Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 30 juin 2008

Les jours enchantés.

Au mois de juin, je pense toujours que je le hais (le mois de juin).

Déjà, je sais c'est con, mais je l'associe aux examens de fin d'année; j'ai beau en être débarrassée (des examens, j'ai l'impression de ne pas être claire en ce moment, me trompe-je?) depuis de longues années déjà, quand les beaux jours se pointent, j'ai comme des réminiscences de désespoir et de stress de cette époque-là.

En plus, juin, c'est concerts, galas, anniversaires, auditions, et pots de fin d'année à n'en plus finir; juin, c'est des bilans, des réunions, des prévisions, des compte-rendus, 27 livrets d'évaluation à remplir et ma classe à ranger; juin, c'est mes poâls aux pattes en friche sous les jupes et le bronzage pas uniforme, la marque des lunettes de soleil, des manches du tee-shirt et des lanières des sandales, râlalah ché misère toussa chuis bien malheureuse.

En juin, je suis toujours un peu déprimée, va savoir; je suis fatiguée, je me traîne, j'ai chaud, je râle que je vendrais bien ma vie moi aussi, tiens.

Et puis heureusement, juin, c'est parfois des soirs enchantés où on se réunit entre filles à la chandelle pour papoter jusqu'à nuit noire et manger des crevettes à la Créole;

Et juin, c'est parfois une après-midi enchantée où l'on retourne près de là où on a grandi revoir des amis de toujours dans un grand jardin qui sera bientôt vendu, se présenter les derniers-nés comme tes grands ont poussé dis donc la maison de ton grand-père c'est toujours la même je m'en vais je fais peau neuve tu te souviens de ce que je t'avais dit un jour il y a vingt ans.

Et puis finalement, c'est quand juin se termine qu'on réalise qu'on l'aime tant.
Nan parce que juillet, c'est pire encore, trouvez pas?

14 commentaires:

  1. Bon allez, j'ai pas 383 000 dollars sur moi, mais pour 10 euros, je me contente d'acheter ton george. D'acc ?

    RépondreSupprimer
  2. tsss, y a d'autres aspects sympas dans ma vie, tu sais...
    ;-)

    et pis d'abord, ON N'ACHETE PAS GEORGE, GEORGE NOUS CHOISIT (ET IL CHOISIT MOI, EN L'OCCURRENCE), OK???

    RépondreSupprimer
  3. nan c'est pas vrai, juillet c'est pas pire que juin!

    Y'a que décembre qu'est pire pasqu'en plus il fait moche!

    A part ça tu viens de me bousiller mon billet de demain qui était EXCATEMENT sur le même thème, qu'on va dire que j'ai copié maintenant si je le fais, c'est malin!

    RépondreSupprimer
  4. ici, juin a été pourri. vivement juillet...

    RépondreSupprimer
  5. bellzouzou qui fait de la déprime???allons allons...!
    :)

    RépondreSupprimer
  6. Marc--) c'est pas de la déprime, bien au contraire, c'est un constat que même si on a le droit de râler, dans le fond la vie c'est hyper-chouette.

    Belle--) pour moi, il n'y a qu'un mois vraiment moche, c'est novembre, quand je dois rentrer en ville après juste 6 mois de vacances, et qu'il fait très très pluie et brouillard, que la neige est même pas là, mais qu'on se gèle quand même parce que c'est trop humide, qu'il y a plus de lumière, et que plus personne ne m'aime.... Déjà en décembre c'est mieux.

    RépondreSupprimer
  7. Et puis je ne sais pas si George te choisit, mais moi je te choisis, c'est déjà un petit quelque chose non?

    RépondreSupprimer
  8. un joli billet ,bonnes vacances bellzouzou!!!

    RépondreSupprimer
  9. Tu nous refais le même billet fin juillet ?

    RépondreSupprimer
  10. En fait, tous les mois sont beaux, c'est ce qu'on en fait, pas ce qu'ils sont.
    Arf, super, ce que je viens d'écrire...

    RépondreSupprimer
  11. Juin serait si beau, sans fêtes de fin d'année à la noix, sans examens, sans inscriptions diverses et variées...
    Il faudrait passer juin en méditation dans le Larzac ou aux Maldives (au choix)(avec George,évidemment)...

    RépondreSupprimer
  12. tu l'as dit ma bellzouz'
    allez, bientôt la quille;-)
    bonnes vacances!

    RépondreSupprimer
  13. C'est ça la vie toute l'année ! Des moments de pure douceur pour nous faire oublier les autres...

    RépondreSupprimer
  14. j'aime bien le ton aigre-doux de ce billet, merci!

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: