Bellzouzou, Pensées profondes, livre XIII verset 126:
"Un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"Tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 5 novembre 2017

Back.

Nous rentrons à l'instant de dix très chouettes jours en Dalmatie du Nord. Une occasion  d'échange de maison qui a fait le larron et hopopop nous voilà repartis au pays des Croates, avec une chaleur tout à fait supportable cette fois-ci, et sans la foule des grands jours (détail qui a toute son importance.)

C'était des vacances qui se devaient d'être reposantes, je précise, c'est bien pour ça que l'Ours infatigable (bien que malaade comme un chien) qui me sert de mari nous a emmenées, Puceminus et moi crapahuter dans des montagnes sauvââges, admirer des chutes, des gorges, des falaises, des villages qui ne figurent pas sur la carte, des endroits trèès dangereux




et même devine quoi, nous baigner dans une eau que même celle de ma baignoire n'est pas aussi chaude (hum) (première fois de ma vie que je me baigne un 4 novembre ailleurs que dans ma baignoire, toujours elle.)

Une Puceminus et une Bellzouzou kekpar sur cette photo.


Après la baignade, ce jour-là, j'étais allongée au soleil sur la plage déserte de Sakarun, réputée une des plus belles de Croatie, sur l'île de Dugi Otok, réputée une des plus belles de Croatie (je vous jure), et j'ai pensé que j'avais bien de la chance et que c'était comme un dernier clin d'oeil à l'été.
(Juste après, j'ai pensé que j'avais oublié de prendre une culotte de rechange).

Mais bon, la roue du bonheur tourne, et l'horloge aussi, et j'étais sur le pont (du ferry) à six heures ce matin. Ah, qui c'est qui va être fraîche demain matin 8 heures 20 à son coin regroupement, à faire le spectacle devant ses vingt paires d'zieux, je vous le demande. Et encore, c'est pas comme si j'avais une semaine terrible, avec réunions, rendez-vous médical, répétition tous les deux soirs et représentation samedi soir avec ma petite troupe (yihaaaa!)
Alors bye baîlle, je vous embrasse, mes petits chats.


11 commentaires:

  1. Ça devait être 'âchement chouette tout ça...
    Au moins tu reprends après avoir fait une VRAIE coupure, et ça, c'est très important ! (bon, gare au réveil demain matin, certes ^^)

    RépondreSupprimer
  2. En tout cas tu as pris un bon bol d'air!!!

    RépondreSupprimer
  3. Je veux me baigner dans cette eau là,moi aussi!!

    RépondreSupprimer
  4. Bon retour ! même malade ton Nounours crapahute ?! Quelle santé, cet homme !! ;)

    RépondreSupprimer
  5. ça fait rêver... la dalmatie, hein, pas les léchouilles... D'ailleurs, quand tu verras lads (suite à ta lettre), pense au pulvérisateur E*V*I*A*N* et aux carrées de coton, c'est plus prudent !

    RépondreSupprimer
  6. "Après la baignade, ce jour-là, j'étais allongée au soleil sur la plage déserte de Sakarun, réputée une des plus belles de Croatie, sur l'île de Dugi Otok, réputée une des plus belles de Croatie (je vous jure), et j'ai pensé que j'avais bien de la chance et que c'était comme un dernier clin d'oeil à l'été.
    (Juste après, j'ai pensé que j'avais oublié de prendre une culotte de rechange)."
    So romantic ! J'suis d'avis que le plus embêtant c'est que tu aies emmené ta descendance et dû prendre des culottes...

    Bien contente pour vous tous quand même :)

    RépondreSupprimer
  7. Ah, ben moi j'étais à Prague, où il faisait nettement plus froid. Et je suis d'avis qu'on aurait dû rentrer plus tôt chez nous, pour nous reposer du voyage avant la rentrée...

    RépondreSupprimer
  8. Quand je suis triste je re-regarde Mads qui sourit sous les coups de langue de Médor... Merci pour ce moment ��! (Marcopolette)

    RépondreSupprimer
  9. Et en Dalmatie, il y a des dalmatiens ?
    :)

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: