Bellzouzou, Pensées profondes, livre XIII verset 126:
"Un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"Tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 2 septembre 2018

Il était une fois.

Laissez-moi vous conter l'histoire de la fille, pas très charitable, qui le jour (des nombreuses allées et venues ici et là) de la pré-rentrée se marrait comme une baleine parce que son atsem n'arrêtait pas de glisser sur le parquet de la classe Ah ben ça on peut dire que tu l'as bien ciré pendant les vacances, ton parquet! et qui finit par faire elle aussi une chute de toute beauté et par la même occasion, en voulant se rattraper (mal), un somptueux tour de rein de derrière les duplo. A deux jours de la rentrée, qui dit mieux, hein?

Laissez-moi vous conter l'histoire de la fille, toujours la même et le même jour, qui voulant faire un peu de rangement dans sa classe, se fit tomber tous (T.O.U.S) les puzzles en bois sur la tête et en fut quitte pour refaire, accroupie sur son parquet ciré et son tour de rein sur le dos, le perroquet la tortue la coccinelle le poisson et la guenon en pleurant au téléphone avec sa mère Nan ça peut pas attendre lundi que les gosses les refassent, tu te rends compte un peu le mauvais effet que ça fait sur les parents une classe avec toutes les pièces des puzzles mélangées dès le premier jour?

Laissez-moi vous conter l'histoire de la mère d'élève qui téléphone vendredi soir 18 heures bouche en coeur et ronds de jambe: Bonjooooour, je voudrais incrire ma fille et lui faire visiter l'école, je peux passer quand?? 

Ben lundi matin jour de rentrée ma petite dame, pff.

Et enfin, avant de tourner définitivement la page de ces vacances, laissez-moi vous conter l'histoire de l'Ours-mon-mari-au-grand-coeur, qui pendant notre séjour vendéen, constatant chaque soir ou presque la présence dans le jardin de son père d'un jeune chevreuil, et soutenant la thèse selon laquelle avec les allées et venues des voitures la pauvre bête désespérée se retrouvait prise au piège, -on le voit bien, qu'il est tout jeune, il doit être en panique complète de ne pas pouvoir s'enfuir, pauvre bête! -, laissait chaque soir systématiquement et complaisamment le portail grand ouvert pour lui permettre de s'échapper, a eu la surprise de voir un beau soir le bestiau s'enfuir devant lui en sautant, sans problème aucun tu penses, les deux mètres de clôture juste à côté du portail -ouvert, donc. 

L'histoire ne dit pas si le chevreuil s'est retourné pour lui faire un clin d'oeil (ou un doigt d'honneur), c'est bien dommage, avouez.


Tu es mon chevreuil superbe et généreux, chaton.

Et pour finir, mes zamis, bonne rentrée à ceux qui la font, petits et grands, et à ceux qui ne la font pas encore, -Brisefer et Touteminimignonne, tiens, au hasard, même pas encore officiellement concubins et déjà partis se dorer sur des îles grecques-, je dis: la roue finit toujours par tourner, il faut le savoir.

6 commentaires:

  1. Pour refaire les puzzles ...vivement les petits -enfants pour t'aider ! Ah ah ah !!!
    F.C

    RépondreSupprimer
  2. Et alors, combien de mamans, de papas ou de grands-parents ont glissé sur ton beau parquet, aujourd'hui?
    (J'espère que ton dos va mieux, quand même; parce que la maîtresse qui commence l'année par un arrêt maladie, ça fait encore moins sérieux que celle dont la classe n'est pas bien rangée, non?)

    RépondreSupprimer
  3. Bonne rentrée, la zouzou!

    RépondreSupprimer
  4. Sais-tu que tes aventures sont hilarantes ? oui tu le sais, et tu en joue !!! Belle rentrée avec glissades et puzzles, et tout le reste !

    RépondreSupprimer
  5. Belle et joyeuse rentrée ...
    Sabine

    RépondreSupprimer
  6. Quelle pré-rentrée ! Est-ce un présage pour la nouvelle année ? Hummm, les puzzles, le dos, humm, alors Docteur, quel est votre diagnostic ?
    Quel gentil homme ton nounours ! Il aime la nature, les animaux. Top.

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: