Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mercredi 1 novembre 2006

La solidarité féminine existe ( si si, je l'ai rencontrée).

L'autre jour, mon ours et moi sommes allés commander des lattes de bois.
Mon ours, quand il bricole, il porte son crayon derrière l'oreille comme le boucher, un marcel blanc d'où s'échappent quelques poils et une douce odeur de transpiration (Marlon Brando dans Un tramway nommé Désir peut même aller remettre son pull), ça réveille la bête en moi et ...mais hum, là n'est pas le sujet.
Le sujet, c'est que j'aime quand mon ours bricole, c'est pour ça que je lui ai demandé de poser des lattes sur la baignoire, et c'est pour ça qu'on est allés en commander fissa, parce que mon ours aime bien me faire plaisir, et que moi, j'aime bien quand il m'obéit.
Bref, mon ours et moi sommes allés commander des lattes, et tout s'est passé sans encombre, sauf qu'au moment précis où nous avons donné notre nom à la vendeuse, celle-ci a distinctement eu comme un sursaut ; se reprenant, elle a levé les yeux de son bon de commande, et demandé d'un air détaché:"aaaaah, et est-ce que par hasard, vous avez de la famille à..."
Mon ours a répondu que oui, ses parents, et qu'ils étaient d'ailleurs venus choisir leur parquet justement ici, il y a environ un an, si c'est pas de la coïncidence, ça. (oui, ma belle-mère est capable d'emmerder le monde dans un rayon de plus de 300 km autour de chez elle, l'est trop forte, hein?)
"Mais je m'en souviens très bien, a-t-elle repris, des gens.. (petit temps d'hésitation) charmants! ...c'est drôle comme il y a des clients dont on se souvient mieux que d'autres..." (hum, tu m'étonnes, ndlr).
Et là, alors que mon ours était reparti dans ses pensées, comptant et recomptant frénétiquement ses lattes une à une, les découpant et les assemblant mentalement sur sa baignoire, elle m'a furtivement jeté un regard dont je vous jure, les gens, qu'il était empli de compassion pour moi.

7 commentaires:

  1. Le même regard que m'a lancé à plusieurs reprises (en 1h45, elle a eu le temps) la vendeuse de la boutique de vêtements où j'ai accompagné ma BM pour choisir sa tenue de mariage ( je sais, j'ai dit oui dans un instant de folie, je n'ai cessé de le regretter depuis...). Fin de l'histoire : elle n'a pas mis cette tenue, qui déplaisait à la Reine-Mère (91 ans) -oui, la sienne, elle a de qui tenir.

    RépondreSupprimer
  2. Je compatis d'autant plus que je n'ai pas ce genre de specimen à supporter.... pas de mec, pas de BM, le revers de la médaille, c'est que pour les travaux, je me débrouille :-/

    RépondreSupprimer
  3. bah, tu sais, une baignoire, ça peut rester sans latte, hein, toute nue elle est jolie aussi :c'est juste pour occuper l'ours que je le fais bricoler ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Mais heu, c'est quoi une baignoire avec des lattes ???? 8-O

    Sinon, pour répondre à ta question dans le fil de commentaire de ton billet précédent (ouais, je réponds ici parce que sinon, tu vas pas le voir ;-]), nan, le Lièvre n'aime pas se faire plaindre. En général quand il chouine, c'est qu'il est VRAIMENT malade, LUI ;-DD

    RépondreSupprimer
  5. alors il est guéri de sa fièvre
    (ou t'en profite pour le faire transpirer un max) ?

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: