Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

vendredi 24 avril 2015

Des autres jours (avec de la fatigue dedans, vous voilà prévenus).

L'autre jour, un papa est arrivé à l'heure de fermeture de la garderie *un chouïa alcoolisé * (léger euphémisme); Il venait "chercher le problème"  (les animateurs en ont déduit qu'il s'agissait de son enfant, mais peut-être bien qu'il cherchait juste les emmerdes, va savoir). Il est reparti sans problème ET sans le problème (et en chantant du Johnny) quand on lui a rappelé que son enfant était malade et gardé à la maison depuis le début de la semaine.

L'autre jour, une collègue s'est entendue dire par une maman qu'elle était *méchante* (je cite) parce qu'elle faisait *travailler* (je cite) son enfant, qui n'en avait pas envie. La collègue a dû un peu expliquer pourquoi on la payait à la fin du mois.

L'autre jour, des parents d'élèves de ma classe ont annoncé qu'ils retiraient leur enfant de l'école l'an prochain parce que j'ai osé réclamer un justificatif d'absences de l'enfant (plusieurs dizaines de demi-journées depuis le début de l'année), et pointer les problèmes que ces absences généraient sur les apprentissages et le comportement de l'enfant. A l'école privée, on ne les emmerdera pas avec ça.

L'autre jour, une maman a téléphoné à l'école pour dire que Ma fille (de cinq ans) ne veut pas se leverqu'est-ce que je dois faire?
(Ma directrice a été un peu prise au dépourvu sur le coup, il faut bien le dire.)
Il y a des gens qui se préparent des années difficiles avec leur mouflet, je dis.
N'empêche, à l'heure de la récré, on en a rigolé un peu, on s'est dit qu'il faudrait qu'on tente ça, un matin, nous aussi, faire téléphoner à not'mère pour dire qu'on n'a pas envie de se lever, et qu'est-ce qu'il faut faire? A creuser, hein.

(mais tout ça, c'était l'autre jour, et ce soir c'est vacances, - Doux Little Lord Djézusse, j'ai bien cru qu'on n'y arriverait jamais.)

25 commentaires:

  1. Bonnes vacances !!!! C'est bien mérité.

    RépondreSupprimer
  2. Vacances aussi! Youpiiiiiiiiiiii!! Les collégiens c'est bien, mais c'est épuisant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les collègiens, je pourrais pas. (mais vraiment pas)

      Supprimer
  3. Bonnes vacances. J'ai quand même eu droit aujourd'hui à "pourquoi tu as les dents jaunes, maîcresssse ?". !!!

    RépondreSupprimer
  4. A quand un recueil des perles des gosses et celles des parents ?? On attend avec impatience ;)

    ManDieu, ManDieu, c'est que t'en avais besoin des vacances si t'en arrives à citer Lord Djézusse-le-Christ ! Houhou, Hihihiiiii

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est signe que ça va mal, en effet ;-)

      Supprimer
  5. Ah oui quand même, y a du lourd là !....
    En même temps, vous les maîtresses, si vous ne forciez pas les enfants à travailler, à se lever, à être présents, ça vous ferait moins de boulot et ça vous fatiguerait moins....
    ...
    Bon, OK, je pars en courant. Très très vite même parce que j'ai un peu peur de la colère de la maîtresse quand je dis des énormités comme ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je commence à très sérieusement penser comme ça.

      Supprimer
  6. Ce serait rigolo si ce n'était pas terrible pour ces enfants, futurs petits tyrans inadaptés en puissance... Bah tu vois, c'est la première année qu'en crèche, je fais ce même triste constat de façon si forte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce n'est pas drôle, en effet. (je censure un peu ce que je voudrais dire ici).

      Supprimer
    2. Même avec du pas drôle, t'arrives quand même à me faire rire, hein, dame Bellzouzou.

      Supprimer
  7. Je compatis (et heureusement que j'étais assise pour lire :-)). Bonnes vacaaaaaaaances !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aurais dû préviendre qu'il fallait s'asseoir, pardon ;-)

      zitou pour les vacances, profite, spèce de fonctionnaire.

      Supprimer
  8. Ouh la la! On est content que le "problème" ait été à la maison, parce que si son père avait dû le ramener en voiture... (Remarque, c'est peut-être suffisamment urbain chez toi pour que les trajets se fassent à pied.)
    Moi aussi, j'ai envie de tenter le coup du "j'ai pas envie", un matin. Dès lundi, tiens, puisque mes vacances à moi, elles sont finies!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu nous raconteras? ;-)
      (et essaie pas de nous amadouer avec tes vacances qui sont finies, hein, c'est chacun son tour).

      Supprimer
  9. Ben nous aussi ils nous quittent pour aller dans le public parce que là on les laisse tranquille avec les nnoraires et les nabsences ... ce sont sûrement les mêmes ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sûr ;-)
      l'école à la carte, ça s'appelle.

      Supprimer
  10. A plusieurs reprises cette année, mon "outil de travail" (3 ans depuis novembre) est allée à l'école en pyjama et chaussons car elle refusait de s'habiller et ses parents, à deux, n'y parvenaient pas... donc ils l'ont emmené comme ça, et elle s'est finalement changée au vestiaire, après une remontée de bretelles de sa maîtresse.
    Je ne sais pas pourquoi, mais l'arrivée du second en août, je la sens sportive...

    Il y en a qui vont vite déchanter, en école privée... (non seulement on va autant les faire ch*er avec les absences, mais en plus, faudra payer!!)

    RépondreSupprimer
  11. Ce serait à pleurer d'rire si c'était pas navrant. Désolée de plomber l'ambiance.
    mAIS , en même temps, j'avoue, c'est quand même très drôle !

    RépondreSupprimer
  12. Heureusement que demain sera un autre jour !
    Ah ! la valeur axiologique du vocabulaire !

    RépondreSupprimer
  13. En même temps, pour les absences, t'es un peu em*erdé en maternelle, vu qu'il n'y a pas d'obligation scolaire, non ? Comment faire pression, à part expliquer le malaise de l'enfant et la perturbation de la classe... ce qui a rarement de l'effet !?

    RépondreSupprimer
  14. Très drôle !! Et en même temps, flippant... On a un peu le même genre de choses en collège, il y a pas longtemps, j'ai eu un mot d'une mère d'élève qui m'a dit que "j'abusais grave" de mettre un avertissement à son gamin qui fout sans arrêt le bordel dans la classe ...

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: