Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 1 septembre 2016

La rentrée des parents.

Ce matin, une maman a déposé le sac de son petit au porte-manteau et, instantanément, a fondu en larmes. Même pas encore entrée dans la classe, hein. 
Il n'était pas encore tout à fait huit  heures vingt, c'était sa première rentrée de maman et la vingt-deuzième pour moi, je crois, parce que je commence à avoir du mal à compter.
Au cours de la journée, on a reçu plusieurs appels téléphoniques de parents qui nous demandaient comment ça se passait pour leur petit.
Je crois que la rentrée a été particulièrement difficile pour eux, cette année. Les parents, je veux dire.
(Et si je vous dis cette année encore, que mes petits sont les plusse choupinous que j'aie jamais comptés dans ma classe, vous me croyez, j'espère?)

8 commentaires:

  1. 2 CP, 2 mamans et 1 papa en pleurs ce matin... pas fastoche !!!
    (Mads il a sniffé la peinture de tes fenêtres, naaan ...?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nan mais qu'est ce qui leur est arrivé, à tous, ce matin, hein???
      ;-)

      Supprimer
  2. Mais qu'est ce qu'ils ont à pleurnicher alors que tout le monde sait bien que la rentrée c'est le moment que tous les parents attendent avec impatience pour pouvoir ENFIN se débarrasser de leurs enfants en vous les collant dans les pattes toute la journée ?!!!!:-D

    RépondreSupprimer
  3. Tant que ce ne sont pas les maitresses qui pleurent le jour de la rentrée !

    RépondreSupprimer
  4. Il est fatigué, Mads, ou bien??

    RépondreSupprimer
  5. Je suis une maman (de 3 affreux CE2, CE2 et GS), lectrice silencieuse depuis un bon moment. Et ce matin je suis heureuse de lire que si à la 22ème rentrée des classes, on a perdu innocence et la naïveté des premières années, il reste des maîtresses attachées à leurs petits.

    RépondreSupprimer
  6. :-D Gosh ! Crois-tu qu'il faille envisager la création d'objets transitionnels pour les parents ? Y a un business là je sens.

    Je suis contente pour tes nerfs que tu aies des choupinous, mais hélas nous auront moins de brèves de maternoche.

    RépondreSupprimer
  7. Moi je crois que même les choupinoux sont capables de nous produire des brèves ;-)
    Des bises L

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: