Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 14 décembre 2006

J' en apprends tous les jours.

Quand mes deux nains aînés se disputent, tiens.
"Minipuce: ...et pis d'abord c'est bien fait pour toi, hahaha, steak haché, va!"
Pendant une fraction de secondes, je me dis: "tiens, ouf, elle est passée, la mode du célèbre "caaaaasséééééé" national. "Steak haché", c'est très con, mais ça change (moi, je suis pour varier les plaisirs, t'façons).
Mais Brisefer rectifie aussitôt:
-Ah ah, t'es trop nulle! on dit pas "steak haché", on dit "j't'ai caaassééé"! Alors apprends à parler français d'abord, avant de me dire des insultes!"
Mais y'a pas à dire, de not'temps, c'était quand même mieux* * "t'as les boules, t'as les glandes, t'as les amygdales qui pendent", pour mémoire.

13 commentaires:

  1. Ah ah ! Je savais bien, moi, que Ladymacbeth Minipuce avait la langue bien pendue ! Il faut lui faire lire Tintin, qu'elle s'imprègne des bons mots du capitaine Haddock.

    RépondreSupprimer
  2. thémilia l'alléchée14 décembre 2006 à 07:32

    preums !! tu veux que je prête le DiViDi pour que tes nains se remettent bien dans l'ambiance ?? Dis donc, ça va être dur oggi : couchée tard (avec des pensées -ou des actes- coch..) et levée tôt...pov'écoliers, vraiment à qui confie-t-on nos gosses ?? Elle est belle, l'Educ Nat, tiens !!

    RépondreSupprimer
  3. Marie-Dominique, dame de catéchisme.14 décembre 2006 à 07:35

    Juste ciel ! "Steack haché", c'est ce que l'empereur Dioclétien disait aux chrétiens au moment de les jeter aux lions. Voilà le résultat de l'école sans Dieu. Et on nous annonce en post-it express un billet qui n'est pas de confession pour demain, ça promet !

    RépondreSupprimer
  4. Alors les miens ont entrepris d'enrichir l'expression de départ, ça donne "Cassé, steack haché, à la voie lactée" (ben oui, on aime bien la rime chez nous).

    L'enfant attaqué répond quasi-systématiquement :"Pas de peau, foie de veau".
    Ça rime toujours et ça reste culinaire.

    Lorsque nous disions : "T'as les boules, t'as les glandes, t'as les amygdales qui pendent", ne s'agissait-il pas déjà l'époque de ris de veau ? :-)))

    RépondreSupprimer
  5. Dommage, parce que "steak haché", moi j'aimais beaucoup. Vraiment dommage...

    RépondreSupprimer
  6. Excellllllentissime... Je suis fan absolout' :-DD (je voulais écrire plein d'autres trucs, mais j'ai décidé de laisser des commentaires dits "àlabellzouzou").

    RépondreSupprimer
  7. Scrongneu de nerf de boeuf !
    Fric assez !
    Cré nom d'un chat !

    RépondreSupprimer
  8. Maître Crochu, huisssier de jussstisssce.14 décembre 2006 à 11:05

    Attensssion,les injures et gros mots entre frères et ssssoeurs, sssça peut aller chercher loin. Ssssi je sssssuis là pour le conssssstat...

    RépondreSupprimer
  9. Ca n'arrete jamais de rigoler chez toi???

    RépondreSupprimer
  10. "T'as les boules, t'as les glandes, t'as les crottes de nez qui pendent", voilà ce qu'ils disent chez moi.


    Alors comment va le chatpin ?

    RépondreSupprimer
  11. y'a toujours un chat et (presque) plus de sapin, en fait.

    RépondreSupprimer
  12. ça vaut pas ma petite soeur : "le poulailler! le poulailler! le poulailler e t'ai dit!!! euh non, euh, la feeeeerme-euh!"

    RépondreSupprimer
  13. Les crottes de nez ! Les crottes de nez qui pendent, pas les amygdales ! Oui, je sais, ce post est très vieux mais j'ai du retard de lecture, je suis arrivée après la bataille, désolée !

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: