Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mercredi 9 septembre 2015

où je parle d'expérience

Avec l'expérience, figure-toi que je commence à savoir mieux organiser mon mois de septembre, qui est de notoriété publique presque aussi pénible que le mois de juin. Paperasse à remplir, inscriptions, réunions, pour un peu, ma bonne dame, je n'aurais plus le temps de zieuter mes photos de Mads. Alors je priorise, je sélectionne, les pièges je les évite, et hoplà.
Par exemple, c'est mon troisième enfant au (même) collège, on ne me la fait plus, je sais que la réunion importante c'est celle de mardi pendant laquelle j'aurai le loisir de voir la trombine des profs de Puceminus et accessoirement de glaner quelque information, ce qu'on va chanter à la chorale et s'il y aura un voyage et des frites au menu, et non pas, -petite malheureuse- la réunion du jeudi, annoncée comme rencontre avec les parents, en réalité "présentation" des différents membres de l'Administration pendant cinq minutes, puis "rencontre" avec les parents élus de la èphcépéeuh (de mes deux ovaires)(tu imagines comme j'ai envie de les rencontrer, j'espère).
Ensuite, la corvée ultime en septembre, le couvrage des livres. Déjà, quand tu es malin comme moi, tu te débarrasses de l'aîné de tes enfants, tu l'envoies à la fac dans une autre ville voir si tu y es à couvrir ses livres déjà, une bonne chose de faite et on n'en parle plus, c'est toujours ça que les Allemands n'auront pas. Ensuite, quand il ne te reste plus que deux enfants, et c'est déjà bien assez crois-moi, parce que ça fait quand même, l'air de rien, environ une quinzaine de livres à couvrir, de une tu laisses le film des livres déjà couverts par la maman de son petit camarade. Même si c'était l'année avant-dernière, même celle d'année d'avant encore, même s'il est sale pourri moisi, tu laisses. Si ta fille se plaint que son livre est saaale quand même, tu lui fais ton regard mauvais est ce que j'ai une tête à recouvrir des livres déjà couverts, oui ou non? (non). Et de deux, le livre d'éducation civique, qui va servir deux fois dans l'année parce que le prof a dit qu'il ne fallait pas le prendre et le livre de techno (parce que la techno, on s'en fout un peu) (beaucoup, même), ben tu sais quoi? tu les couvres pas. (comme ça se prononce).
On est bien d'accord, chaton.

14 commentaires:

  1. Ah be moi j' avais carrément encore plusse rusé, je leur ai appris à couvrir leurs livres et à partir de la 5 eme ce sont elles qui s'en sont chargées!...Et je les ai poussées à la désobéissance civique, aussi,...le collège exigeait que l'on rende les livres découverts à la fin de l'année, je leur ai interdit de le faire! Pour la peine je crois même je me suis fendue d'un petit mot dans le carnet de correspondance, faisant appel à la conscience écologique des professeurs et tous ces déchets plastiques et ce gaspillage, toussa toussa...

    RépondreSupprimer
  2. Nous on a carrément fait une rébellion de parents anti èphcépéeuh qui veulent quand même s'investir dans le collège sans être associé à "ça" (comment ? on serait une majorité de parents enseignants dans ce putsch ? Je ne comprends pas pourquoi...) Et on a demandé au collège de faire son boulot et de transmettre les infos pour les élections sans qu'on soit obligés de mettre le pieds dans cette p*** de réunion.

    Et, trop de la chance, le collège a abandonné l'idée de demander de couvrir les livres...

    RépondreSupprimer
  3. Pas taper mais je suis parent déléguée depuis la petite section de mon Unique à moi que j'ai et qui vient d'entrer en troisième. Au fil du temps et des écoles on a tout de même obtenu, selon les années, une ouverture de classe, empêché une fermeture et aussi l'installation d'antennes umts sur le toit d'un immeuble voisin… On a aussi organisé des événements pour participer au financement d'événements, on n'est pas que des emmerdeurs, non ?
    Quant aux livres, l'Ado les couvre elle-même depuis l'an dernier…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais je dis très bien quand ça sert à quelque chose (et quelque chose d'utile à tous, ajouterai-je, parce que j'en rencontre tous les jours, des certains qui me disent que "l'assoce je m'en fous, je fais ça pour mon gosse" ), moiperso de l'école au lycée en passant par le collège, pendant des années j'ai eu l'impression de ne servir à RIEN qu'à gratter du papier désespérément pendant les conseils de classe puis à contre rendre à la maison, compte rendus qui parfois (ça m'est arrivé au moins deux fois) n'étaient même pas distribués aux autres parents de la classe ('oubli' de l'Administration);
      quand par ailleurs, depuis toutes ces années on entend toujours causer des mêmes trucs (au hasard, le poids des cartables..) et que rien ne change, bé, (attention: conclusion trèèès prévisible), je préfère rester chez moi à zieuter mes photos de Mads, tiens.

      Supprimer
    2. Il m'est aussi arrivé de rédiger des comptes-rendus qui n'ont pas été distribués parce que les livrets ont été envoyés avant que j'aie eu le temps de les boucler. Ce qui m'ennuie c'est qu'on est parfois perçus comme des ennemis alors qu'il me semble qu'on est dans le même camp, parce que vos conditions de travail sont liées aux conditions d'apprentissage des loulous (et lycée de Versailles, si je puis dire). C'est ainsi que nous traitait le principal du premier collège fréquenté par l'Unique en 6e et 5e (on a demandé un changement d'affectation pour la 4e) qui, en revanche, a su se montrer tout doux, tout doux lorsqu'il s'est agit d'organiser une brocante de fin d'année, par exemple.
      Quant au motif d'implication des parents, même si on fait ça pour la collectivité, ne nous voilons pas la face, on le fait _avant tout_ pour nos mouflets…

      Supprimer
  4. suis bien d'accord également!

    RépondreSupprimer
  5. Alors comme ça, ils demandent à recouvrir les albums de Tchoupi et de Calinours , en petite section ? Les ingrats ;)
    F.C

    RépondreSupprimer
  6. Han, comment que t'es une rebelle, toi !

    RépondreSupprimer
  7. Moi je dis: battons nous pour que Mads devienne LE prof de techno. (Non Bellzouzou, pas d'expériences avec Mads dans le labo après les cours)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le Prof de SVT, à choisir, je dirais plutôt ;-)

      Supprimer
    2. Les travaux pratiques surtout, jeg formoder?

      Supprimer
  8. Moi, je couvre des livres depuis que je suis au lycée... Mais les maîtresses (oui, ça commence au primaire) ont habitués mes enfants à ne faire couvrir que les manuels dont le plastique précédent était abîmé. Résultat, cette année, j'ai dû couvrir seulement trois livres et deux cahiers (de liaison)...

    RépondreSupprimer
  9. Mon grand m'a expliqué qu'il choisissait ses livres en prenant si possible ceux qui étaient en bon état et couverts.
    Et là, j'ai été très émue ;-) et j'ai enjoint ses frères de procéder de la même façon!!

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: