Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 9 novembre 2014

Le monde très curieux de l'adoleschiance.*

* ce billet pourrait bien être le premier d'une longue série, m'est avis.


Ce qui est curieux avec ton adoleschiante quand tu en tiens une bonne et tu peux me croire j'ai tiré le ticket d'or, -t'ai-je déjà dit combien pire est l'adoleschiante, toi qui te plains de ton adoleschiant?- c'est que tu ne peux (plus) rien lui dire.
Parce qu'elle ne t'écoute pas: elle fait autre chose quand tu lui causes ou elle a bien semblé t'écouter pour une fois mais elle a fait le contraire de ce que tu attendais. Ou elle te dit que C'est booon pas besoin de me le dire, mais te prouve pas plus tard que très peu de temps après que tu avais bien raison de le lui dire. S'en aperçoit aussi, mais préfère mourir plutôt que de le reconnaître.
Mais elle tire une tête tellement peu avenante que tu n'as pas trop envie de parler avec elle de toute façon. Appelons ça La tronche, tiens. Ton adoleschiante fait La Tronche, partout tout le temps. Sauf avec ses copines.
Quand tu te risques à causer à La Tronche, elle te fait vite sentir que ce que tu dis est vraiment con (en levant les yeux au ciel ou en ricanant doucement). Parce qu'elle tient toujours mais alors toujours de chez t o u j o u r s à avoir le dernier mot. Tu lui dis genre un brin désabusée: - (...) Qu'est-ce que tu veux que je te dise? tu veux toujours  avoir raison...!" qu'elle te répond au quart de tour, montant sur ses grands chevaux, huuurlant de sa voix de tête: "Mais j'ai raison de vouloir toujours avoir raison, vu que j'ai raison !!!"
Tu vois.

Il y a autre chose que je trouve curieux pour te dire, c'est que ton adoleschiante ne laisse aucun doute sur le fait qu'elle te trouve vieille, grosse et mal fagotée, mais qu'elle n'hésite pas à piquer sans vergogne des trucs parmi ta pourtant si vilaine garde robe. Sans jamais te demander ton avis, tu penses. Sans les remettre ensuite à leur place, tu penses aussi.

Ce qui est parfaitement curieux également c'est que l'adoleschiante tire La Tronche de dimanche sans fromage chaque seconde que dieu fait devant ses parents, mais qu'elle chantonne sous la douche. Pendant des heures. Et glousse et rit à glotte déployée avec ses copines au téléphone. Pendant des heures également. Fait étrange, maintenant que j'y pense, l'adoleschiante passe sa vie avec son téléphone entre les mains, mais quand tu as quelque chose d'importissime à lui dire, tu tombes sys-té-ma-ti-que-ment ment sur la messagerie.
Ton adoleschiante, donc, réserve sa Tronche pour la maison, et tout particulièrement à sa mère, d'ailleurs. Elle est aimable souriante et gaie en société, si bien que ton entourage croit que tu mythonnexagères à mort quand tu parles de ta fille et te dit que tu ne sais pas l'apprécier à sa juste valeur. Ben tiens.

(Mères de toutes les ados de (même pas encore) quinze ans, unissons-nous. )
(quand je pense que je me plaignais de mon fils, alors qu'il y a pas plus mignon, en fait.)
( je peux être sûre que dès que Bellzouzou l'aïeule aura lu ce billet elle va me téléphoner pour me demander si A part ça, ça va, Minipuce??)( mais ça vaaa, maman, on ne l'a pas encore passée par la fenêtre.)


30 commentaires:

  1. J'ai la même à la maison en un peu plus vieux et crois-moi ça ne s'arrange pas avec l'âge! dit la copine qui veut te remonter le moral!!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai hâte d'y être. En plus, avec mes trois tétardes, j'aurai le temps de bien profiter de leur juste valeur.

    RépondreSupprimer
  3. Moi, la mienne de 27 ans (et demi) en vacances à la maison me fait le gueule parce que j'ai osé râler parce qu'elle n'a pas lavé les plaques de cuisson après qu'elle ait fait cuire des pâtes qui ont débordé et pas poser les casseroles qu'elle a lavées directement sur la paillasse de l'évier. Ca fait à peu près depuis tout le temps qu'il y a un plateau pour ça mais...elle le savait pas.
    Bref...BON COURAGE !!!!

    RépondreSupprimer
  4. je viens de lire ton article à mon nours à moi et on a bien ri (jaune) car "on a la même à la maison". mais on n'en est qu'au début, elle n'a que 11 ans (mais on dirait qu'elle "y" est depuis des siècles !!)
    Et avec mes copines parentes d'adolechiantes, on a formé le club des mamans des enfants-qui-sont-les-seuls-du-collège-à-ne-pas-avoir-de-portable ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Pour te remonter le moral, j'ai connu l'adoleschiante de 13 à 17 ans. Depuis c'est la coolitude sauf de temps en temps où La Tronche revient... Heureusement, ça passe très vite.
    Belle semaine !

    RépondreSupprimer
  6. Soupir! Tu dis que les filles c'est plus... Moins... Crotte de bique à roulettes!!! Les gars c'est déjà éprouvant!!! Ce passage par le coté obscur de la force!!! En ce moment j'en ai deux sur le feu, à des degré de cuisson différent... Et c'est l'un des grands, pas sorti de là depuis longtemps qui me dit: "T'agaces pas, ça passe..."

    RépondreSupprimer
  7. J'apprécie tout à coup de n'avoir que 2 garçons... un peu de prise de tête, des combats de coq entre les fils et le père histoire de montrer la dominance mais rien de plus. Mais ça me rappelle la crise d'ado de ma petite sœur et les questionnements de ma mère pour savoir comment l'aborder ...allez courage encore quelques années de patience .

    RépondreSupprimer
  8. Merci merci, mais comme Sopair j'ai la même à la maison depuis déjà plus d'un an, en fait depuis l'entrée au collège. On m'avait prévenu que ça les faisait changer, mais on avait oubli de me dire que ça les transformait en adoleschiante du jour au lendemain, donc pas encore 12 ans et une année scolaire et quasi 1 trimestre d'adoleschiantitude... vais je tenir jusqu'en terminale ? rien n'est certain, il se peut que la maman explose avant la fin car l'adoleschiante a été livrée avec une option fatigue intense perpétuelle, donc ne branle rien à la maison, garde son énergie pour les copains et copines...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois donc m'estimer heureuse que ma fille ne tire LaTronche que depuis le début de sa troisième, alors.

      Supprimer
  9. Malheur!!!
    Bon ici j'ai encore une petite louloute adorablement crémeuse et chou, pas encore dizan, parfois mini tronche mais elle retrouve vite son sourire de soleil. J'crâne pas, juste je profite en attendant (PATIEMMENT ) ce qui m'attends ;) , d'ici là peut être on aura l'vaccin anti TRONCHE!

    RépondreSupprimer
  10. Ah, les filles, c'est pire que les garçons? Bon, bah ça me console un peu de n'avoir que des p'tits gars, alors (dont un en mode pré-ado).

    RépondreSupprimer
  11. oh la la je lis ça un minimini de quatre semaines et un jour dans les bras, un seul même rapport qu'il est si petit, et lui aussi l'adoleschiance le guette un jour?!
    Courage en tout cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'adolescence ET les pieds qui puent (entre autres joyeusetés); bon courage à toi!

      Supprimer
  12. tu as toute ma compassion de nullipare!

    RépondreSupprimer
  13. J''ai la meme a la maison, particulierement grattinee depuis ses 15 ans. On essaie d'etre philosophes et d'en rigoler....et quand on en a trop marre, on confisque l'aiephone qq heures et ca peut aller un peu mieux. On deteste les aiephone. Ma mere rigole, ca lui rappelle des souvenirs...Mimien Aquitaine

    RépondreSupprimer
  14. Bon, ché pas si j'ose faire ma crâneuse... humm... mais ici, ça c'est pas trop mal passé avec nos deux adolescentes ! Y avait bien des pics de chiantitude, je dis pas, mais bon, une bonne petite explication de texte et hop, ça repartait ! J'ai l'impression que chez toi, le niveau maxi est en passe d'être atteint !

    RépondreSupprimer
  15. Et si tu l'ignorais...? Laisse l'Ours s'y frotter ...
    F.C

    RépondreSupprimer
  16. Ah! Tu me croyais pas! Elles ont plusieurs facettes nos filles, une pour la maison et une autre pour...les autres! Mais bon, ça finit par s'arranger!!! Les temps Tronche se font plus rares...sauf au lever mais fait pas trop en demander, quand même!

    RépondreSupprimer
  17. Est-ce que ça vient vraiment du sexe de l'enfant ? J'ai 2 gars, l'ainé a eu une adolescence à peu près tranquille, mais on galère niveau impertinence et gestion-du-dernier-mot avec son frérot de 15 ans...
    Compassion +++

    RépondreSupprimer
  18. Oh mon dieu, j'ai la même à la maison !!! (et ça soulage un peu de se dire que LA tronche , c'est partout et pas que chez nous !).

    RépondreSupprimer
  19. Je me rappelle mes débuts au bureau, je sortais tout juste des études, pas encore d'enfants et j'ai tenu la conversation suivante à mes collègues : "Oui, à force de dire que les filles sont chiantes, sont pires que les garçons, vous faites du sexisme et vous induisez leur comportement". Quelques années plus tard, j'ai deux adorables garçons de 19 et 16 ans ainsi qu'une méga, méga chiante depuis la naissance et elle a déjà 14 ans. Moi qui estimais qu'ayant fait sa crise d'adolescence, précisément avant l'adolescence, j'en serais quitte et ben, non c'est la méga tronche en permanence et tout le reste. Super, les filles !

    RépondreSupprimer
  20. C'est marrant, j'ai exactement le même modèle.... 13 ans et encore quelques années chiantes à passer.... Je compatis.

    RépondreSupprimer
  21. Je n'ai pas d'enfant, alors ...
    Mais dites donc, Mesdames, nous avons été comme ça aussi, nous, il y a "quelques" années ? (téléphone et tablette en moins, vu l'époque ...)

    RépondreSupprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  23. Bon eh bien bon courage, elle est gratinée la minipuce !! Le mien fait son adolescence depuis qu'il a trois ans, alors je me dis que j'ai eu le temps de m'habituer... Il a seulement douze ans, mais il promet... heureusement, il ne fait pas trop la tronche, mais il a beaucoup de points communs avec la tienne sinon il a toujours raison aussi, il a déjà tout vu tout compris à la vie et il répond beaucoup...

    RépondreSupprimer
  24. Finalement, c'est peut-être pas si mal quand ils/elles font leur crise d'adochiant au "bon" moment.
    Parce que j'en ai un de 29 ans qui ne l'a jamais faite, et ... il est encore à la maison ! Un autre de 24 qui l'a faite depuis sa naissance, et... il est encore à la maison ! Bon, c'est sûr que je ne vais pas exposer toutes les (bonnes) raisons, mais toujours est-il que nous observons avec attention le "petit" dernier de 16 ans qui se manifeste par sa voix d'ours ronchon avec du vocabulaire exotique et nous envoie balader, on a un peu d'espoir pour la suite...

    RépondreSupprimer
  25. Mon père m'appelait La Tronche en Biais (sans majuscules, si ça se trouve), c'est fou comme je ME retrouve dans ton billet quand j'avais 15 ans ! (regarde, ouf, ça finit par passer) (enfin, si tu veux garder un semblant de moral, ne demande pas son avis à mon père ^__^)

    RépondreSupprimer
  26. j'ai eu la même et à 40 ans remet ça, bon courage à toutes

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: