Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 22 mars 2015

Comment j'ai vu l'arrivée du printemps (au travers d'une poche à perfusion) #2

Ce soir-là, je me suis couchée avec un léger mal de ventre et j'ai accusé l'Ours de nous avoir servi du poisson pas frais. Il est pas frais mon poisson? IL EST PAS FRAIS, MON POISSON? m'a-t-il répondu. En réalité, nous n'avions pas plus mangé de poisson que de beurre en broche, mais bon.

Mais le lendemain matin, alors que l'Ours était parti faire ses 27 kilomètres de brasse coulée, j'ai été prise de maux de ventre que  mes trois accouchements réunis c'était de la gnognotte et comme je n'en souhaite à personne, même pas à ma belle-mère, même pas à la tienne.  Je me suis roulée par terre devant Minipuce qui n'en menait pas large et qui, comme l'heure semblait grave, avait laissé LaTronche au vestiaire. Si LaTronche avait été avant-centre sur le terrain je ne l'aurais pas su, remarque, j'étais bien trop occupée à souffrir. 
Mais comme un peu plus tard je ne ressentais plus que des élancements dans le ventre de temps en temps et que LaTronche avait repris du service, j'en ai déduit que ça allait mieux. En plus c'était dimanche ET grève des médecins, alors bon.

Sauf que la nuit suivante ne fut que souffrance, -sauf pour l'Ours qui ronflait comme un bienheureux.

Bref, le lendemain à la fraîche, plutôt que d'aller chanter les petites mains font tap tap tap sur mon coin moquette avec mes petits, je suis allée chez mon généraliste qui m'a illico envoyée aux urgences, vu que c'était pas compliqué: on ne pouvait plus me toucher le ventre, -sauf à aimer vivre dangereusement.

Aux urgences on m'a trouvé un abdomen "chirurgical", déjà rien que ça, ça m'a plu, et on a commencé par me faire une radio des poumons. Je n'ai pas compris, mais je n'ai posé aucune question, j'étais occupée à essayer de respirer, c'était déjà pas mal. Ont suivi dans l'ordre: une radio du ventre, une écho, un scanner pour compléter l'écho et une dernière écho pour compléter le scan. Ah ça, j'en ai reçu des rayons, je vous le dis. On m'a fait tellement de prises de sang qu'à la fin je me demandais si c'était pas un jeu super rigolo, ça, de remplir des pipettes et des pipettes de sang. 
Une infirmière m'a dit que c'était parce qu'on mettait mon sang en culture et j'ai cru qu'elle rigolait, mais elle n'avait pas l'air de vouloir rigoler, elle voulait me poser une perf, et elle avait cette lubie-là de me la poser au poignet alors que ne me demandez pas comment parce que je l'ignore, toujours est-il que je le sais, ça fait super mal à cet endroit. Et comme elle s'y reprenait à trois fois en me faisant un mal de chien, elle a prétendu que c'était juste parce que j'avais la peau dure. Sans blague, c'était la première fois qu'on me le disait. J'ai pensé que la veille j'avais failli mourir par terre devant ma fille sans savoir que j'avais la peau dure, et j'en ai eu des frissons rétrospectifs. (On n'appelle pas ça avoir le cuir épais, tiens, d'ailleurs, ndlr?) (l'Ours à qui j'ai raconté l'affaire, m'a répondu de son oeil lubrique qu'aux poignets il ne se prononçait pas, mais qu'il connaissait des endroits où j'avais la peau bien douce, mais je m'égare).
Une autre infirmière à qui le lendemain je me plaignais de sa collègue en exhibant mes bleus (parce que je ne pense pas avoir la peau dure, mais je sais que je peux être une vraie peau de vache), et qui me refaisait ma perf dans le pli du coude parce que, devinez quoi? la perf de la veille ne tenait pas,
une autre infirmière, donc, m'a confié que chaque infirmière avait son petit endroit favori pour piquer, sur la main, dans le coude, au poignet, que c'était comme ça dans le métier. Ah oui, je lui ai dit, c'est comme nous les instites, on a notre petit moment favori pour yaller aux pipis, avant ou après le coin regroupement, avant ou après la récré. On a bien rigolé, mais pas trop quand même, parce que ça me faisait mal au ventre à chaque fois.

Mais la cause de mes maux, mes amis, on savait pas, c'était mystère et boules, trois options ont été envisagées, éliminées les unes après les autres au fur et à mesure des examens, puis reconsidérées, puis éliminées à nouveau.
Pendant ce temps, mon sang en culture et moi, et aussi mes globules blancs qui s'étaient multipliés de façon exponentielle les petits queuchons, on attendait.

(à suivre)

24 commentaires:

  1. rhaa quel teasing ! et même si rétrospectivement, j'ai mal pour toi, je rigole aussi un peu (c'est ta faute, t'as qu'à pas raconter ça de façon drôle !).

    RépondreSupprimer
  2. Mais quel suspense insoutenable ! La perf au poignet, ça fait mal mais ça permet de plier le bras, ce qui peut être pratique à long terme (pour se laver et s'habiller, par exemple)

    RépondreSupprimer
  3. Ah je connais ! Mon sang a été en culture 5 jours avant de donner des résultats et pendant ce temps-là, moi je souffrais le martyr ! Je compatis…

    RépondreSupprimer
  4. La perf, c'est sur le dos de la main que ça fait le moins mal et que c'est le plus pratique pour dormir (la main gauche évidemment.. à moins que tu sois gauchère ;-))
    Pensées compatissantes.

    RépondreSupprimer
  5. Hé, mais on veut la suite, c'est trop de suspens, là !

    ...alors je vais être obligée de l'imaginer toute seule... C'était la naissance du quatrième après un déni de grossesse. Et comme ce bébé est fabuleux, et que la médecine a fait plein de progrès, ils ont décidé de cultiver ton sang pour faire pousser des arbres à bébé, quelle chance !

    (Et quoi qu'il en soit, je te souhaite beaucoup de courage !)

    RépondreSupprimer
  6. "On attendait" . . .
    Mais moi aussi j'attends ! Et c'est insoutenable !!!!

    RépondreSupprimer
  7. Mettre le sang en culture.... Qui sais il va peut-être apprendre à lire !!!?!
    Domi
    NB : bon courage !

    RépondreSupprimer
  8. Avec tout ça, on ne sait pas si le médecin ressemble à Mads ou pas? Bon Courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est une histoire qui va manquer cruellement de Mads, j'en ai bien peur.

      Supprimer
  9. HE BIN DIDONC ! (la suite la suite fait la foule en délire)

    RépondreSupprimer
  10. Aujourd'hui, j'ai l'impression de lire le P'tit Nicolas...alors je ris beaucoup ...mais je culpabilise un peu ...parce que cela n'a pas dû être facile ...dis , tu m'autorises à rire de la situation ? ;)
    F.C

    RépondreSupprimer
  11. Nan mais tu vas nous le dire que t'es pas morte, qu'on ait fini de s'inquiéter, oui !!!!!

    (Bisous)

    RépondreSupprimer
  12. Mince, j'espère que rien de grave ! (pour te changer les idées si besoin est, mon billet "bonnes adresses à Amsterdam" est sur le blog!)
    Bisous et bon rétablissement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai vu, c'est chouette et ça donne furieusement envie d'y retourner bientôt ;-)

      Supprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  14. Et toujours pareil, c'est raconté avec tellement de recul, d'humour et de dérision ; je me suis permis de rire vraiment parce qu'on s'était vu et que tu allais bien. Je pense à toi et j'espère que tu continues à aller bien, à bientôt ma Bellezouzou et bise. Annie

    RépondreSupprimer
  15. Bon, d'après ce que j'ai entendu dire des cas d'appendicite à l'âge adulte, je pense qu'on peut éliminer cette option (tu ne serais pas déjà remise). J'attends la suite avec impatience.
    Et j'aimerais bien savoir ce que c'est, un abdomen chirurgical, dis donc. Un abdomen qui réclame une opération?

    RépondreSupprimer
  16. eh ben dis donc ....... alorsssssss ?
    patricia

    RépondreSupprimer
  17. Digne d'un épisode de Dr House!

    Embolie pulmonaire? rien à la radio,
    Calcul rénal ou biliaire? Rien au scan.
    Torsion de l'ovaire ? peanuts à l'écho et puis ça n'expliquerait pas les globules blancs ...

    Allez, on veut savoir la suite et comment ils t'ont guérie (t'es guérie, hein?)


    RépondreSupprimer
  18. ben dis donc, en ce moment tu aimes le suspens.
    Enfin te voilà à nous refaire marrer c'est donc que tu vas mieux. vivement la suite!

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: