Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 8 décembre 2008

On n'achète pas Bellzouzou.

S'il y a bien quelque chose que je déteste, outre la pub en général, c'est le démarchage téléphonique.
Avant, j'étais tellement contente que ce ne soit pas ma belle-mère à l'autre bout du fil que, de reconnaissance, je restais polie en écoutant attentivement le monsieur avant de lui annoncer de mon plus mélodieux Non merci, désolée, que ça ne m'intéressait pas.
Ensuite, devant la multiplication des appels, j'ai décidé de m'amuser un peu tant qu'à faire, genre j'écoutais patiemment le bonimenteur bonimenter tout en me beurrant une biscotte ou en vidant mon lave-vaisselle, parfois je faisais répéter pour avoir l'air de vouloir bien tout comprendre, je me faisais expliquer en détail, et au dernier moment je lançais un Chais pas, faut que je demande à ma mère, et ma mère elle est pas commode, elle dira non chuis sûre, c'est bêêêête, hein. Mais bon tout ça c'était encore de la rigolade, genre quand les enfants étaient encore petits et qu'ils n'avaient pas tout un tas de devoirs à faire (vu que les appels ont toujours lieu à l'heure des devoirs, z'avez remarqué?)
Maintenant donc, je suis passée à la vitesse supérieure.
Je fais du rapide, efficace, au pire je fais du vite-fait-bien-fait- je- t'envoie-le -télévendeur-se moucher le nez genre, au mieux je lui raccroche au pif ça ne fait pas un pli (et gare à celui qui rappelle fâché pour me dire que ça ne se fait pas, ouhla).
Pourtant, l'autre soir, en plein dans la révision d'histoire de Minipuce, le siècle des Lumières, tout un programme, on en bavait des ronds de chapeau, c'est vous dire si on s'amusait dur:
- allô? madame Bellzouzou? c'est votre opérateur, Monsieur dernier chiffre avant la dizaine (que si vous aviez su comme on était nul jamais vous seriez venue chez nous, ndlr.
Là, je ne raccroche pas, j'écoute; attends, c'est mon fournisseur, imagine qu'il me dise que désormais je n'aurai plus jamais jamais jamais de problème avec ma messagerie, soyons fou?) - Savez-vous, Madame Bellzouzou, que depuis trois semaines, de terribles attaques blablabla cheval de Troyes blablabla plus d'un millier d'ordinateurs infectés blalabla que si vous n'avez pas d'antivirus efficace blablabla sera vraiment terrible!!!
- (voix de tête et ton affolé) haaaan, mais qu'est-ce que je dois faire??
- peut-être changer d'antivirus, si le votre n'est pas efficace.
- mais c'est que je l'aime beaucoup mon petit antivirus, il est très mignon, il a de grands yeux noirs!
- (rigole) et c'est quoi, au fait, votre antivirus, Madame Bellzouzou?
- (très sérieuse et quasi désespérée) mais c'est mon petit panda!!!
- pardon? (se reprenant) ah oui, P*a*n*d*a!! (toussote) si je peux me permettre, notre antivirus à nous, celui que je vous propose d'installer, est bien plus efficace, parce que blablabla
- (gémissant) il faut que je me débarrasse de mon petit panda, c'est ça que vous êtes en train de me dire?
- hum (gêné), c'est ce que je vous propose, en effet, Madame Bellzouzou.
- Ah ça, j a m a i s!! mon petit panda est très mignon, il est gentil et ça fait longtemps que je le connais, je ne me séparerai jamais de lui ou alors il faudra nous arracher l'un à l'autre, vous entendez?
- (silence; doit commencer à se demander si c'est du lard ou du cochon)
- tenez, il va tout vous expliquer lui même, vous voulez que je vous le passe, mon petit panda?
- hein? (re-toussote) euh, oui, si vous voulez!
(aparté: il est fou, ce type, hein?? je vous jure que c'est la vérité vraie, il m'a dit "si vous voulez" quand je lui ai proposé de lui passer mon panda!!
A présent, on ne pouvait plus s'arrêter en si bon chemin, Minipuce riait à s'en décrocher les joues, aaah c'était autre chose que réviser le siècle des lumières, croyez-moi.) - bon ben je vous le passe, hein!!! tiens mon petit panda, parle au monsieur qui veut nous vendre un antivirus!!
- (l'Ours rentrant à l'instant et comprenant instantanément l'affaire -c'est pas pour rien qu'il lit Voltaire dans le texte -): honk honk honk honh honk honhonhonhonhonk honhonhonhonhonhonhonhonk!
Croyez le si vous voulez, le type, il a bien mis une minute avant de raccrocher, on l'entendait même qui essayait de parlementer avec mon panda.

19 commentaires:

  1. Ah mais c'est qu'on se marre par chez vous ma bonne dame !!!

    N'empêche au bout d'un moment les gens qui appellent, ils doivent tenir un carnet de "perles"...et quand ils ont besoin de rire un bon coup, ils vous appellent...en tout cas, ils devraient faire ça !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai une autre technique de très mauvais goût, mais efficace et culpabilisatrice à souhait : je coupe très vite les démarcheurs téléphoniques d'une petite voix tremblottante en leur disant "mon mari vient de mourir et nous sommes en plein dans les obsèques". Aucun, tu m'entends, aucun n'a jamais osé insister. Quand j'étais encore mariée, ça faisait rire mon mari. Jaune.

    RépondreSupprimer
  3. moi, j'adore qu'on me raconte ses trucs face au démarchage, ça me fait me sentir moins seule, et ça me donne des idées, merci Joelle.

    RépondreSupprimer
  4. Thémilia-of-the-Sud8 décembre 2008 à 20:39

    AAAAhh ! celle-là, elle est top, Bellzou ! La prochaine fois que j' cause avec l'Ours, je lui ferai des "honhonhonk" !!

    Sinon, mouaa, je leur demande : "fait beau et chaud chez vous, là-bas de l'ot côté de la Méditerranée, pask'ici dans la Beauce pourrie ça caille un max".... et du coup, ça les vesque que je les ai démasqués... et toc, bye bye !

    RépondreSupprimer
  5. :-D Moi j'ai été de l'autre côté de la ligne pendant mes études, alors du coup je suis patiente et compréhensive, parce que je sais qu'ils ont un superviseur qui écoute les conversations et qui les rend responsables de pas vendre le produit pourri et leur met la pression.
    Quand je suis pressée je dis que je suis malade et ils n'insistent pas non plus.

    RépondreSupprimer
  6. j'ai une parade pour toutes les attaques de démarcheurs-téléphoniques, mais j'avaoue que celle-ci est terrible !!! j'en pleure !!!

    RépondreSupprimer
  7. moi je décroche le téléphone à la maison en claironnant à chaque fois: "cabinet ministeriel de Nicolas sarkozy", ou autre bêtise selon l'humeur, les amis sont habitués, les autres abandonnent...quand j'oublie et que j'ai le démarcheur , je lui raconte tout plein de bêtises aussi: le temps qu'il fait, le nombre de mailles qu'il me reste à tricoter etc... ils se lassent, je pense qu'ils m'ont mis desormais sur leur liste rouge"à ne plus appeler, folle!!!" mais tu m'as bien fait rire avec ton panda!

    RépondreSupprimer
  8. Moi je leur demande poliment leur nom de famille, le nom de leur entreprise, puis je leur dit que nous sommes sur la liste orange (gens demandant à ne pas avoir de sollicitations commerciales au téléphone) que les entreprises se sont engagées à respecter...
    C'est radical, rappellent pas.

    Je sais que c'est un boulot etc. Mais le fait qu'on vienne me monopoliser mon temps et mon téléphone, chez moi pour me vendre un truc ça m'énerve au plus haut point.

    RépondreSupprimer
  9. Bellzouzou,je te hais !
    J'étais bien tranquillement en train de lire des blougs, pendant que mes élèves suent sang et eau sur leur interro, et là,paf, la crise de fou rire. Va essayer d'être discrète quand il y a un silence de plomb dans ta salle !
    Bon, en même temps, merci pour ce moment de rire, j'en avais bien besoin :-)

    RépondreSupprimer
  10. mais c'est une famille de fous furieux, c'est confirmé à présent au cas où certains en doutaient encore!!!
    j'ai bien ri, merci!
    :)

    RépondreSupprimer
  11. Depuis que je suis sur liste orange, nous ne sommes plus dérangés du tout. On n'essaie plus de nous vendre des cuisines ou de nous proposer des programmes de déficalisation. On ne nous dit plus que nous avons gagné une perceuse ou une cafetière et que nous devons aller les chercher ENSEMBLE dans un magasin de canapés...
    Non, plus rien de tout ça.
    D'ailleurs, comme nous n'avons pas d'amis, notre téléphone ne sonne même plus !

    RépondreSupprimer
  12. vous avez de l'imagination vous au moins,moi je ne sais jamais quoi le dire alors je subis en silence et en serrant les dents!

    RépondreSupprimer
  13. L'autre jour lorsqu'une brave dame a commencé par "bonjour Monsieur, vous avez bien entre 25 et 75 ans?"

    Gai Luron a aussitôt rapidement "Ah ben non j'ai 76 ans".

    Et du coup c'est ELLE qui s'est excusée et a raccroché :-D

    Les enfants eux ont failli s'étouffer de rire!

    RépondreSupprimer
  14. @ Sosso: il y a peu j'ai eu droit à un " Allô? madame Bellzouzou? vous êtes bien à la retraite??"
    ;-)

    RépondreSupprimer
  15. Je me bidonne rien qu'en y pensant !!! Merci pour cette chouette anecdote !

    RépondreSupprimer
  16. J'en suis à 4 ou 5 appels de ce type PAR JOUR

    J'en peux plus

    Du coup ça donne les trois premiers:
    CA NE M'INTERESSE PAS AU REVOIR MADAME/MONSIEUR
    et je raccroche

    le quatrième morfle:
    QUI VOUS A DONNE MON NUMERO DE TELEPHONE??
    PARCE QUE JE NE VOUS AI JAMAIS DONNE MON NUMERO DE TELEPHONE! COMMENT OSEZ VOUS APPELER CHEZ MOI ET ME DERANGER? PARCE QUE OUI VOUS ME DERANGER MADAME ET JE VOUS PRIE DE NE JAMAIS ME RAPPELER PARCE QUE VOUS ME GONFLER SERIEUSEMENT LA!

    et je raccroche
    ptin ca fait un bien fou
    je sais que blablablabla c'est un métier blablabla mais FEUQUE j'en ai hyper marre, point barre.

    RépondreSupprimer
  17. et évidemment s'il y a un cinquième, il a droit au cri primal dans les esgourdes.

    FONT CHIER!

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: