Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 26 mai 2014

La théorie de la téorite.

Petit G. a bien grandi. Il sait plein de choses, il parle comme un petit dictionnaire de trois ans et demi sur pattes, il a toujours ses bonnes grosses joues (aucun rapport, mais je tiens à le signaler quand même, avec votre autorisation). Aujourd'hui, alors que j'expliquais pourquoi on allait faire un grand exercice de sécurité à l'école (au cas où il y aurait une grosse explosion, ou le feu....
"ou une téorite qui tombe sur notre tête" a-t-il complété.)

 (c'est tout à fait ça, en plus, l'esprit du grand exercice de sécurité)(qui a été annulé au dernier moment, d'ailleurs) (dommage pour la théorie de la téorite).

dimanche 25 mai 2014

Messages personnels.

Chère directrice de l'école,
Essaie d'être un peu plus sérieuse, parce que le petit stagiaire qui est venu se présenter avant de faire son stage en juin  et dont tu viens de dire très fort qu'il est tellement jeune et tellement beau qu'on va toutes se le disputer pour l'avoir dans nos classes, tu crois qu'il est parti, mais il avait oublié un truc et là, il est juste derrière toi.
 
Cher Monsieur le professeur de musique,
Quand on ne peut pas venir à ton cours tu exiges qu'on te prévienne et on s'y soumet sans réserve, c'est normal et c'est validé par les scientifiques bien polis. Est-ce que ça te dérangerait beaucoup de faire de même quand tu es absent, histoire d'éviter à ma fille de se rendre à l'autre bout de la ville, de poireauter un temps certain en t'attendant vainement, bref de perdre un temps fou le jeudi soir après sa longue journée de cours, alors qu'elle a quand même mille autres choses à foutre (des devoirs en quantité pantagruéliques, tiens, par exemple).

Chère maîtresse-plus-que-parfaite,
Jusqu'à présent je n'avais jamais eu l'occasion de me plaindre de toi. Bien au contraire. Ton surnom tu l'as pas volé.
Alors je ne sais pas ce qu'on t'a fait cette année pour que tu nous détestes autant dans l'espace inouï de l'amour, mais franchement maîtresse, je te soupçonne clairement d'avoir cherché à nous enquiquiner grave plus loin que la nuit et le jour en choisissant le titre du spectacle de danse.
 "Voyage voyages", franchement, si c'est pas pour nous mettre cette horrible. chanson. qui. nous. rend. dingue. dans. la. tête. toute. l'année, qu'est-ce que c'est, hein??














Cher petit mari,
Je suis ravie que tu aies réussi à t'acheter tout seul des chaussettes, si tu pouvais juste les choisir un peu moins moches la prochaine fois, hum?















Cher Monsieur Météo,
Nan. Rien. Je dirai rien. (mais je n'en pense pas moins, sache-le).


(et une très bonne fête à Bellzouzou l'aïeule, la plus chouette des mères!)

mardi 20 mai 2014

ah oui.

Autant vous dire que j'étais ra-vie qu'une maman d'élève me serve sur un plateau THE Idée de carte pour la fête des parents prochaine -que le cul lui gratte-, en me rapportant de son travail tout un paquet de jolis petits cartons noirs avec un noeud pap' rose dessus. On colle la photo de chaque petit au-dessus, il est chic et distingué tout plein avec son petit noeud, on colle le tout sur une autre carte plus grande, on décore comme on peut joliment avec des paillettes par milliers qui scintillent comme la saturday night fever et le tour est joué. Ça va plaire aux parents, ça, ou je ne m'y connais pas.

Autant vous dire aussi que je me suis empressée de raconter ce matin à la maman en question comment j'allais faire bon usage de ses petites cartes et merci merci merci.

Autant vous dire encore que j'ai dû faire une drôle de tête quand elle m'a demandé en rigolant si j'avais vu ce qu'il y avait sur le verso.
Mandieumandieu

(Autant vous dire enfin que pour une fois j'ai largement incité mes élèves à mettre de la colle, encore de la colle et des paquets de colle même, histoire d'être sûre que les cartes ne se décolleraient jamais.)

vendredi 16 mai 2014

Devant l'école.

ah, cochons d'Anglais qui viennent faire ça juste sous nos fenêtres, je me suis dit ce midi.

(Sérieux, ça m'intriguait un peu cette affaire, j'ai mené l'enquête.
Good blood, but it is oeuf corse!)

jeudi 15 mai 2014

Ne cherchez plus pourquoi l'Ours est tellement pote avec son fromager.

C'est qu'ils partagent vraiment la même philosophie



Edit, Brèves de cancres: Puceminus a choisi le numéro 8: l'oiseau bleu, fais péter ton adresse par mail (première porte à gauche), je te prie!

[Petit conseil à toutes fins utiles: étant donné que, par grosse flemmardise, notre tirage au sort est légèrement "artisanal" et que je demande à Puceminus de me donner un nombre entre 1 et ...(le nombre de comm sur le billet), j'attire votre attention sur l'opportunité de commenter en huitième position, huit étant, pour des raisons qu'elle a bien tenté de m'expliquer mais qui demeurent obscures, le nombre fétiche de Puceminus.  Bien joué, L'oiseau bleu, donc!
Sérieusement, la prochaine fois, on fera le tirage le plusse règlementaire qui soit, moi président je m'y engage. Euh.]

mardi 13 mai 2014

"Je me rencontre que parlé bien le français c'est très utile"

Je connais une instite un peu tarée que par souci d'anonymat je ne nommerai pas qui, après sa dure journée de travail auprès de loubards de 4 et 5 ans et sa non moins laborieuse deuxième journée avec sa loupiote de 10 et ses (dadaid')ados de 14 et 17, le soir à la chandelle, se bidonne avec Brèves de cancres.
Quand tu sais que cette instite est quatre fois petite-fille d'instit et deux fois fille de prof, trois fois nièce de prof, soeur de prof et belle-soeur de prof (je m'en tiens là), tu la trouves encore un peu plusse folledingue de lire ce genre de truc. Ou tu trouves ça normal au contraire, va savoir, tu te dis que la pauvre c'est quand même pas sa faute si elle est tombée on l'a fait tomber dedans toute petite.


N'empêche, elle, elle aime apprendre des trucs ("c'est Mickey l'ange qui a peint la chapelle Sixtine"), 

des trucs vraiment très pointus, même ("Comment appelle-t-on la personne qui raconte des aventures en chantant? Assurancetourisque")

elle aime ouvrir les yeux sur des problèmes graves ("Que signifie "mettre à l'index? c'est quand on enfile quelque chose sur le deuxième doigt"), 

très graves, même ("Y a-t-il une différence entre le porc et le cochon? non, c'est le même animal, sauf que le porc est encore plus sale que le cochon")

elle aime qu'on lui rappelle des choses simples ("quand on est civique, on va le soir travailler au dépouillage")

très simples ("Comment Lénine est-il arrivé au pouvoir? Lénine est arrivé au pouvoir en train.")

évidentes, même ("Louis 14 est  le petit-fils de Louis 16 et pas son fils comme on le croit souvent")

elle aime qu'on dise les choses comme elles sont ("pour savoir si un triangle est rectangle, on peut utiliser un théorème, mais ça va plus vite si on utilise une équerre"),

vraiment comme elles sont ("Dans le texte d'Eric Fottorino, "(...) c'est ma mère qui me les a donnés": justifiez "donnés". On ne peut pas remplacer par vendus, ce serait pas croyable qu'une mère vende un truc à ses enfants")

elle aime qu'on n'y aille pas par quatre chemins ("l'impératif sert à donner des ordres, il a deux modes, le présent et le passé. Ce qui est un peu bête car si tu donnes un ordre au passé c'est trop tard")

Elle aime qu'on lui ouvre les yeux ("Question sur le texte de Gisèle Pineau " Premier jour d'école". Expliquez pourquoi le mot DIT est écrit en majuscule.  Parce qu'elle a du  appuyer sans faire exprès sur la touche avec un verrou de son ordi")

vraiment très grands, les yeux ("Que pouvez-vous dire à propos de la cohabitation ministérielle? Normalement la coloc c'est pour les jeunes qui n'ont pas d'argent, je ne pensais pas que ça existait pour les ministres!")

[Et tu sais quoi? Tu laisses un comm' première porte en bas, Puceminus-l'innocence-sur-pattes tire au sort et l'instite qui tient à son anonymat, elle t'envoie un exemplaire.]

Brèves de cancres, édition Chiflet & Cie (merci à eux!), dispo le 22 mai dans toutes les bonnes librairies
 (choisis une librairie indépendante, mon ami, c'est meilleur!)

dimanche 11 mai 2014

En vrac et en photos #2 (quoi? c'est dimanche je vous signale).

J'en avais entendu dire pis que pendre,
 mais ma fascination ancienne pour Hannibal Lecter a été la plus forte
et le soir quand tout le monde est couché, je me mets à table avec lui.
(Et je vous jure que je ne fais pas la maligne au moment de monter dans le noir l'escalier qui mène à mon lit,
c'est rien de le dire).
(Hannibal Lecter,  j'aime tes mains. Hum.)

Ceci explique cela, la pile sur ma table de chevet de diminue pas beaucoup du tout



Vous je sais pas, mais après un week end tout pourri, entre un Brisefer à fond dans son bac de français et une Minipuce à fond dans son HIDA (à hue et à hida, souviens-toi l'été dernier il y a deux ans), et avec le vent et la pluie en arrière fond visuel et sonore (on parie que le sujet de dissert qui va tomber au bac cette année c'est Vous croyez qu'il va s'arrêter de pleuvoir un jour? ou un commentaire de texte d' il pleut sur la ville comme il pleut sur mon coeur? 
pff archiii prévisibeule les sujets cette année, moi je dis) ,
bref, ce soir, nous, on avait bien 
besoin de réconfort.

jeudi 8 mai 2014

En vrac et en photos (quoi? c'est férié je vous rappelle).

Puceminus-ma-toute-petite, quand son grand frère consent à sortir de sa tanière et à lui accorder un quart d'heure pour jouer au foot dans le jardin, elle est tellement contente qu'elle manque faire une crise d'apoplexie d'abord, avant de filer s'habiller pour jouer, et ça lui prend des plooombes pour choisir ce qu'elle va  mettre au point que son frangin croit qu'elle a renoncé et s'en retourne dans ses pénates.
Quand elle sort enfin, ha-llu-cine avec moi, sa tenue pour faire du foot c'est ça:

.

Quant à son père, lui c'est activité décrassage de murs, et lui aussi s'est mis en frais:

(Chez nous, c'est toujours Au grand chic de Paris, que voulez-vous.)

Lettre reçue lundi matin de petite élève la plusse mignonne du monde, rédigée sous sa dictée par la grande soeur,elle-même ancienne élève. (J'ai fondu, autant vous le dire).
(d'autant que j'adore les écrits des enfants de 6-7 ans.)
(et j'adore les grandes soeurs qui filent un coup de main aux petites, aussi.)
Ah, je me demandais aussi si c'était pas un cul de babouin que j'avais à la place de la bouche
(pas de commentaire sur  mes jambes, vous m'obligerez.)



Je vous présente Jean-pierre, l'épouvantable épouvantail qui trône majestueusement
 face à la porte d'entrée de la classe.
Provisoirement heureusement
-chaque fois que je rentre dans ma classe, j'ai le coeur qui saute de trouille
en me demandant haaan qui est là-
(sacré Jean-Pierre).

mardi 6 mai 2014

Attention: travaux



PREAMBULE: Depuis quelques semaines, ici, c'est (grooos) chantier (grosse) poussière:







Quand je pense à la jolie salle de bains que je vais avoir
pour mes 40 ans
bientôt
un jour peut-être

Quand l'ours m'annonce qu'il en a pour trois jours à boucher les trous et poncer
avant d'attaquer la sous couche du plafond

Quand je lui dis que Très bien, je saurai attendre



Et qu'ensuite c'est trois couches minimum on verra si ça sera suffisant
("heey, tu veux du  vrai bon boulot de professionnel ou de l'amateurisme et tout à recommencer dans deux ans??")


Quand je lui dis que Très bien, je saurai attendre encore

Quand je dis à l'ours qu'il est le roi des bricoleurs
 et que j'aime ses mains calleuses et la poussière dans ses trous de nez
(un vieux fantasme)
Quand les travaux avancent super bien

Et qu'on est les rois du monde


Mais quand c'est vraiment la merde et qu'il y a rien qui va bien

Quand l'Ours a trouvé des traces de doigts sur sa peinture fraîche, par exemple


Ou quand il est sûr que quelqu'un
est venu dans la maison pendant la nuit
 pour lui voler
son pinceau fétiche en poil de bique
celui sans lequel il ne PEUT PAS bien retoucher dans les petits coins
(parce qu'il ne le trouve plus, qu'il l'avait posé là hier soir il en est sûr de chez sûr et c'est pas possible autrement)



Quand j'aide du mieux que je peux


Quand il est vraiment temps que les travaux se terminent

EPILOGUE:
Quand ça tombe bien, ils sont finis.


Message perso pour la demoiselle Alamuddin (pardon pour l'aparté mais c'est plus fort que moi):
Amal, tu as peut-être George, mais moi j'ai un Ours qui sait faire de chouettes salles de bain.) 

Quand je dis à l'Ours que je rafraîchirais bien un peu le salon, maintenant, humm.






dimanche 4 mai 2014

En passant (avec ma belle bannière dondaine, ho ho ho)

(Un grand merci à Dame Poun l'instite voyageuse de Chicagocityville  pour cette super chouette nouvelle bannière!)

Je suis bien contente de vous retrouver. J'ai passé des jours sombres, entre la pluie tous les jours et les coups durs, je peux vous le dire. J'ai compté mes vrais amis aux condoléances que j'ai reçues, et ça se bousculait pas au portillon, c'est rien de le dire.

Heureusement l'Ours, qui étonnamment m'a beaucoup soutenue durant mon épreuve, a enfin fini la salle de bain c'est pas trop tôt, et c'est toujours ça qu'Amal Alamuddin n'aura pas.
Je vous raconte ça demain en images si vous êtes sages, mais présentement je vous laisse, mes zamis: il faut que j'aille soutenir moralement mes trois freluquets qui s'activent frénétiquement parce que demain figurez-vous c'est l'école qui frappe à notre porte. Avec quel fascinant à-propos ils se souviennent au tout dernier moment -et le seul jour des vacances où il fait beau et où on aurait pu aller se promener tous ensemble pour une fois- que merdézut j'ai un DM de maths à rendre, une partition de flûte à déchiffrer ou ma poésie de Du Bellay à apprendre, tiens donc. ( Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage Ou comme cestuy-là qui conquit la Toison...maîtresse-plus-que-parfaite, j'espère que tu as bien profité de tes vacances, parce que de notre côté c'est pas de la tartiflette, hein).