Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mardi 30 août 2011

L'Ours est le seul être que je connaisse (mais faites-vous connaître, après tout, si vous zêtes pareil) qui, (en plus de lire Fénelon sur la plage), vérifie avec son niveau à bulle d'air comprimé le plus consciencieusement du monde, et plutôt deux fois qu'une attention, que les tasseaux (qui seront par définition complètement cachés derrière les lambris, je précise au cas zou), sont parfaitement impeccablement et excellemment bien droits.
Ton perfectionnisme te perdra, je lui ai dit.
Mais ta négligence te tuera avant moi m'a-t-il répondu.
(Les enfants ne sont pas là et nous passons quelques jours en doudou-croque-love, ça se voit, hein?)
Lalalala, sur ce, je vous laisse, (c'est pas que ça m'amuse, mais) je vais préparer ma classe, moi.

dimanche 28 août 2011

L'Ours à la mer.

L'Ours, on s'en serait douté, est allongé sur le sable avec un bouquin. Cependant, il faut croire qu'il a poussé le bouchon un peu loin cette année en emportant Fénelon: il dort.

".. les substances crées et bornées n'étant pas l'être sans restriction, ne sont que des manières d'être, et que toute la différence qu'il y a entre les substances et les accidents, c'est que les substances sont l'être avec une mesure, borne ou modification qui constitue les essences et que les accidents sont des modifications qui peuvent être changées sans que la borne ou mesure de l'être soit changée..." Fénelon, La nature de l'homme, page 856, marquée par une petite goutte de bave de l'Ours endormi.

jeudi 25 août 2011

Brisefer à la mer.

Il râle qu'il fait trop chaud. Il s'allonge en plein cagnard pour être super bronzé quand on rentrera. Il a peur de rayer ses Raytrucs dans le sable, il les porte toujours sur le nez. Il a peur de bronzer avec la marque des lunettes. Il râle qu'il a la dalle. Il veut rentrer. Il finit par aller dans l'eau où il restera tout l'après-midi sans vouloir en sortir. Il veut plus rentrer. Il envoie des textos à ses potes Je me fais grave chier.

mardi 23 août 2011

Puceminus à la mer.

Du matin jusqu'au soir, elle se baigne. Son frère vient de lui apprendre à plonger sous la vague au moment où elle arrive, elle n'a peur de rien, ni des algues, ni des grosses vagues, une tempête lui passerait dessus qu'elle resterait dans l'eau en riant.
Elle est si intrépide que je lui fais chaque matin deux petites nattes bien en hauteur sur la tête, pour qu'elle soit repérable plus facilement, devant, derrière, sur ou sous la vague.
Si vous avez aperçu cet été Fifibrindacier et ses nattes sautillantes au dessus de l'eau, avec une petite planche en polystyrène ornée d'une face de requin avec du rouge à lèvres, et qui chantait de bonheur à tue-tête "tu pues du cul tu sens l'chameau, i aïe i aïe oooh !", c'était elle.
(en vrai, elle a beaucoup grandi, depuis cette photo.)

vendredi 5 août 2011

La Petite Sirène

Dédicacée à FreD, comme promis (naaan, j'ai pas pris la pose les pieds dans l'eau, elle sentait trop le poisson, cette fille).