Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 4 janvier 2015

Envoyez la lumière et laissez-moi faire*

*oui, tu as raison de le remarquer, en ce moment, pour une raison bien précise, (un spectacle que nous sommes en train de monter, mes zamis théâtreux et moi, pour tout vous dire), (mais je vous dirai tout en temps utile), j'écoute beaucoup de variétoche française et je garde les pépites dans un coin de ma tête. J'adore.

J'avais pris la bonne résolution de ranger et préparer ma classe le premier lundi des vacances, histoire de papoter et de manger du chocolat avec les ATSEMs dont c'était le jour de grand ménage à l'école histoire de passer ensuite des vacances à tête reposée.
Evidemment j'ai fait ça le dernier dimanche avant la rentrée. Heureusement, c'était une résolution de 2014, hein.

Mon premier livre de 2015 est l'excellent Tête de chien, de Morten Ramsland, un auteur danois (mais aucun rapport avec qui que ce soit, nan nan nan),  l'histoire tragico-cocasse d'une famille nordique loufoque, que je vous recommande. 
J'ai viré de ce blog la sidebar de mes lectures et toiles qui semble-t-il n'intéressait personne alors à quoi ça sert que la Bellzouzou elle se décarcasse, je vous le demande, et qui de plus prenait beaucoup de place. Je causerai directement de ce que j'ai aimé dans les billets et ça sera tant pis pour vous, venez pas vous plaindre.

Pour le reste, je serai brève. Ça doit faire quelque chose comme neuf fois que je vous souhaite ici-même l'année bonne, la prospérité, la santé et l'amour éternel pour toujours sans divorce, et vous constaterez comme moi combien l'inspiration jaillit naturellement et sans effort de moi année après année, n'est ce pas.


Bonne année, donc, mes petits amis (en toute simplicité).

          


24 commentaires:

  1. Bonané et merci de tous tes billets hilarants, rafraîchissants, percutants, et j'ai plus de rimes en "an" :)

    RépondreSupprimer
  2. très bonne année à toi aussi et aux tiens, Bellzouzou

    RépondreSupprimer
  3. Bonne année à toi! Même si Mads me semble être une faute de goût de ta part je continue à te considérer comme ma copine. D'ailleurs 2015 pourrait bien être celle où l'on se revoit en vrai, non?

    RépondreSupprimer
  4. T'es traitre, tu soulignes le titre du bouquin dont tu parles alors que ce n'est même pas un lien. J'ai eu l'air fine à appuyer dessus comme une malade et à insulter ma tablette. Bon j'ai fini par googlé le nom et ça a l'air chouette effectivement alors je te souhaite une bonne année quand même ! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Bonne année Bellzouzou , moi je suis toujours fan de ton blog qui me fait bien rire et frémir parfois quand tu parles de ton adolé-bip , même si ta nouvelle "tete de chien" me revient moins que Georges, toujours j'en redemande !!!! Lapinou Year !!!! (ohooh)

    RépondreSupprimer
  6. Bon vent belle mer* pour cette nouvelle année (comme on dit par chez moi)

    RépondreSupprimer
  7. Bonne année Bellzouzou ! Merci à toi, j'adore ton blog !

    RépondreSupprimer
  8. Très bonne année à vous, belle et bonne Zouzou ;-* !

    RépondreSupprimer
  9. Bonne année à toi!!!!!!! Tant que tu continueras à nous faire rire, tout ira bien... Des bises.

    RépondreSupprimer
  10. bonne et heureuse année et merci de nous faire rire chaque semaine un vrai plaisir j'adore ce blog.

    RépondreSupprimer
  11. Bonne année 2015, qu'elle t'apporte beaucoup de bonnes choses et surtout la santé !
    Finalement j'ai adoré la reprise, les élèves qui m'attendent avec une boîte de chocolats (pas tous, hélas ou plutôt tant mieux pour mon foie à défaut de ma ligne !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. veinarde!

      et merci à tous, par ailleurs.

      Supprimer
  12. Et dis donc , il n'y aurait pas un p'tit trucage à ta vidéo ?
    Ok pour la trombine , c'est bien Mads , mais ce beau corps ne peut appartenir qu'à Marc Lavoine..allez avoue !
    F.C

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne peux pas te répondre: je n'ai jamais eu envie de regarder le corps de Marc Lavoine plus que ça ;-)

      (et que ça ne t'empêche pas de chercher tu sais quoâ.)

      Supprimer
  13. Ben voilà pour une fois que je me fendais d'un commentaire ce matin, il n'est pas passé.
    Une bonne année à toi et continue à nous amuser avec tes "histoires de maitresse", j'adore.
    C'est marrant parce que j'avais récemment parcouru une bonne partie de ta liste de bouquins, je trouvais ça sympa. Juste au cazou, en ce moment je lis Dans la lumière, de Barbara Kingsolver, qui est très très bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui, j'avais bien aimé ses histoires de cochons au paradis, je note.

      Supprimer
  14. Moi aussi j'aimais bien ta revue littéraire!
    ça m'évitais de me creuser la cervelle quand j'étais en panne de bouquins!
    Je vais fait des post it, tant pis!
    Bonne année!

    RépondreSupprimer
  15. Bonne année et surtout ne change rien, tout me plait, le style, les histoires de maîtresse, de Mad's, j'adorais la revue littéraire et cinématographique. Apparemment personne ne la boudait. Il faut donc la reprendre ! Merci, merci de nous faire hurler de rire, ça n'a pas de prix ...

    RépondreSupprimer
  16. bonne année!

    et tu te trompes : tes critiques ciné et livres m'ont beaucoup influencée pour le choix de mes évasions culturelles.

    RépondreSupprimer
  17. Bonne année à toi aussi.
    Pour ce qui est de la barre latérale, disons qu'elle devenait encombrante surtout en fin d'année. Néanmoins, tes conseils m'intéressent, et là, un livre danois sur une famille un peu folle, ça me plaît beaucoup, comme idée.

    RépondreSupprimer
  18. je vais réfléchir à une autre façon de présenter ça, maybe.

    RépondreSupprimer
  19. Bonne année ! Au plaisir de te lire et de rire encore plus en 2015 !

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: