Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

vendredi 24 mars 2006

il y a des gens obtus.

Si, si.
Tenez: une coupine de moué passe son permis. C'est la troisième fois, elle le veut, maintenant- ça- suffit!, Tout se passe bien jusqu' à une intersection, quand, venant de droite, une voiture déboule. C'est son père, figurez-vous (je précise ici que le père en question n'a pas fait exprès de se trouver là à ce moment précis, ce n'est que pure coïncidence, la scène se passe dans une petite ville). Voyant sa fille et sachant qu'elle passe l'exam', le père décide de lui faire une fleur: il s'arrête et lui fait courtoisement signe de passer. Que fait la fille et qu'auriez-vous fait à sa place, gros malins? Elle passe, bien sûr.
Et bien NON!!! Petite malheureuse! Y fallait pas. Elle n'avait pas la priorité. "mais puisque j'vous dis que c'était mon père"! Rien à faire.
Recalée.
Ya vraiment des gens obtus.
( et j'vous dis pas ce qu'il a pris en rentrant, l'pôv papa.)

6 commentaires:

  1. aïe aïe aïe, ça c'est la tuile !!!

    RépondreSupprimer
  2. Bon, c'est assez drôle, je trouve... ça pourrait être une scène de film...

    RépondreSupprimer
  3. J'espère au moins que c'est le père qui paie le permis, du moins les heures supplémentaires qu'elle va faire!

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'était pas mon père (n'a jamais eu d'auto) mais quand j'ai passé mon permis la première fois, c'est ce qui m'est arrivé à la sortie du parking où un conducteur m'a gentiment laissée passée. Eh bien non, fallait pas !!! Déjà en 1976, ils étaient comme ça

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: