Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 9 mars 2006

le coup des yeux de biche

Le fatal. Celui qu'on utilise pour obtenir ce qu'on veut. Vous connaissez? vous pratiquez? C'est IM-PA-RA-BLE et très simple avec un tout petit peu d'entraînement: 1) prenez d'abord une petite voix à la fois légèrement plaintive et câline (toute la difficulté réside là: savoir doser les deux simultanément) pour faire votre demande à l'être aimé; 2) ensuite, adoptez un petit air mignon tout plein, bouche en coeur et ronds de jambes; 3) enfin, lancez le regard qui tue, le coup des yeux de biche. Et voilà le travail! Ca ne rate jamais ou alors c'est que vous n'avez pas bien suivi les instructions ; dans ce cas, relisez la notice et recommencez. Attention, ne fonctionne qu'avec les personnes du sexe opposé ayant dépassé 1 m 60 (les enfants ne se font jamais prendre à ce petit jeu là, il est bien trop simple! d'ailleurs pour les gosses, je n'ai aucune recette pour quoi que ce soit.......si vous en avez, je suis preneuse, hein, échange de bons procédés.....) Attention aussi de ne pas l'utiliser de façon abusive, car trop de yeux de biche tue les yeux de biche, si vous voyez ce que je veux dire. Sortez les pour les cas exceptionnels, les demandes de toute première importance, les situations désespérées, les tentatives de la dernière chance, les questions de vie ou de mort. Tout ça pour vous dire que je sens que je vais bientôt les resortir, mes yeux de biche. C'est que j'aimerais bien un petit appareil photo numérique (non, nous n'en avons pas encore, vous voyez que ce n'est pas exagéré comme demande...) pour vous mettre tout plein de jolies photos sur mon blog (c'est aussi un peu pour vous que je me donne tout ce mal, vous êtes en partie responsables,j'vous signale). Et pour me déculpabiliser tout à fait, puisque je suis sûre que vous trouvez ce procédé très vilain, écoutez bien: tout le monde connait le célèbre "poème" joliment intitulé "un sourire"?
Mais si, mais si, celui que tout le monde a lu au moins une fois sur le mur d'une administration quelconque ( là où en général, les gens sont très aimables, c'est bien connu). Souvenez- vous: "un sourire ne coûte rien et produit beaucoup..." Ca y est? Ca vous revient?
Attention, ce poème, ce n'est pas de la soupe, non non non, et grâce à lui, j'ai un alibi littéraire de tonnerre, car figurez- vous que le coup des yeux de biche s'y adapte parfaitement, voyez plutôt: "Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup. Il enrichit ceux qui le reçoivent, sans appauvrir ceux qui le donnent. Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel. Personne n'est assez riche pour pouvoir s'en passer, Et personne n'est trop pauvre pour ne pas le mériter. Il crée le bonheur au foyer, est un soutien dans les affaires et le signe sensible de l'amitié. Un sourire donne du repos à l'être fatigué, rend du courage au plus découragé, console dans la tristesse et est un antidote de la nature pour toutes les peines. Cependant il ne peut s'acheter, ni se prêter, ni se voler. Car c'est une chose qui n'a de valeur qu'à partir du moment où il se donne. Et si quelquefois vous rencontrez une personne qui ne vous donne pas le sourire que vous méritez, soyez généreux, donnez-lui le vôtre. Car nul n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres." Remplacez les mots en gras par: "le coup des yeux de biche" et vous verrez si j'ai pas raison!!!!!
Et puis, ça ne coûte rien d'essayer, d'autant qu'avec mon ours, ça marche à tous les coups!!!

1 commentaire:

  1. terrible le coup des yeux de biche...j'y avais pas pensé...je vais tester tout de suite...

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: