Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 3 juin 2007

Bellzouzou balance.

Bon les mamans, je vous ai épargnées jusqu'à 17H01 en ce jour de fête, c'est bien parce que c'est vous. Je vous ai laissé jouir pleinement de votre petite sauterie annuelle, carte en forme de coeur toi la plus belle des merveilles mon trésor tu vaux de l'or et je t'adore.
J'espère que vous en avez bien profité, hein, parce que ce soir, vous êtes grandes, majeures, vaccinées, vous avez la clé de votre derrière, vous ne croyez plus au Père Noël, parfait, je vais tout vous dire.
J'aime pas l'amour la teuf des reums*. Non, parce que moi, je sais comment et à quel prix elles sont fabriquées, ces petites saloperies merveilles de colliers de nouilles, et vu de l'intérieur, c'est pas joli joli si vous voulez tout savoir.
(Ouais, aujourd'hui, je balance, et j'fais pas semblant, attention.)
Déjà, c'est un fait minimisé par les instances supérieures de l'Education Nationale; on étouffe, on nie, mais les faits sont là: deux mois avant et jusqu'à trois semaines après ce jour merveilleux qui vous tire la larmichouille et pollue tous les blogs de mamans photos à l'appui et racontage par le menu des festivités, les instits sont raide déf' sous lex*omil pour ne pas rendre les clés cette année encore, je ne vous parle même pas de ces pauvres ATSEM, ce serait trop cruel. Rien que pour ça, moi j'dis que c'est un scandale qu'on n'interdise pas par décret de fêter les matices génitrices. Mais attendez, ce n'est pas tout.
Aaaah, on vous fait croire que votre nain vous fabrique votre pot à crayons en feuille de bambou et bouse de zébu avec amour tout en récitant in petto maman coeur pleine de douceur tu m'apportes du bonheur et tu es la fleur et l'amour de mon coeur, peau de zébie et graisse de phoque, on vous ment, mes petites mères.
En réalité, votre nain vous fabrique votre grosse mocheté à la chaîne, à la va-vite, dans le stress et sous la pression des maîtresses qui mettent un point d'honneur à faire encore plus moche que leur collègue de la classe d'à côté (question de réputation) et croyez-moi, se crèvent la paillasse pour ça.
Par ailleurs, ne pensez pas que l'odieuse pratique de la remballe soit l'apanage exclusif de l'inter*market de votre quartier.
A l'école aussi on la pratique depuis toujours, en tout légalité, en toute impunité.
On vous ressort le modèle du collier de nouilles de l'année d'avant, voire d'années antérieures, on change l'algorithme, les couleurs, pour faire neuf, on pose un peu de vernis et une nouvelle étiquette par-dessus et le tour est joué ni vu ni connu, on vous embrouille, les mamans.
La boîte à coeurs a toujours le même patron, ne me dites pas que c'est seulement maintenant que vous vous en apercevez, on a juste changé la couleur de l'emballage et laissé votre nain tout cochonner dessus en vous dessinant des coeurs qui ressemblent immanquablement soit à des fesses soit à des tâches de sang.
Idem pour les poésies maman je t'aime voici ton poème: autant que vous le sachiez, les merdouilles qui riment et qui causent de la fêtes des mères deux zen un, ça court pas les rues hein, on est quand même bien obligées de réchauffer celle d'il y 5 ou 6 ans.
Bon, comme on est malignes, on calcule bien si un grand frère qu'on a eu il y a deux ans n'avait pas déjà appris celle-là, on fait des recherches, on enquête auprès des collègues, des ATSEM, des dames de cantine, du jardinier qui en général se souvient bien grâce au nom des fleurs auxquelles on a comparé les mamans d'une année sur l'autre (dans mon école, on tient à jour, très méticuleusement, un petit carnet: nom de l'instit, année, poésie apprise, c'est clair, net et sans tache, on ne s'est jamais fait prendre en flagrant délit malgré les rumeurs et les doutes de certains parents, personne n'a jamais réussi à prouver quoi que ce soit).
Mais il faut bien que vous vous mettiez dans la tête que la poésie unique, très spéciale pour toi maman car on a mille choses de tout dans la vie MAIS on n'a qu'une seule et unique maman originale et singulière, eh bien votre soeur, votre cousine, votre voisine, votre poissonnière, pire: votre belle-mère l'a sûrement déjà entendue!

(*copyright Bismark)

20 commentaires:

  1. d'ailleurs ça vout fait tellement ch... la préparation de la fête des mères qu'on peut être sûr d'une chose, c'est que la fête des pères, qui a de plus le mauvais goût d'être après, vous vous en battez l'oeil grave ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis MDR !!! je m'en doutais bien que ça se passait comme ça. Sauf que...
    SAUF QUE cette année ici, comme l'année dernière, peau d'balle et balai de crin comme tu dis, parce que gnagnagna, on fait qu'une fête, la fête des PARENTS, et pour pas faire de jaloux, ya qu'UN cadeau, donné entre les 2 dates... génial, hein, moi aujourd'hui, j'ai RIEN eu !!!! Ca sert à quoi d'avoir pondu 3 enfants, alors ???
    (je m'étendrai pas sur la légitimité d'une fête commune alors qu'il y a de + en + de divorces, hein, parce que j'ai toujours pas compris le pourquoi du comment ;-D )

    RépondreSupprimer
  3. J'ai pleuré de rire dis donc, parce que je connais la galère, je suis EJE, et que avec des enfants de 2 ans, c'est presque encore pire!
    Et comme je suis aussi maman, j'ai eu ma larmichette en écoutant Emma (5 ans) me dire son poème... jeudi... et que depuis, je porte mon pendentif-coeur en pâte Fimo...
    Le cul entre deux chaises, quoi....

    RépondreSupprimer
  4. Vouais. Quand même ! là tu pousses ! ma vie dégringole....

    est ce que tu te rends compte que j'ai encore un carton au grenier (et pas une boite à chaussures) plein des trésors que mes petits chéris ont fabriqués pour moi il y a ... quelques décennies.

    Comment ose tu dénigrer ainsi ces oeuvres d'art impérissables.

    Je ne sais pas si je reviendrai jamais te lire, toi qui a détruit mes illusions d'une façon si cruelle et brutale.

    Et celles qui se marrent c'est rien que des sans coeurs.

    RépondreSupprimer
  5. alors la tu me brises, tu me tues
    si j'accouches c'est de ta faute !!
    non mais moi j'ai toujouuuuurs la larme a l'oeil voir meme les grandes eaux, que meme les maitresses a l'ecole elles ont trop la honte elle preparent la boite a kleneex expres pour la frenchie

    non vraiment et toi tu me ids ca mais non je suis deprimee la

    te causes plus et meme , meme vais me venger sur dgeorge tiens !

    RépondreSupprimer
  6. Mouaaaaarf !
    Ben moi, mon Buldozer, il s'est fait piquer mon cadeau par un copain mal intentionné le dernier jour, il n'a pas eu le temps d'en refaire un à l'école, la maîtresse a laissé faire (c'est un scandale !), du coup, il a refait tout de mémoire à la maison.
    Quand à Tornade, les cadeaux étaient très joulis, mais la poésie, quetchi, rien, nib', peau d'balle... C'est quand j'ai vu le texte enroulé et collé au milieu d'un coeur découpé au ciseau cranté que je lui ai demandé, hé bien ELLE NE LA SAVAIT PAS
    ALors zut, hein
    ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Pffffffff! Tu veux nous faire croire que le trop mignon cadeau que te fabriquera Puceminus avec ses petites mains,l'année prochaine (même sous la pression), ne t'arrachera pas une larmichette ?
    Ben, rendez-vous l'année prochaine !
    p.s : je l'attends encore mon collier de nouilles :-(

    RépondreSupprimer
  8. tu brises mes illusions a tout jamais;heureusement que je n'aurai jamais d'enfant!!!

    RépondreSupprimer
  9. si tu veux je demande à Poulette de te pondre 4 - 5 poésies pour l'occasion, elle m'en a griffoné un carnet plein, ça lui fera plaisir (faudra peut-être corriger les fautes) et tu auras le top du top du compliment (l'essence même !)

    mais je crois que la fête des pater c'est bien pire : le papa-rapluie et le papa-rasol on a dû l'entendre 3 fois déjà... d'ailleurs en primaire ici elle a fait pschiiiiiiiit

    RépondreSupprimer
  10. Mois de mars, coup de fil de maman Ashley à Ashley.
    Maman Ashley: mais qu'est ce que je vais bien pouvoir leur faire faire pour la fête des mères, un truc qui me donne pas trop de boulot..
    Ashley: ben tu fais comme l'an dernier.
    Maman Ashley: ah bah oui je suis bête.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne suis pas sûre que l'enquête soit pratiquée dans toutes les écoles...... Du temps où les ados étaient en maternelle, puis en primaire, je me souviens m'être agacée d'entendre chaque année la même poésie dans la bouche d'un enfant différent !!!!
    Quant aux cadeaux....c'est bien simple, je les ai tous en cinq exemplaires !!!

    RépondreSupprimer
  12. J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...J'ai pas lu...

    RépondreSupprimer
  13. Le top, c'est quand un de tes enfants a deux années de suite la même maitresse (Genre,classes doubles)...
    T'as deux fois le même cadeau
    De la même couleur
    Heureusement, la fabrication de poésies, pour ma grande-du-CP c'est du home-made !!

    RépondreSupprimer
  14. Morte de rire!!! Mes années de primaire ne sont pas si éloignées (presque pas du tout!) et je me souviens que c'était avec maman que j'allais acheter le tissu commandé par la maitresse pour fabriquer le cadeau de fête des mères (parce que papa était toujours overbooké!). Maman s'en souvient encore!
    Tu me croiras si je te dis que j'attends que mon Jeune Homme soit assez grand pour me fabriquer collier de nouilles, boite coeur et autres beautés pour mon Nouel ou ma fête des mères?! Et j'ai même pas honte!

    RépondreSupprimer
  15. Uh uh uh uh uh !
    Ayant dans mes (mauvaises) fréquentations des instits, je confirme !!!
    Le fête des meurh, c'est trop l'angoâââsse

    Hu hu

    RépondreSupprimer
  16. bellzouzou, tu n'es qu'une vilaine qui m'enlève toutes mes zillusions !
    et encore le petit dernier est en CE2, il s'applique encore un peu pour les cadeaux, pasque les zados eux...

    et puis autre chose, le fameux collier de nouilles c'est rien qu'une légende, parce que meme avec trois enfants dont un au lycée, je n'en ai encore jamais reçu !

    RépondreSupprimer
  17. J'adôôôrrre, l'idée de la révolte des instits!
    Ceci dit, avec ma fratrie (entre 20 et 30 ans!) on regrette le temps de la boite-à-camembert-à-bijoux. C'était moins compliqué et moins fatiguant, cette année ma soeur a suggéré de faire un grand ménage-surprise- de toute la maison! C'est cool, la larmichette de maman même sans la maîcresse pour nous aider...

    RépondreSupprimer
  18. mdr ! j'en pleure de rire !

    menfin comme dirait l'autre... c'est l'intention qui compte hein ??? et finalement c'est l'émotion qui reste (et les nouilles terminent dans la casserole !)...

    RépondreSupprimer
  19. Ouais, le mien il a souffert, quand l'ATSEM lui a écrasé la main sur son coeur en terre, il a eu mal, paraît-il... Mais c'est un achement joli cadeau quand même!

    RépondreSupprimer
  20. Je recherchais ton blog depuis quelques semaines (j'étais tombée dessus par hasard et j'avais beaucoup aimé mais oublié de te mettre dans mes favoris).
    Là, je le retrouve et ... un trait fantastique, un petit billet doux caustique, une jolie perle m'attends ...
    Voilà, je me suis empressée de te mettre dans mes favoris ... de te présenter sur mon blog ... et ... d'y commenter ce petit billet ;-)

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: