Bellzouzou, Pensées profondes, livre XIII verset 126:
"Un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"Tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 15 octobre 2017

Vrac micmac et foutrac du dimanche soir

L'autre jour, j'ai joué aux cartes avec un de mes petits élèves, qui m'a battue à plate couture et en me disant (avec le ton qui va bien et la petite voix aiguë) Ah, tu fais moins la maligne, hein!

L'Ours mon mari, qui est toujours sur le pont branle bas de combat et paré à l'abordage quand il s'agit de se foutre des gens qui font la queue à la pompe chaque fois qu'on annonce une pénurie d'essence, a fait une crise de panique en voyant vide deux semaines de suite le rayon beurre de son intermarket. Qu'à cela ne tienne, il est revenu du marché hier matin avec six paquets de cinq cent grammes (fais le calcul), qu'il a planqués dans le congélateur, et c'est toujours ça que les Chinois n'auront pas. Ah il fait moins son malin, quand il s'agit de manquer de beurre pour son petit déjeuner, hein.
(Sans blague, c'est quoi cette histoire de Chinois qui se mettent à bouffer du beurre, maintenant??)

Minipuce a entendu sa soeur répéter dans sa chambre la chanson de Molly Malone, celle qui vend des cockles et des mussels alive alive oh, et lui a demandé un peu plus tard à table -et très sérieusement- si elle apprenait une chanson en latin. Mes filles sont très douées pour les langues, je vous l'ai déjà dit?

La même Minipuce a rencontré le ministre de l'Education Nationale aux rendez vous de l'Histoire l'autre jour à Blois, et a répondu de façon convenue à ses questions convenues sans que ça lui fasse ni chaud ni froid . Comme à vous et comme à moi, en plus, chuis sûre.


(Message perso à Brisefer-mon-fils:
tu vois que tu aurais dû venir manger à la maison aujourd'hui, mon coco??)

A part ça, j'ai beaucoup ri à Le sens de la fête, sans prétention ni temps mort et des acteurs extra, et Frappe-toi le coeur, le dernier Nothomb (dont un roman sur deux me barbe, en général) m'a bien plu aussi.
C'est une semaine bien chiante qui s'annonce, j'attends vos petits mots d'amour bienveillants pour me donner du courage, hein. (Et Mads, si tu veux répondre à la lettre que je t'ai donnée il y a deux ans, c'est le moment, chaton.)

14 commentaires:

  1. J'ai également beaucoup aimé le sens de la fête. En regardant ce film on a l impression d avoir déjà rencontré les personnages

    RépondreSupprimer
  2. Tes frites ont l'air très très bonnes, il doit regretter !

    RépondreSupprimer
  3. C'est en effet très bien Le sens de la fête. Il y a même un petit aspect critique sur les mariages mises-en scène de soit plutôt bien vu.

    RépondreSupprimer
  4. Allez haut les coeurs... une semaine costume- ah mon correcteur corrige bizarrement- je disais donc "costote" , et tu pourras choisir le contenu des 2 semaines suivantes. Par exemple t'entraîner aux jeux de cartes ? Tu as vu Mme Bellzouz, je suis forte en mots d'amour ?!

    RépondreSupprimer
  5. Le ministre était presque chez moi et il n'est pas venu voir comment on vit pour de vrai une journée de classe?!Pourtant ils en vivent des histoires, mes zozos et même, puisque c'est le thème des rendez vous, qu'on fait des maths aussi... Et puis... Sinon il ne reste plus qu'une semaine, hein? Et tu as du beurre à mettre dans les épinards alors... Cette semaine va se jouer sur du velours (mais si!!!).

    RépondreSupprimer
  6. Le sens de la fête, bien aimé par ici aussi (mais sans mérite je suis fan de la première heure de N & T), même si mon bûcheron a déploré quelques longueurs. Ils ont le sens du final assurément, j'ai aimé celui-ci plein de poésie.
    Face au même constat concernant les bouquins de dame Nothomb je me tâtais pour lire celui-ci, je me le réserve en roman de Noël donc.
    Thanks a lot, may the force be with you !

    p.s : Ne t'inquiète pas pour une partie de ta descendance. Petitout a visiblement le gène de la linguistique, à tel point que son prof d'anglais tente en vain de lui tendre des pièges dans lesquels il ne tombe pas. Crois-bien que je ne suis pas à la fête quand mon jeune fils pousse des soupirs exaspérés et lève les yeux au ciel parce que je ne comprends pas parfaitement toutes les paroles de n'importe quelle chanson en anglais, voire se montre volontiers goguenard quand je me risque à chanter dans la langue de Shakespeare.
    Tu t'en sors mieux avec tes filles il me semble.

    RépondreSupprimer
  7. Font ch--- ces chinois! LOL! j'ai beaucoup aimé le sens de la fête aussi! Parfait pour déconnecter pendant 1h30!

    RépondreSupprimer
  8. Au jeu du portrait chinois, le chaton se prend pour ... un tigre!

    RépondreSupprimer
  9. Elle aurait pu répondre "Paris latino " de Bandolero ;)
    F.C

    RépondreSupprimer
  10. Bien ri aussi en regardant le sens de la fête, ça détend ...et out plein de pensées positives et dynamique pour cette semaîne
    Sabine

    RépondreSupprimer
  11. Pas vu le sens de la fête, mais j'ai fini hier soir Frappe-toi le cœur, j'ai beaucoup aimé.
    Courage pour cette semaine !

    RépondreSupprimer
  12. Il doit l'avoir mauvaise,Brisefer,en effet!!

    RépondreSupprimer
  13. A croire que nos ours respectifs ont vécu la guerre, le mien c'est plutôt stockage de saucisse de Morteau lorsqu'il rentre de Besançon. Il y a intérêt à avoir de la place dans le congélateur. Courage, c'est bientôt les vacances.

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: