Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 16 décembre 2013

C'est nouveau, ça.

Après le doliprane dans les fesses le matin, histoire que le petit tienne au moins jusqu'à midi avant de remonter inévitablement à 39°(air connu), ce matin nous avons eu (c'est nouveau, ça, en revanche) "le docteur des urgences lui a donné hier  cinq jours d'éviction scolaire parce qu'il pensait qu'il pouvait être contagieux, mais comme je trouve qu'il va déjà beaucoup mieux j'ai bien envie de vous le remettre dès demain".
Vivement demain matin donc vendredi soir, tiens.
 

16 commentaires:

  1. Marche ou crève! Et si possible crève dans les bras de la maîtresse, elle a plus expérience et c'est son boulot! Moui...

    RépondreSupprimer
  2. Bah comme ça il va te décimer le reste de la classe ! Bon, avec les jours d'incubation l'épidémie risque de tomber pendant les vacances, non en fait ça ne va pas du tout ça.

    RépondreSupprimer
  3. histoire que tous les autres partagent un peu, y a pas de raison!

    RépondreSupprimer
  4. certains parents de la classe de ma fille sont surpris car je ne l'ai pas mise à l'école ce matin. Ils allaient au ciné, le film dure 1h30, ils y vont à 90 en même temps. Ma fille n'a jamais été au cinéma, je trouve que 1h30 c'est trop à 3 ans. La maîtresse approuve cette décision, un peu coincée par un choix de film imposé (c'est la mairie qui offre la séance aux élèves, dans le cinéma municipale qui ne programme que ce film en ce moment pour les enfants). J'ai du expliquer à certains que je n'avais pas "besoin" qu'elle aille à l'école au sens où je n'utilise pas la classe comme système de garde, que même si c'est offert, le principe c'est que ça reste un plaisir; et même, j'en ai profité pour prendre ma matinée!!
    Caroline

    RépondreSupprimer
  5. En même temps, quand j'ai la fièvre comme on dit ici, bah un doliprane (je l'avale perso...) et hop au boulot ... mais c'est peut être parce qu'en face il y a celui qui sort des urgences avec une éviction non appliquée.

    RépondreSupprimer
  6. A Helen: tu es adulte et tu sens si tu peux aller au boulot ou pas, au pire tu prends sur toi parce que tu ne peux pas manquer pour diverses raisons.
    Là on parle d'un enfant de maternelle !!! Contagieux en plus !!! Où est le respect de sa santé ? Et - accessoirement, hélas !!! - de celle des autres ?

    RépondreSupprimer
  7. C'est étrange comme on croit toujours que ce genre de parents n'existe pas dans les autres écoles... et en fait Si !!! (même si je n'ai pas encore eu exactement pareil).
    Bon courage jusqu'à vendredi (surtout qu'ils vont être super chauds jeudi et vendredi, non ?
    Valérie

    RépondreSupprimer
  8. Une partie du problème est sans doute celui de la "garde d'enfant malade". Tous les patrons ne sont pas conciliants, hélas. (L'autre partie du problème, c'est bien sûr l'inconscience des parents "après moi, le déluge".)
    Personnellement, la dernière fois que mon "petite section" a été malade, j'ai été ravie de prendre deux jours pour le garder.

    RépondreSupprimer
  9. tous les patrons ne sont pas conciliants, certes. Mais ce ne sont pas toujours les parents qui bossent qui ne veulent pas garder leur petit quand il est malade, hum. (J'arrête là, je ne voudrais pas avoir l'air d'une vieille bique d'instit aigrie.)

    RépondreSupprimer
  10. Bique peut être, mais à 29 ans, on n'est pas vieille!

    RépondreSupprimer
  11. Et dire que pour un petit rhume je ne met pas mon fils (en ps) à l'école, bah oui un rhume ça fatigue, ça rend grincheux, je préfère qu'il reste au chaud auprès de moi. (même si en général au bout d'une heure je regrette mon choix ^^")

    Lo'

    RépondreSupprimer
  12. ah moi cette semaine j'ai eu un must aussi : gosse de PS arrivant dans le couloir en tenant debout parce que c'est la mode, yeux en berne et nez morveux, mère : - " il est malade, bon, je suis en vacances mais je me suis dit que j'allais essayer de le mettre qd même à l'école"... j'ai adoré... hum, elle a adoré la façon polie mais claire avec laquelle je l'ai gentiment invitée à reprendre la porte avec son loulou sous le bras... énorme!!! j'ai failli lui demander si elle avait ses courses de Noël à faire mais ça paraissait trop facile...

    RépondreSupprimer
  13. Ouais. L'école comme garderie. J'ai failli me fâcher avec mon époux à ce sujet...

    RépondreSupprimer
  14. :-) Ce qui m'amuse en te lisant, c'est que pour moi c'était le contraire. Il suffisait qu'ils aient l'air un peu patraques et je filais voir l'instit pour dire que s'ils n'allaient pas mieux fallait fissa m'appeler, que ça ne posait aucune souci, que je pouvais les récupérer en 15 minutes chrono, qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige fondu... mais je t'assure qu'en 3 enfants scolarisés, JAMAIS, je dis bien JAMAIS un de ces instits pas sympas n'a voulu me passer un petit coup de fil au boulot histoire que je sèche le boulot une demi-journée at least pour cocooner ma descendance en usant mes jours enfant malade !!!! Pas de justice !

    Névrosia

    RépondreSupprimer
  15. Tu sais à quoi on reconnait les cons? Ils osent tout!

    Ici les parents flippent, ils savent que je rigole pas avec les gamins malades, donc on me fait rarement le coup de l'advil. Tfassons j'ai à côté de ma chaise le thermomètre frontal non mais oh.

    Sinon j'ai eu le cas contraire, une ptite loupette, dès qu'elle a le nez qui coule, ses parents la gardent. Elle a un traitement antibio de 8 jours mais pète la forme au bout de 4? Elle reste la maison. Sur la période 1 elle a raté UN TIERS du temps de classe. J'ai expliqué gentiment la situation aux parents et surtout j'ai dit à la minette choupette: Ecoute poulette, si tu veux venir à l'école et que papa maman sont pas d'accord, tu te fâches, tu leur fais la misère tu m'entends, tu pleures tu cries tu tapes du pied!

    Depuis, plus un jour d'absence (ses parents sont tops, franchement) par contre ça a été dur pour elle les deux semaines de vacances hein, elle a demandé tous les jours quand est-ce qu'elle revenait en classe!

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: