Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 29 mai 2016

Mes petits zamis, j'ai eu une semaine de folie avec une représentation théâtrale et tout ce qui s'ensuit (conf de presse, séance de signature d'autographes, dîners mondains, photos pour la presse) (je vous fais pas un dessin), le premier de la longue liste des pique-niques avec mes petits élèves annoncés pour les jours à venir (avec la météo qui va bien), (hum), et du boulot et des trucs à faire ici et là par-dessus la jambe, un bac de français sur le feu, et last but not least,  Brisefer mon fils à la maison depuis huit jours et croyez-moi, c'est l'occasion de ma rappeler tout ce que j'avais oublié cette année: comment c'est de remplir le frigo et de cuisiner en continu (c'est que ça mange, ces petites choses-là), et aussi que la question la plus fréquemment posée par Brisefer depuis qu'il sait parler (après Qu'est-ce qu'on mange?) est Quand est-ce qu'on mange (comment j'ai pu oublier un truc pareil, je ne me l'explique pas).
Bref, semaine de folie je disais, mais qui n'était rien à côté de celle qui m'attend, alors tout ça pour vous dire, mes petits zamis que le vrac micmac et foutrac du dimanche soir ça sera pour une autre fois et bien le bonsoir chez vous.


Allez: à taaaaable!*


* rien à voir, mais fallait que je vous dise: j'ai eu hier l'occasion de constater combien Mads était moche dans Men and chicken, effectivement. (L'Ours exultait et me donnait des coups de coude dans les côtes pendant le film en braillant (comme c'est désormais, semble-t-il, sa nouvelle habitude au ciné)(mais l'honnêteté m'oblige à vous dire qu'il pouvait presque se le permettre: on était parfaitement seuls dans la salle) (et les proprios du ciné de Chartrescityville ne sont pas prêts de reprogrammer une comédie loufoque danoise de sitôt, si tu veux mon avis) T'as vu comme il est moche? non mais t'as vu comme il est moooche??) Mads y est moche indubitablement, certes, mais comme il y est également méconnaissable, je n'ai pas eu de peine à ne pas le reconnaître du tout du tout, et par conséquent: ce n'était pas lui, et Mads est toujours beau dans ma tête, ne vous déplaise.

10 commentaires:

  1. Ah parce que ce tu nous livres ici, ce n'est pas un vrac micmac du dimanche soir ??? Ben mince je vais rater mon Master es Bellzouzou, passque je n'arrive pas à faire la différence. .. Serait-ce passqu'on n'est pas encore le soir ?

    RépondreSupprimer
  2. Aaah cette vidéo : enlevez le poulet, il reste Mads. La classe.

    RépondreSupprimer
  3. Je te souhaite néanmoins un très bon anniv' en retard un petit peu, du courage pour les jours z'à venir, et aussi un nouveau film de Mads dans lequel il sera bôôôô histoire de compenser celui-ci... Des biz !

    RépondreSupprimer
  4. De tout façon y'a qu'les beaux comme lui qui peuvent se permettre d'être moche !
    L'apos-moche

    RépondreSupprimer
  5. Bon courage pour ta semaine alors!!

    RépondreSupprimer
  6. Et bon anniversaire en retard (un sursis c'est toujours ça de pris, hein :-) !)

    RépondreSupprimer
  7. On dirait que la météo n'est pas vraiment avec toi...

    RépondreSupprimer
  8. Est-ce que l'Ours, par hasard, a déjà vu Charlize Theron dans Monster ? Non mais !

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: