Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

vendredi 4 novembre 2016

On est futée.

Dans la cour de l'école, il y a un grand marronnier, qui chaque année nous fournit en marrons à foison, même que ça nous enquiquine grave et profond parce que ça nous demande une vigilance de tous les instants, les petits se les enfoncent dans les trous de nez et les grands se les balancent sur la tronche, et quand ils ne se les fourrent pas dans les trous de nez ou qu'ils ne se les balancent pas sur la tronche, donc, ils s'en remplissent les poches pour donner à leur maman le soir (ça lui fait toujours très plaisir), et les marrons finissent invariablement par tomber par terre dans la classe et font glisser la maîtresse quand elle marche dessus (ne visualisez surtout pas la scène, vous me ferez plaisir).

N'empêche, avec ces marrons, tous les ans, on trouve des trucs de maîtresse à faire, du genre aller les ramasser tous ensemble en les cherchant sous les feuilles, compter combien il y en a, combien il en manque pour en faire autant que des cheveux sur la tête à Juppé (on travaille sur les toutes petites quantités), les classer par taille et par couleur (euh.), et je t'en passe mon ami, tu visualises bien, je pense.
Bref.
Mais cette année, point de marrons sous notre marronnier, va savoir pourquoi, (on s'en fout un peu d'ailleurs), toujours est-il qu'on n'a pas de marron pour bosser cette année, bordel, tout le monde se lamente c'est bien malheureux cette histoire de marrons, quand même.

Alors aux grands mots les grands remèdes, il y a une maîtresse un peu plus futée que les autres (dit-elle modestement), qui s'en va un soir faire un tour au parc d'à côté de chez elle et qui en revient avec un sac plein de marrons qu'elle déverse secrètement mais néanmoins artistiquement et, ajouterais-je, parfaitement scientifiquement tout autour du marronnier de l'école le lendemain matin à l'aube, provoquant la stupéfaction de ses collègues à la récré, qui  n'ont même pas été foutus de voir un lien de cause à effet entre ces marrons tombés subitement du ciel et le fait que j'étais arrivée drôlement en avance, pour une fois, le matin.

12 commentaires:

  1. Silent but standing ovacheune pour Bellzouzou la plus futée des mécresses !

    RépondreSupprimer
  2. Z'ont vraiment de grandes narines, les enfants dans votre coin :-)
    Bizarre tout de même ce marronnier qui fait la grève des marrons...
    Je plussoie A-M Soulier, bravo Bellzouzou !

    RépondreSupprimer
  3. Bellzouzou "reine des marrons " !!! C'est toujours mieux que reine des pommes ;)
    F.C

    RépondreSupprimer
  4. Mouhahaha ! Ne vends jamais la mèche, c'est plusse mystérieux de garder ses mystères.
    :-D

    RépondreSupprimer
  5. Trop forte, Bellzouzou et chapeau bas !
    Que vas-tu déposer sous le marronnier le 1er avril ?!

    RépondreSupprimer
  6. Waouh, quelle bonne idée !!!
    Nous avions un vieux voisin qui avait planté des melons. N'étant pas dans une région ensoleillée ni chaude, il avait peu de chances d'en déguster ... mais chaque jour, le papy venait voir si par miracle un melon poussait. Et le miracle eut lieu : en une nuit ! Il trouva un matin un beau gros melon bien mûr et parfumé dans son jardin ...(il nous avait coûté quelques francs au supermarché voisin, mais le papy était si fier et heureux que ça en valait la peine ! il est mort sans jamais avoir su la vérité ...)

    RépondreSupprimer
  7. Ne viens pas te plaindre quand tu auras glissé sur un marron!!

    RépondreSupprimer
  8. Si ça se trouve, les autres années, c'était une autre maîtresse qui déversait les marrons ramassés dans son jardin sous le marronnier ? Et puis là elle en a eu marre, où alors elle a fait couper son marronnier ?

    RépondreSupprimer
  9. Mouaaaaahhhhhhhh, excellent !!!

    RépondreSupprimer
  10. J'aime beaucoup la blague, mais je trouve que tu es vache avec les mamans qui pour une fois n'avaient plus à négocier le débarrassage des marrons de la journée / semaine (ça dépend tous les combien on a le temps et l'énergie de leur faire vider leurs poches et cartables !)
    C'est un point de vue très égoïste, je te l'accorde !!!

    RépondreSupprimer
  11. c'est rien que de la grosse triche, d'abord!!
    Nath.

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour la tranche de rigolade !

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: