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: