Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 27 janvier 2014

Réclamation à l'usage des fabricants de règles.


Je me doute bien que vous en êtes vachement fiers et que vous voulez le crier à la face du monde, mais ça vous dérangerait beaucoup, les gens qui fabriquez des règles incassables, de ne pas l'écrire dessus, qu'elles sont incassables, vos règles??
Parce que chez moi, de Brisefer à Puceminus-sa-digne-soeur, on veut toujours vérifier un jour ou l'autre qu'elles sont vraiment incassables, voyez.



(PS: la fin de l'insoutenable suspense du weekend en bas du précédent billet)

samedi 25 janvier 2014

C'est bien ma veine

J'adooore que copine F. m'envoie un sms jeudi soir pour me dire qu'elle cause de moi dans le journal. Je gonfle les tétés de fierté, le roi n'est pas mon cousin et la reine n'est pas ma cousine non plus, héhé on cause de moi dans le journal, la classe à Dallas je suis vedette à Gif-sur-Yvette.
Ne me demande pas ce que dit copine F. de moi dans le journal, elle ne veut pas me le dire, c'est une surprise tu verras bien guette le journal je te dis n'insiste pas tu n'en sauras pas plus.

En effet, je n'en saurai pas plus, vu qu'à L'Echo, ça fait deux jours qu'ils sont en grève et que  le journal ne paraît pas.
J'ai toujours du bol, moi, que voulez-vous.


EDIT (hey, dites): limite, heureusement que l'Echo n'est pas paru, je me serais ri-di-cu-li-sée. Sur la version consultable sur le site, j'ai vu copine F.
En effet, elle parlait de moi.
Indirectement, on va dire.
Très très indirectement, même, vu qu' intérrogée à l'arrache dans la rue (à la question: qu'est-ce que vous avez prévu de faire ce week end?) elle disait qu'elle aurait bien voulu faire une marche nocturne samedi soir mais que personne ne voulait l'accompagner, la pôv.(Vous vous doutez bien que je faisais la morte quand elle m'envoyait des sms suppliants).
Pour qu'on parle dans l'Echo de ma légendaire intelligence et de mon irrésistible beauté, je repasserai, donc.
Pour la classe à Dallas et la vedette à Gif-sur-Yvette, aussi.

dimanche 19 janvier 2014

Les petits papiers.

Dans une autre vie, Minipuce sera aussi ordonnée que son père et sa mère et ne perdra jamais un papier important.
En ce qui concerne cette vie-là, j'ai bien peur que ce soit sérieusement compromis.
Je dois bien reconnaître à sa décharge, qu'au début de l'histoire, elle ne perd pas son Papier (note son importance, au Papier, hein, du genre dates des convocations aux différentes épreuves de sport du brevet, contrat du stage d'observation de 3ème, le Papier devant être ab-so-lu-ment visé par les parents).
Nan, au début, elle l'a, son papier. Elle rentre du collège avec lui dans son sac. Simplement, elle n'y pense plus pendant une semaine ou deux. Il est ni perdu ni égaré, simplement oublié, disons.
Et puis un jour, me demande pas comment, elle y repense, paf, elle se dit Tiens, il serait bien (assez tôt) que je le fasse signer, ce machin et elle me l'apporte. (Si j'étais méchante, je dirais plutôt qu'un jour, en cherchant un truc tout au fond de son sac, elle tombe sur le Papier.) (Et si j'étais encore plus méchante, je dirais qu'elle a fini par chercher le truc après quelques fermes menaçantes injonctions de son prof principal.)
Mais allez, le plus important, c'est qu'elle finisse par mettre la main sur le Papier, et qu'elle me le montre, n'est-ce pas?
Elle me le soumet, donc.
A ce moment-là, imanquablement, je suis en train de déboucher mes siphons (ceci n'est pas une métaphore, je sais déboucher un siphon, qu'est-ce que vous croyez, j'ai mes Lettres, moi), ou j'ai les mains dans le pétrin (ceci n'est pas....ooh, je fais une brioche, quoi), bref, j'ai les mains sales, je suis occupée, j'ai pas le temps, ce n'est pas le moment, quoi. Donc je lui dis qu'on verra ça plus tard, et c'est là que le drame se joue.
Minipuce perd le Papier.
Il n'est pas égaré, il est perdu, note bien la différence. Et il est perdu définitivement, je te prie de me croire.
(Et c'est vraiment con parce qu' il n'est plus oublié, maintenant, c'est à ce moment-là que justement, on y pense, on en a besoin de toute urgence, je suis en retard je suis en retard, je n'ai pas le temps de vous dire au revoir, c'est à signer pour demain dernier délai dernier carat).


Mais Brisefer n'est pas en reste, lui aussi il a ses petits papiers.
Lui il ne tient pas particulièrement à me les montrer. (Et la signature de ses parents, ça n'a jamais été un problème.)
Tiens, celui-là par exemple, sur lequel je suis tombée par hasard l'autre jour:


Alors comme ça il a des problèmes familiaux, mon fils? Sa mère aurait-elle fait une crise de nerfs et / ou avalé une pilule de trop après que son mec lui eut avoué entretenir une liaison avec une actrice? Sa trisaïeule se serait-elle déchaussé une dent sur la fève de sa galette entre huit et neuf  le neuf décembre 2013??
Note bien, à 9 heures, les problèmes familiaux étaient résolus, visiblement. Tu m'en vois ravie.

jeudi 16 janvier 2014

Nous disions donc.

(Nan nan, c'est pas du tout parce que je n'ai rien à raconter que je ne fais que vous causer galette, c'est juste que c'est un thème très porteur en cette saison, et tout particulièrement en maternelle, je vous signale.)(si vous n'êtes pas contents, râlez dans les comm', parce que je me sens seule ces jours-ci) (c'est rien de le dire) (pourtant, j'en mange de la galette, hein, pour avoir quelque chose à vous raconter).
Nous disions donc: Elvis, Michou, Madonna (bien loupée, on est d'accord), Jauni, Mickaël.
Il paraît qu'il y a un Cloclo qui se balade dans la collec', mais mon rêve le plusse fou serait de trouver Mireille Mathieu, ça, ça aurait de la gueule, voyez.

lundi 13 janvier 2014

Le mieux, l'ennemi du bien, ben tiens.

Parce que,
dans un moment d'égarement,
j'ai dit à mes petits l'autre jour, alors qu'on s'entraînait à nommer nos doigts,
qu'éventuellement, on pouvait appeler l'auriculaire le petit riquiqui,
ce matin,
on m'a soutenu mordicus que l'auriculaire, donc, il s'appelait

Le Petit Riculaire, ben tiens.

samedi 11 janvier 2014

J'aime J'arrête la galette.

Hier,  j'ai failli à mes habitudes et goûté à la galette school made de la classe d'à côté, et comme de bien entendu, j'aurais pas dû.

Pis c'était galette à la cantoche,

Et ce que je redoutais est arrivé, hier soir, on a trouvé le Jauni dans la galette:


Bref, tout ça pour vous dire pas grand chose que Valérie la galette et François moi c'est fini.

mercredi 8 janvier 2014

G. comme GALETTE.

J'ai cette année dans ma classe des petits et des moyens, qui ne font pas toujours la même chose au même moment, et que par fainéantise ou par expérience professionnelle au contraire (comme ti veux ti choises)( est-ce que c'est mieux de les appeler les jaunes ou les rouges ou les putois et les koalas, je veux dire??)  j'appelle "les petits" et "les moyens" pour les répartir dans les ateliers.
(Simplicité est mon deuxième prénom.)
Plus de quatre mois après avoir fait ses débuts à la maternelle, G. et ses bonnes grosses joues, le plus jeune de mes petites sections, trois ans tout neufs au compteur donc, me répond  toujours sys-té-ma-ti-que-ment, quand je l'enjoins de s'intégrer à son groupe de petits parce qu'il reste ostensiblement assis, que  Non, est grand, moâ.*


* I made his day hier en lui montrant que son prénom commençait comme le mot GALETTE.
Est fort, moâ, m'a-t-il dit en gonflant ses bonnes grosses joues.
C'est simple, le bonheur, je dis.

dimanche 5 janvier 2014

Hum (mmm)

5 janvier, et 4ème galette ce midi. Est-ce bien raisonnable, (pour ma taille de guêpe, je veux dire)?

mais on peut pas s'arrêter là,
il nous faut absolument la collec' entière de chanteurs à lunettes noires
(en priant juste pour qu'il n'y ait pas Jauni Johnny dedans)
 

mercredi 1 janvier 2014

Apinioutouïou


Pour 2014, l'année qui rime (à) avec rien franchement de quoi elle a l'air, hein, je fais le vœu de:
- me botter les deux dodues pour bloguer plus intéressant régulier
- faire moins de ratures
- vendre la bête féroce au plus offrant
- vendre mon mari au cours du marché
- vendre à perte donner mes enfants
- noter consciencieusement ce que je lis et vois au ciné, et vous en faire profiter un peu sur la sidebar première porte à gauche, à condition que vous alliez y faire un tour de temps en temps sinon à quoi ça sert que la Bellzouzou elle se décarcasse, je vous le demande.

Et le bien meilleur plusse bon pour la fin: Api Niou, mes zamis!