Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mercredi 6 septembre 2017

Niouses de rentrée.

Cette année, j'ai dans ma classe de beaux spécimens de caractères bien trempés et de langues bien pendues, mais aussi un (tout petit) élève qui ne répond pas à son prénom, mais pas du tout du tout, non non il n'est ni bêta ni sourd, c'est juste qu'à la maison, la maman vient de me le dire, on l'appelle (complètement) autrement, par un autre prénom, qui n'est pas celui de l'Etat civil ni celui de ma liste officielle donc. Si on me l'avait dit au moment de l'inscription à l'école, peut-être bien que ça m'aurait évité d'avoir à refaire toutes mes étiquettes et cahiers et même si on me l'avait dit dès le premier matin, ça m'aurait évité de passer toute la première journée à chercher ce qui clochait avec ce petit et de me demander sérieusement si c'était bien un élève de chez moi et pas de chez ma collègue d'à côté, ah ben ça par exemple (parce que le petit, en plus d'avoir plusieurs prénoms, ne savait pas m'en donner un seul, hein).
J'ai une petite qui monte vite en panique, il va falloir que je fasse attention à ce que je dis: hier elle a pleuré parce qu'elle ne savait pas lequel était le bon oeil (j'avais lancé à la cantonade Ouvez l'oeil, et le bon!).
J'en ai une autre, dont c'est la première année à l'école, qui oblige sa maman à rester dans la classe chaque fois qu'elle fait mine de partir le matin après l'avoir déposée, juste en tapant du pied par terre trois fois et en lui faisant son regard qui tue*. La maman revient alors immédiatement à côté de sa fille, sans moufter. Je ne jette pas la pierre à la maman, la petite m'a fait, à moi aussi, plusieurs fois le coup du pied qui tape trois fois et du regard qui tue en fronçant les yeux, qu'elle a très noirs, jusqu'à n'avoir plus qu'un monosourcil gigantesque au milieu du visage, je n'en mène pas large à chaque fois, je vous jure.
Et puis j'ai dû faire face à un mystère de pâte à modeler, un gros morceau, qui a disparu et qu'on n'a jamais retrouvé, il y a des enfants qui m'ont dit que c'était B. qui l'avait mangé, et des enfants qui lèchent, goûtent, voire croquent de la pâte à modeler, j'en ai déjà vu dans ma vie aaah ça oui, tu peux me croire, mais ce morceau-là était bien trop gros pour avoir été mangé, je n'y ai donc pas cru une seconde. Après, j'ai vu la tête de B. et surtout la bouche et la langue de B., qui étaient toutes bleues**, et j'y ai cru. Il va falloir que je lui donne à manger quelques prunes de mon prunier pour réguler son transit, à B., je crois.

* ceci est un petit clin de zieux perso à ma copine F., qui comprendra.
** ça m'a rappelé l'histoire de La vache orange (faut avoir un certain âge pour connaître, je vous préviens.)

15 commentaires:

  1. ah purée çà démarre fort!!! j'ai hâte la suite....mdr

    RépondreSupprimer
  2. AAAAAAAh j'adore !! Merci pour la rigolade, j'attends moi aussi la suite avec impatience !

    RépondreSupprimer
  3. Elle a les yeux revolver , elle a le regard qui tue ...
    Nin nin nin nin ...
    M.L ;)

    RépondreSupprimer
  4. :-D On va vivre encore une super année scolaire sur ton blog !

    RépondreSupprimer
  5. Mince, moi je connais plutôt son pote le cheval bleu... ce qui signifie donc...
    Bouhouhouhouh !

    RépondreSupprimer
  6. Ouh, c'est du lourd!
    Entre le bon œil et l’œil noir mon cœur balance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien dit ! J'attends ce que va nous faire notre "Frida Khalo" nationale (rapport au mono sourcil).

      Supprimer
  7. De chouettes histoires en perspective!!

    RépondreSupprimer
  8. Effectivement, quelle belle année pour nous lecteurs (trices?) en perspective ;)
    Sabine

    RépondreSupprimer
  9. Promis maîtresse, on va ouvrir l'oeil... et le bon!

    RépondreSupprimer
  10. Combien de petits ai-je croisés qui ne répondaient pas à leur prénom parce qu'à la maison on les appelait "fifi", "riri" ou "loulou" et qu'ils ignoraient même qu'ils avaient un vrai prénom ?
    Waouh, après les enfants rois, les enfants tyrans ! La maman n'a qu'à bien se tenir ! et la maîtresse aussi ...
    Bonne année scolaire !

    RépondreSupprimer
  11. Allez, c'est parti : prépare ton crayon, euh ton clavier ! ça va rigoler chez Bellzouzou ;)

    RépondreSupprimer
  12. Alors en plus de vous lire, et de garder ce moment pour le mercredi après-midi, heure à laquelle tout est calme et où je prends un petit temps égoïste rien que pour moi, en plus, donc, je m'aperçois que je dois avoir dans les mêmes âges...j'ai retrouvé "La vache orange" chez mes parents cet été!! Livre dont la lecture a fait dire à l'ours (oui, j'en ai un aussi, mais je pense que ce n'est pas le même) : "c'est con cette histoire, non?". No comment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. aaah, je confirme, c'est vraiment très con ;-)

      Supprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: