Bellzouzou, Pensées profondes, livre XIII verset 126:
"Un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"Tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 19 août 2018

J'adore mon maillot de bain.

Cet été, je n'ai pas eu de veine, j'ai été maudite du maillot de bain.

Le soir de la finale de la coupe du monde, j'avais posé mon maillot à sécher sur ma terrasse catalane, sans me méfier, aah petite malheureuse, de la redoutablaffreuse Tramontana. Ma culotte de maillot de bain s'est envolée par-dessus les toits, du moins c'est ce qu'on suppose, vu qu'on ne l'a jamais retrouvée. À l'heure qu'il est, elle doit voler quelque part au-dessus de Barcelone et il y a pire, comme endroit où planer dans la vie, c'est ce que je me dis pour me consoler, parce que j'adore mon maillot de bain.

Le soutif, lui, va comprendre, est resté bien sagement sur la terrasse, avec le recul, je me dis qu'il devait préparer un coup encore plus sale que la culotte.


J'ai dû m'acheter une nouvelle culotte de maillot de bain, noire, et qui faisait mémère d'après Puceminus, mais qui avait le mérite d'aller avec tout et surtout avec mon soutif, c'était bien là le principal, j'adore mon maillot de bain, -surtout qu'il ne m'en reste plus beaucoup à ce moment-là-.

Pour me baigner dans les eaux cristallines et calmes de la Costa brava, j'avais retiré, comme il me permet de le faire (ce maillot de bain est vraiment chouette, je l'adore), les cordons de mon cache-tété,

[J'explique. Ce que je trouve le plusse hideux esthétiquement parlant dans la vie, après la coiffure de Donald, c'est la marque blanche dans le cou des cordons du cache-tété, et c'est mon droit le plus strict.
Là, tu pourrais légitimement me rétorquer que si je ne veux pas de marque sur le corps, je peux aller me baigner toute nue. (Oui, mais j'adore mon maillot de bain, souviens-toi.)]

mais quand je suis allée me baigner, quelques jours plus tard, dans les eaux sablonneuses et houleuses de la Vendée sauvage, je n'avais pas mes cordons de cache-tété, or j'en aurais eu le plus grand besoin et si je savais faire un dessin, tu te représenterais mieux la Bellzouzou agrippant désespérément des deux mains son soutif à chaque vague pour éviter de le perdre à tout jamais, ça serait bien dommage vu que j'ai déjà perdu la culotte. J'adore mon maillot de bain, je te rappelle.

Mes cordons de cache-tété, j'en aurais eu le plus grand besoin, disais-je au conditionnel passé, puisque je les ai perdus. Ils ne se sont pas envolés le soir de la finale, je crois qu'ils sont plutôt enfouis sous le sable de la plage de Calella de Palafrugell, et il y a pire comme endroit où être enterré dans la vie, je me dis pour me consoler. C'est qu'avec ma malédiction du maillot de bain je deviens fataliste, dis donc.

Si je fais l'inventaire, donc, comme maillot de bain, il ne me reste plus qu'un cache-tété, dépareillé et sans cordon.
J'adore mon maillot de bain, je te l'ai déjà dit?

12 commentaires:

  1. Photo...????
    :-D
    (du cache-tété sans cordons, pas de tes tétés hein ^^)

    RépondreSupprimer
  2. C'est du minimalisme poussé à son maximum !

    RépondreSupprimer
  3. Heureuse que tu sois rentrée, la Zouzou!pour le maillot de bain, console-toi, on a bien rigolé, nous!

    RépondreSupprimer
  4. oui, j'ai bien rigolé aussi....
    dans des millions ( milliers ? centaines ? dizaines ??) d'années y'en a qui vont bien se demander à quoi pouvait bien servir ces cordons enfouis !!
    bonne fin de vacances.

    RépondreSupprimer
  5. une question me taraude : que portais-tu en bas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi?? tu penses avoir retrouvé ma culotte??? ;-)

      Supprimer
  6. Bah... T'auras pas la marque du maillot. Dans le cou.
    T'es sûre que ce n'est pas un admirateur qui a emporté ta culotte?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas d'admirateur en Catalogne, j'ai déjà bien du mal à en avoir un au Danemark, hélas.

      Supprimer
  7. Quelle poésie, ma Bellzouz ! J'adore ! RIP à ton jolimaillotquet'adore(ais)

    RépondreSupprimer
  8. Ah, moi aussi, j'aurais bien une photo de la relique...

    RépondreSupprimer
  9. La coiffure du Donald elle est quand même loin devant les marques de bronzage de maillot de bain dans l'hideux, non?

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: