Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mardi 13 mai 2008

Avec mes sabots dondaine, hohoho.

Vous me croyez si vous voulez, mais à l'école, le matin, souvent, il y a quelques mamans qui accompagnent leur enfant en chemise de nuit. Si.

La première fois, ça m'a fait tout drôle, mais maintenant, je suis ha-bi-tu-ée.

Je pense qu'après avoir déposé leur gosse elles retournent se pieuter vite fait, parce qu'à l'heure des mamans le soir elles sont habillées comme vous et moi, chic et tout et tout.

Mais le matin, c'est chemise de nuit. Quand il fait un peu frisquet, elles enfilent une robe de chambre par dessus, quand il neige, elles mettent l'anorak, on n'est pas des bêtes, hein.

Ma collègue, elle a même une mère d'élève qui vient en nuisette.
Je sais que c'est dur à croire, mais faites un effort.
Par dessus, comme elle doit quand même avoir sa petite pudeur, elle porte en général une robe de chambre rose fushia en pilou pilou par-dessus sa nuisette donc (et je sais que c'en est une et non pas une très vulgaire chemise de nuit parce qu'on voit ses bretelles qui dépassent de la robe de chambre.)

Mais je vous ai dit qu'avec l'habitude, on n'y faisait (presque) plus attention.

Cette maman-là a une autre particularité (et à part ces deux signes bien distinctifs, c'est une personne tout à fait ordinaire, notez bien): elle a peur, de tout, tout le temps, pour sa fille.

L'autre jour, ma collègue prévient les parents d'élèves via le cahier de correspondance que sa classe va aller visiter une ferme la semaine suivante.
Le jour dit, la maman arrive dans le couloir au moment où les élèves enfilent leurs bottes et prend brutalement et tragiquement conscience que la visite de la ferme va avoir lieu aujourd'hui et que le départ est imminent.
Elle se met à paniquer, agrippe ma collègue par le pull: "c'est aujourd'hui que vous allez à la ferme, hein? c'est aujourd'hui? alors je viens avec vous!!!"

Ma collègue, elle aurait accepté de bon coeur, si ça pouvait la rassurer la pauvre femme, pourquoi pas après tout? mais quand même, avec ses cheveux pas démélés, sa nuisette, sa robe de chambre en pilou pilou et ses sabots en plastique, elle aurait pu faire peur aux animaux, c'était donc pas possible, dommage hein, la prochaine fois peut-être?

21 commentaires:

  1. rhooo, mais non, quel dommage ! J'imagine le reportage photo des enfants ! :-))

    RépondreSupprimer
  2. J'en reste toute rêveuse...

    Et ce n'est pas une expression car cela m'a fait remonter de très très loin de ma mémoire quelque chose qui ressemble à un souvenir mais qui serait plutôt (vu l'improbabilité que j'aie oublié un tel épisode réel) le souvenir d'un ou plusieurs cauchemars : celui où je pars en peignoir de bain au travail, et je suis un peu gênée de me retrouver dans le métro en peignoir, et toute nue dessous... mais bon j'essaie de me dire que j'y peux rien, j'ai pas eu le temps de / pas pu m'habiller c'est tout et si les gens sont pas contents c'est pareil mais quand même ça me gêne un peu.

    Vraiment hein... en chemise de nuit à l'école ! Bon d'accord je vais bien en pyjama acheter mes croissants mais je mets un pantalon et un pull par dessus, ni vu ni connu, et en plus je suis toujours bien coiffée même au saut du lit( si si )


    Flo

    RépondreSupprimer
  3. Oh, pas possible là.
    Franchement j'ai jamais vu...
    J'ai l'impression que ici si une Maman venait en nuisette on aurait plus souvent les Papa qui amènent leurs gamins ;-)
    Le pire dans mon école c'est une maman chauve qui vient avec juste un mini bandana sur la tête (elle dit qu'elle supporte pas la perruque)... Arg, c'est moi !

    RépondreSupprimer
  4. :-) Le coup de la chemise de nuit, du jamais vu chez nous non plus ! Déjà que j'étais pas tendre avec les reines du survêt 24h/24,là le coup de la nuisette et de la robe de chambre, ça m'achève !
    Tiens, ça me rappelle un autre souvenir du même acabit, j'm'en vais en faire un post.

    RépondreSupprimer
  5. moi je le fais de plus en plus souvent, accompagner mes filles pas trop réveillée/habillée/maquillée... j'en profite encore pour les qq mois de mon congé parental : je reviens avec mon bébé, au programme ptit déj tranquilles avant tout.
    et puis quand je me couche à 2h du mat' pour lire tous les blogs passionnants, le lendemain le réveil me fait mal à la tête ! :D
    ben, la faute à qui ?!

    marion

    RépondreSupprimer
  6. ahhhh mais madame, c'est que tu n'as jamais vu la tenue vestimentaire de la mere ricaine
    c'est pilou pilou, et surtout l'uniforme de la mere de famille a savoir le survetement en velour rose fluo !!!!
    que meme pour faire le menage ou sortir la poubelle je n'oserais pas....

    RépondreSupprimer
  7. moi, à 8h30, à l'école, je suis encore plus sciée par l'inverse : les maquillées, brushingées, avec des vêtements repassés, sans de tache de lait sur l'épaule… là, je suis impressionnée!

    RépondreSupprimer
  8. C'est pas évident à croire, mais après tout.
    Dommage qu'elle ne soit pas allée à la ferme.
    La tête des fermiers...

    RépondreSupprimer
  9. purée c'est la France profonde par chez toi... j'ai pas vu de dame en robe de chambre et pantoufles dans la rue depuis 1979 au moins...

    Dire que j'avais presque honte quand j'emmenais les grandes à l'école avec le bébé encore en pyjama babygros parce que je le réveillais 2 mn avant de partir...
    Ah si j'avais su ! j'aurais pu y aller avec mon pyjama et ses 2 gouttes de pipi !

    RépondreSupprimer
  10. Quelle faute de goût! Tout le monde sait très bien que la chemise de nuit ne se porte que le dimanche matin pour aller chercher le pain à la boulmangerie du coin, pffff...

    RépondreSupprimer
  11. Même dans ma zone très très rurale, j'ai jamais vu ça et je n'ai jamais osé... J'ai déjà mis du temps à me résigner à y aller parfois sans mascara (parce que quand même, et là je lui donne raison à cette brave dame, c'est un plaisir incommensurable pour une mère de famille de prendre sa douche dans une maison désertée, en sachant que rien ne viendra troubler ce moment, ni hurlements, ni réparation de tracteur playmo...).

    RépondreSupprimer
  12. Tordante, ton anecdote, et moi je n'ai jamais, jamais vu ça!!! Où habites-tu???

    PS : J’ai fait un post pour parler de la guerre qui a lieu actuellement au Liban. Ce serait bien que tu viennes le lire, sans te commander hein, mais je trouve que les médias français sont tellement nuls sur ce coup-là que vraiment j’ai envie d’en parler. Je mets en lien deux blogs de personnes qui sont sur place et qui donnent un point de vue en temps réel sur l'actu. Bon, voilà, désolée de mon sang-gêne mais le sujet me touche. (Je vais me permettre de laisser ce message sur plusieurs blogs).

    RépondreSupprimer
  13. Je précise pour les incrédules que je travaille dans une école à configuration un peu "particulière", et qu'auparavant je n'avais jamais vu les tenues de nuit de mes parents d'élèves;-)

    RépondreSupprimer
  14. c'est moi la mère de famille en sabots et en nuisette qui a peur, merci, hein, de faire un billet sur moi.....

    RépondreSupprimer
  15. ps: c'est une blague, hein,bellzouzou ingalls, le comm précédent!!!
    fred(l'autre)

    RépondreSupprimer
  16. Une copine qui habitait le centre de Grenoble me disait qu'elle voyait quelquefois les madames du quartier prendre le tramway en robe de chambre.

    Elle aimait bien, ça lui donnait une impression de...ché pas, moi, de liberté, de décontraction, de gemütlich.

    Etre gemütlich hors de chez soi, c'est le comble du comble, non?

    RépondreSupprimer
  17. Ah, ben moi qui ne peut pas sortir de chez moi sans m'être au moins coiffée et avoir enfilé de quoi soutenir mes deux Roberts...
    Ca a l'air rigolo, par chez toi, le boulot!

    RépondreSupprimer
  18. Je mets pas de chemise de nuit, alors parfois, il m'est arrivé d'aller amener miss E au collège, en peignoir, et en chaussons.
    Mais je reste dans la voiture.
    Faut pas pousser mémé dans les orties tout de même.
    Mais c'est vrai que bon, le matin, 10 minutes de gagné... ma foi...

    RépondreSupprimer
  19. :-) ça il m'est arrivé de le faire deux fois, par contre. Because comme JKG partait à 5h du mat pour attraper un avion à Orly, je le déposais en gare (pas de bus) et comme je savais que je rentrerais me recoucher sans voir personne, je mettais un manteau sur ma robe de chambre. Mais j'ai eu les deux fois super peur de tomber en panne.

    RépondreSupprimer
  20. Bon ben alors la "configuration" de mon école doit être aussi particulière que la tienne, parce que moi le coup de la chemise de nuit ou du pyjama j'ai déjà vu...plusieurs fois (pas la nuisette je te l'accorde);-)

    Sinon heureusement que tu as refusé de l'emmener à la ferme, ça aurait pu faire tourner le lait de ces pauvres vaches!

    RépondreSupprimer
  21. Merci pour l'anecdote, elle a alimenté (façon de parler)le dîner familial et a bien fait rire les enfants... Vu juste une fois et la maman était en retard.

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: